Les Chroniques des féals - le jeu de rôle

Il y a des gens en ville qui aiment les jeux de rôles. Venez les retrouver pour en discuter.

Modérateur: Modérateurs

Messagepar Sevoth » Sam Jan 14, 2012 11:36 am

Non mais sur la démarche, je ne reproche rien. Un avant propos qui illustre avec plus ou moins de bonheur les ambitions des auteurs, c'est très bien.

C'est essentiellement la forme que je trouve pompeuse et digne de l'archétype du roliste qui fait du jeu de RooOOOOles- tu comprends. A mon sens, non seulement ça rend le jeu plus hermétique -personnellement je n'ai pas tout compris, et j'ai lu des décisions du conseil constitutionnel dans un français bien plus inutilement soutenu que celui-ci-; mais encore ça braque les gens comme moi ( ils sont probablement relativement peu nombreux ) qui ont l'impression que Gaborit a confondu un avant propos de jdr et un roman qu'il prédestine à un quelconque prix littéraire.

Et ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis ! :]

Je ne lui demande pas d'écrire en SMS !

Je pense qu'on peut écrire bien plus simplement que ça et avec moins d'emphase, l'ambition et les aspirations des auteurs. Brand l'a très bien fait avec Tