Parties d'Hiver

Il y a des gens en ville qui aiment les jeux de rôles. Venez les retrouver pour en discuter.

Modérateur: Modérateurs

Messagepar Akae » Jeu Aoû 23, 2012 5:23 pm

Ouai mais en contre-partie la capacité d'accueil est sérieusement réduite. 200 c'est peu pour une boite de nuit.
Avatar de l’utilisateur
Akae
Johnny Favorite
 
Messages: 1040
Enregistré le: Mer Avr 25, 2007 2:39 pm

Messagepar Odillon » Jeu Aoû 23, 2012 5:37 pm

J'ai dit un peu ça au pif. J'ai toujours eu du mal à faire des estimations taille/nombre de personnes mais c'est vrai que 200 à bien y réfléchir, c'est peu.

J'avais fait un plan (à main levée, en partie) lorsque les PJ ont attaqué l'endroit (oui, c'est là qu'ils ont enlevé la maîtresse du boss arménien) et j'avais présenté ça comme un établissement plutôt hype mais pas très grand (car en plein coeur de la ville)

Ceci dit, je pense qu'on peut plutôt parler d'une capacité de 500 personnes.
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 660
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar Sevoth » Jeu Aoû 23, 2012 6:45 pm

tu as ça pou t'aiguiller un peu :

http://images.questex.com/QMGPromo/NCB/1010/_Top100/Top100Chart_web.pdf

C'est le top 100 des bars et nightclub aux états unis, en fonction de leur chiffre d'affaire approximatif.

Le dernier de la liste fait entre 5 et 10 millions par an, en 2011 de bénéfices purs. Je ne sais pas si les charges et les taxes ont été déduites.

Aucun de ses spots n'est situé à San Francisco.

Je pense donc que Guillaume se situe dans une frange plutôt généreuse.

Un excellent Nightclub pour Pjs ne devraient pas générer plus de 6000 dollars par nuit. Ça te fait globalement un chiffre d'affaire de 2 millions par an. En comptant sur le fait qu'il est ouvert tous les soirs...

Ca me semble "réaliste" au regard des gains étalés sur ce document datant de 2011.

Comme base de réflexion, tu as le mezzanine à San francisco.

Voici ces spécifications techniques :

http://www.mezzaninesf.com/systems.asp

C'est un bar à concert moderne, pas mal situé, qui vise tous les types de population.
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar Odillon » Jeu Aoû 23, 2012 10:35 pm

Merci Sevoth, ton lien m'a fait réfléchir. J'ai également trouvé un lien intructif ici : http://www.journaldunet.com/economie/se ... n-75.shtml qui a l'avantage de présenter différents établissements, de différentes gammes (en France), de voir les taux de rentabilité et de rechercher ensuite le nombre de places qu'ils avaient chacun.

En me basant sur ces infos et les tiennes, j'ai pris la décision suivante :
Les deux entités conjointes (la boîte et le bar) ont un chiffre d'affaires de 4,8 millions de dollars par an (un peu moins de 4 millions d’euros) (j'ai pris le chiffre d'affaires du Queen's à Paris, je l'ai diminué de 20% car les établissements sont moins connus même s'il s'agit d'atablissements à la mode et j'ai encore diminué de 28% (3/8ième) car le Queen's fait 800 places et leur boîte 500). Compte-tenu de qui sont les proprios, de leurs techniques de négociation avec les fournisseurs, du fait qu'il serait suicidaire pour les employés d'essayer de faucher quoi que ce soit ou de réclamer des augmentations, j'ai décidé que les établissements auraient une rentabilité élevée de 15% (ce qui est beaucoup mais pas de la science-fiction, le Queen's à Paris a la même). Ca fait des bénéfices de 715 000 dollars par an (585 000 euros). Les deux PJ qui sont dans l'affaire se partagent 60% des bénéfices et ont donc 30% chacun (leur associé irlandais prend 40%), ce qui fait 215 000 dollars par an pour chacun (17 800 dollars par mois) avant impôt (à eux de voir s'ils ont envie de jouer avec le fisc US où s'ils payent plein pot mais d'être tranquille de ce côté là).

Pour moi, comme montant c'est pas mal :
- c'est assez réaliste vu ce que j'ai pu trouver sur ce sujet par ailleurs,
- ça les enrichie sans leur faire passer d'une tranche de revenu à une autre selon les critères du jeu (ils ont déjà pas mal de blé)
- ce n'est pas "suffisant" pour les dissuader de faire le gros coup prévu pour un prochain scénar (ils sont gourmands, ont besoin de liquidité constantes pour satisfaire certains caprices de leurs domitors - ça reste des goules ! - , savent que la Californie peut être perdue comme elle a été gagnée par leurs patrons et qu'alors ils perdont tout ce qu'ils ont acquis sur place, ils ont donc besoin d'autres sources de revenus voire d'un petit pactole dans différents comptes)
- c'est suffisamment important pour qu'ils se battent durement pour le conserver et qu'ils se mouillent pour cela.

Bref, c'est un sacré bonus mais ça ne déséquilibre pas le jeu par rapport à ce que j'ai en tête et ça ouvre des perspectives d'avenir intéressantes.
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 660
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar syz » Dim Aoû 26, 2012 11:08 am

Mardi dernier, suite et fin de plusieurs arcs pour les Agents d'Humanydyne.

En bref, les Agents, après avoir découvert l'existence d'une mystérieuse guérisseuse en Inde, la récupère et la convainquent de les aider à guérir leurs proches (réveiller la fille adoptive de Dreamcatcher plongée dans le coma, guérir la petit Léa du Blob atteinte de leucémie et libérer Piotr de sa possession démoniaque).

Avant de rentrer à Madreselva, le Blob découvre que sa famille (abandonnée il y a 8 ans après l'accident de la centrale de Graveline) est en danger suite à une attaque en justice du gouvernement et d'Alsthom.

Une rapide visite à l'avocat de la famille leur donne la nouvelle localisation de la famille. Après des retrouvailles mouvementées et des explications viriles (avec un excellent RP !), les Agents sont assaillis la nuit par un commando du FSB bien déterminé à extraire Rose, la guérisseuse. C'est bien entendu un échec, notamment grâce à un coup de fusil de chasse bien placé de l'oncle Martin qui abat l'hélicoptère.

Le Blob parvient à persuader sa famille de l'accompagner jusqu'à Madreselva tandis que la guérisseuse se rend à l'hôpital avec Dreamcatcher pour réveiller Mélinda ... avec succès.

L'épilogue montre l'ancien ami de Piotr, qui a révélé l'existence de Rose à ce dernier, être le responsable d'un plan pour détruire Piotr. La raison en est la femme de Piotr qui s'est remariée avec l'ami en question ... Fin de l'hsitoire lorsque l'ami reçoit par courrier la plaque noircie de l'hélicoptère ayant mené l'assaut. Dernier cadeau de Piotr et avertissement pour l'ami.

Une super séance, peut-être un cran en-dessous de la première mais l'épilogue valait son comptant de bananes.

Je repars motivé à fond pour clôturer l'arc d'un autre joueur mais pas sûr de pouvoir renouveler l'exploit de réunir tous les BG des joueurs, cette fois.

... Et normalement, vendredi, ce sera ma première partie d'AMI, maîtrisé par l'Archiviste. Le Colonel Ezekiel Swank, officier des Indes et adepte de la culture yogi va pouvoir prendre son service !!! :3))
syz
La musique triste ça m'émeut
 
Messages: 568
Enregistré le: Dim Juin 24, 2007 7:30 pm
Localisation: Santes (59)

Messagepar Sevoth » Lun Aoû 27, 2012 12:19 am

Hier soir, première partie de Bloodlust Metal.
Une simple mise en jambe (2h00). Je voulais simplement que mes joueurs découvrent le ton de cet univers, les règles et la manière dont j'allais maîtriser.

La partie a fait suite à la fin de création de personnages. Deux joueurs diamétralement opposés dans leur caractère et leur façon de jouer (l'un est ambitieux, bavard et très prolixe, tandis que l'autre est vraiment un suiveur, qui joue pour le groupe et parle peu) se sont associés pour créer un BG commun. Leur petit tandem marche pas si mal.

Alors, je prends ma plume, et je vous livre la teneur de cette petite partie.

--- Arc Premier : Du néant à la lumière. ---

Journal de Barroufa, honorable marchand : Soixante treizième jour.

" J'ai terminé ma tournée d'achat. Je ne peux guère investir d'avantage dans les esclaves. Les terres du centre font de mauvais prix et les produits qu'ils fournissent sont en règle générale usés quand ils ne sont pas malades ou mourants ! Maudits crasseux.

J'ai néanmoins découverts quelques perles.
En premier lieu, il y a cet hysnaton aux traits elfiques. Et quels traits ! On dirait une chimère des légendes : il a tout pour lui. la beauté, les yeux, les doigts, la finesse...Incroyable ! Il sera parfait si les chemins me mènent vers des Deregions. Je sais que j'ai peu de chance de faire du commerce valable avec l'Hégémone et leur folles lois sur l'esclavage. Mais je connais les impériaux, ils aiment ce qui brillent, et si ce n'est pas un Polard, ce sera probablement un bouseux maître de bourg de la banlieue de la capitale qui donnera un bon prix pour cette créature. Son coût d'achat était extrêmement bas, comme celui de tout prisonnier de guerre. On m'a dit qu'il était mercenaire et j'ai joué sur les cicatrices qui parcourent son corps pour l'acheter à ses geôliers.
J'ai aussi fait l'acquisition pour un prix raisonnable d'un Piorad et d'un Batranoban. A priori, le Batra officiait comme charlatan, ou peu s'en faut et il a procuré des épices peu raffinés à des familles nobles en lutte. La catastrophe qui s'en est suivit lui a valu quelques inimitiés. Et son garde du corps a fait les frais des bévues de son maître. Bref, je les trouve sur le marché de Sage-Vallon, sous les contreforts du manoir local.
Je ne sais pas si je ferai une bonne affaire avec le Batra, après tout, j'en ai déjà un à vendre, mais je trouverais bien un homme qui aura besoin d'un trésorier ou d'un sénéchal. Ces gens-là sont assez intelligents pour servir. Quand au Piorad, ma foi ! Une belle bête aux cheveux rouges et à la peau pâle. Je ne m'en fais pas.
Enfin...Ce n'est pas ma plus belle prise, mais, j'ai acheté un Sangrime. Je pense m'être fait roulé, on me l'a présenté comme une créature dans la force de l'âge. Un homme de grand talent qui ferait la joie de son futur maître en lui contant d'incroyables histoires et en lui apprenant la danse et les cabrioles.
Résultat des courses, après une semaine, la teinture de ses cheveux a disparu et les artifices couvrant son visage n'ont pas fait long feu. Ce bon à rien a au moins une soixante d'années ! Un vieux croulant. un ancêtre ! Si je ne trouve pas d'acheteurs dans le mois, je le ferais égorger. Après tout, mes dépenses ne sont pas supposées couvrir une bouche inutile
."

Journal de Barroufa, honorable marchand : Quatre vingt deuxième jour.

"Je ne sais par où commencer.
Autant commencer par le début de ce jour. Nous sommes arrivés à Sylven. Un petit bourg jouxtant les pentes de l'orée des bois de Mortepente. Ce genre de village de bouseux qui mise plus sur l'agriculture que sur l'élevage ou les produits manufacturés. Bref, un trou perdu de plus sur cette terre maudite ! Mais ce genre de crasseux a besoin de bras pour les champs, je pense tenir là une bonne occasion de vendre quelques marchandises à des prix raisonnable.
J'ai fais installer l'estrade en fin de matinée afin d'attirer le chaland en début d'après midi.

Et la vente a commencé.

J'ai fais laver et huiler le Piorad afin de le présenter à al populace. ce grand crétin ne comprenait pas pourquoi je voulais qu'il aille sur l'estrade cul nu. Je crois qu'il a saisit lorsque je lui ai saisis les parties pour les présenter aux quelques dames venu avec une vingtaine de clients. Malheureusement la réputation de ces congénères décérébrés a la vie dure ! Et ses muscles trop saillants ont fait peur aux quelques propriétaires qui se sont persuadés qu'il leur romprait le cou à la première occasion. Cet imbécile qu'en soulevant l'estrade à mains nues il pourrait convaincre les locaux de son utilité dans les champs. il a achevé de passer pour un monstre. J'ai dû le remettre avec les autres.
Puis j'ai présenté l'elfe. Tout se passait bien...Jusqu'à ce qu'il m'étrangle avec ses chaines ! J'ai été trop leste ! Trop tendre avec ces mécréants, ces moins que rien, un hysnaton...mais qu'est ce qui m'a prit ?!
Ce fou furieux a menacé de me rompre le cou. Marcelus, mon chef de la garde n'a pas cédé à ses menaces et l'a menacé à son tour. Il a fini par me lâcher et à tenter sa chance dans les champs alentour.
Ce bon chicot l'a rattrapé et me l'a ramené.
Dans le même temps, le vieux Sangrime a montré des capacités de voleur. Il est parvenu par je ne sais quel miracle à ôter les menottes de ses poignets.
Il a abandonné ses compagnons pour lui aussi s'enfuir.
J'ai du dépensé 30 pièces pour le faire chasser par mes hommes et les villageois ! Ce vieux salopard se cachait dans un grenier.
Siffleur, avec le peu de subtilité que je lui connais à abîmer le piorad et le batronaban pour se passer les nerfs.
J'ai fais fouetté l'elfe, et j'ai donné la bastonnade personnellement au vieux tire laine !
Mon cou me lance, mes poches sont plus lestes au départ de Sylven qu'à mon arrivée. Aucune vente ! J'espère que les choses se passeront mieux au Pas de la Vierge. Je vais demander à ma chère Shaïna de me masser, elle fait ça très bien. Quelle journée. j'ai besoin de muffin.
"
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar guillaume » Mar Sep 04, 2012 1:51 pm

Vendredi dernier, notre MJ a oublié de venir. Et le joueur chez qui on était a invoqué la règle du "ah non, c'est pas parce que j'ai des bouquins de jdr que je vais maitriser quelque chose vu que je n'ai pas eu le temps de me préparer". Puis dans un bel ensemble ils ont lancé sur moi l'attaque du regard suppliant, comme si j'allais sortir un jdr de ma poche et leur faire vivre une palpitante aventure.

Ce que je fis, en téléchargeant à l'arrache le dernier Maraudeur pour tester en live le jeu Punch (de Mr Ledupontesque) qui s'y trouve. Création de perso en 20mn, puis scénario à la Expendables completement abscon, en pleine guerre froide sur un territoire indéterminé d'Asie du Sud Est, avec horrible colonel dictateur local, drogues, espions russes et salaud de la CIA, des esclaves chinois, et bien sur des tanks, hélicoptères et une poursuite en jeep sur la piste de décollage d'une aérodrome clandestin.

Très clairement, on l'a joué parodie avec des dialogues en forme de punch lines, des situations invraisemblables, et une histoire bien pourrie qui ne se tient pas 2mn. Mais au final 4H de jeu vraiment sympathiques, durant lesquelles on a quasi abandonné le systeme (pourtant léger) du jeu pour s'amuser.
guillaume
 
Messages: 295
Enregistré le: Mar Aoû 24, 2010 12:57 pm
Localisation: Le Havre (76)

Messagepar Julien H » Mar Sep 04, 2012 2:21 pm

Excellent, ça donne carrément envie !

Et bien joué.
Avatar de l’utilisateur
Julien H
Ultimo Pepito
 
Messages: 6960
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 12:25 pm

Messagepar Blakkrall » Mar Sep 04, 2012 6:25 pm

Yep, excellent réflexe !!!
Lune grise et pâle
Gémissements dans la rue
Les zombis approchent

F.6PO

Image
Avatar de l’utilisateur
Blakkrall
Indiana Thread
 
Messages: 1799
Enregistré le: Jeu Oct 16, 2008 5:35 pm
Localisation: Montivilliers (76)

Messagepar Marchiavel » Dim Sep 09, 2012 8:01 pm

Hier soir, j'ai maîtrisé un scénario de Cats! La Mascarade, celui fourni dans le livre des règles : "Il faut sauver le Chaton Ryan".

Verdict : un excellent moment, avec beaucoup de crises de rire et des personnages bien types et bien joués (notamment un chat particulièrement fainéant jouant de son contrôle mental pour se faire porter par des simiesques...).

Par contre, l'échelle de difficulté est assez difficile à prendre en main, je trouve. Je pense la remplacer par une échelle linéaire allant de 2 en 2, qui sera nettement plus facile à utiliser pour déterminer les niveaux de réussite lors des combats.

Ah, et optimiser un prétiré en combat pour abréger ceux-ci, ça marche à mort...

Prochaine étape : la mini-campagne ! :D
Les hommes forts ne craignent personne et respectent tout le monde.
Les hommes faibles craignent tout le monde et ne respectent personne.
Avatar de l’utilisateur
Marchiavel
 
Messages: 83
Enregistré le: Jeu Aoû 02, 2007 8:39 pm
Localisation: Puteaux (92]

Messagepar guillaume » Lun Sep 10, 2012 4:20 pm

Petit Brain Soda, rayon médiéval fantastique.
Les pjs sont des Héros reconnus dans leur monde, qui sont engagés par un artiste afin de jouer dans le tout premier FILM de l'histoire; leurs faits & gestes étant enregistrés par des élémentaires. Histoire d'assumer le coté film dans le film, le scénario a été découpé en saynètes imposées par le réalisateur (une introduction full action sans rapport avec l'histoire à venir, puis des scènes clés alternant action et dialogues pourris). Tout ça pour découvrir On-Air ou lors d'intermèdes hors tournage que seul les acteurs principaux semblent savoir qu'ils font partie d'un film (en gros les pirates massacrés au début n'étaient pas payés pour l'être :D), et que l'actrice principale / muse du real fomente une sombre machination en orientant le scénario vers l'attaque de la demeure du Duc du coin, histoire de se venger d'une ancienne humiliation.

Ca été bien débile, cliché et over-the-top, mais on a bien rigolé.
Le summum ayant été l'obligation de danser pendant le générique, celui ci étant "filmé" en live dans une optique JB007-like.
guillaume
 
Messages: 295
Enregistré le: Mar Aoû 24, 2010 12:57 pm
Localisation: Le Havre (76)

Messagepar Shunpo » Dim Sep 16, 2012 9:36 pm

J'en avais parlé dans un thread différent, mais je crois que c'est le juste endroit pour faire un petit CR de la partie de Centile de ce w-e. Elle concluait 1 an de campagne avec des joueurs que je découvrais pour la première fois.


En rapide : 9 scénarios, des heures de playlist et énormément de fun et d'émotions.


Les joueurs démarrent en incarnant des inspecteurs du Bureau Impérial d'Investigation (un FBI centilien pour faire un honteux raccourci). Tout démarre sur une enquête (scénario 1) pour prendre de plus larges proportions et envahir la vie privée des personnages.

Un huis clot dans un avion détourné (scénario 2) permet aux joueurs d'avoir des éléments pour anticiper les coups de leur adversaire inconnu.

Après le crash dans une Couronne d'avancement technologique type XIXeme, les PJ vont, dans une ambiance western, parvenir à s'initier à quelques secrets du Multivers (scénario 3).

En jouant aux apprentis sorciers, nos héros se retrouvent dans une dimension à la Lewis Carroll à vivre quelques temps dans un étrange chateau qui se meut tel un rubik's cube... (scénario 4)

Hélas, nos PJ auront dû enfreindre bien des lois pour acquérir leur savoir si précieux et une trahison politique les enverra devant le juge et bientôt en prison. Ce scénario 5 a donc des allures de prison break mais, hélas, l'évasion n'est pas une option : ils doivent prouver leur innocence ! Ou convaincre le jury à tout le moins.

Le scénario 6 signe la fin de la première partie de la campagne et conclut donc cet opus sur une note des plus épiques. Bien des intrigues se résolvent... Allez, "sauvez le monde" messieurs les PJ !

Nos protagonistes atteignent le statut de "Gardiens" : ce sont des Dieux. Et ils vont donc obtenir un monde fait sur-mesure et donner à leurs peuples des raisons de les adorer (scénario 7). Ah, vous croyez qu'être un dieu était de tout repos ?

Tout enorgueillis de leurs prouesses divines, nos Gardiens rencontrent leurs pairs pour des "Jeux" des plus amicaux (scénario 8). On discute guerre et cataclysme divin en sirotant son thé et dégustant des biscuits. Bien évidemment, le meta-plot repointe rapidement le bout de son nez et on se rend compte que bien des choses anodines qui se sont passées lors des 6 premiers scénarios ont des causes plus profondes.

La conclusion grandiloquente arrive à grands pas (scénario 9). Il faudra toute la puissance divine, leur capacité à nouer des alliances et leur malice pour vaincre. Mais, comme à chaque fois, il faudra faire des choix moraux peu évidents. Révélations entre PJ, pertes douloureuses, amours contrariés... tout est révélé ! L'émotion est palpable lors des dernières scènes. L'image finale est une dernière révélation qui change toute la perspective de la campagne (à la 6eme sens si vous voulez).


Voilà, voilà... les feuilles de personnages sont en paix avec elles-mêmes mais que c'est dur quand le point final est posé ! On retient ses larmes et jure ses grands dieux qu'une nouvelle campagne devra voir le jour ! Mais bon, vous savez ce qu'on dit sur les sequels... :;)
"Une histoire a un début, un milieu et une fin, mais pas forcément dans cet ordre là"
- Jean-Luc Godard
Avatar de l’utilisateur
Shunpo
 
Messages: 56
Enregistré le: Mar Jan 24, 2012 3:13 pm

Messagepar Coraline » Lun Sep 17, 2012 6:58 am

Pour avoir eu la chance de tâter des premiers scénars, j'avoue que la lecture de la suite met l'eau à la bouche :;p
"Plus que jamais nous avons besoin des jedis"
Les Chèvres du Pentagone.

"On ne connait pas le verbe éventrer ? Et maintenant, c'est mieux ?" Michael M.
Avatar de l’utilisateur
Coraline
Seconde victime de Michael Myers
 
Messages: 498
Enregistré le: Jeu Fév 10, 2011 6:43 pm
Localisation: Senlis

Là, c'est l'automne...

Messagepar Léonard » Dim Sep 23, 2012 10:28 am

Hier, première partie de Necropolice. Un scénario maison que je testait en vue d'une convention. L'idée était de faire découvrir le jeu en mettant le maximum d'éléments typiques du Brésil (favelas, guerre des gangs, "mule", telenovelas, enlèvement...), mais sur un ton un peu léger.
Pour les PJ, j'ai utilisé certains membres de la section Medium décrits dans le livre de base. Avec leurs caractères bien trempés, ils ont permis aux joueurs de bien s'amuser.

Bon, comme je m'en doutais, les joueurs ont un peu oublié qu'ils étaient médiums, et ont résolu l'affaire en utilisant très peu leurs pouvoirs. Mais ça, c'est pas grave.
"Le MJ ne sert qu'à faire du bruit derrière le paravent."

"Je suis derrière toi..." Michael M.
Léonard
Première victime de Michael Myers
 
Messages: 161
Enregistré le: Sam Oct 22, 2011 9:43 am
Localisation: Aix-en-Provence

Messagepar Sevoth » Dim Oct 14, 2012 1:44 pm

Hier soir, partie de sombre avec le sieur Johan Scipion.

Ça faisait très longtemps que je n'avais pas joué aussi longtemps (16h00-4h45 environ, avec une demie heure-45 mns pour bouffer). Et que je ne m'étais pas assis à la table en tant que joueur.

Très bonne expérience ludique et rolistique que Sombre.

Je pense que j'ai joué hier soir la scène RP la plus longue de ma carrière de roliste.

Johan est un meneur vraiment expérimenté, les joueurs ont franchement joué le jeu (ça fait longtemps qu'ils n'avaient pas jouer et j'avais été assez clair sur le fait que je refusais que ça parte en toutouille en préalable de la partie).
A titre personnel, je n'ai aucune critique à faire. De A à Z, j'ai tout apprécié, je regrette sans doute de n'avoir pas été aussi frais à 3h00 que je l'étais à 23h00.

Il va faire un CR, alors je ne m'étendrais pas trop sur le scénario. il s'agissait d'un train trans-sibérien, d'un complot pour assassiner Staline et/ou Hitler, et de l'importance du grand froid. :)
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Parlons JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron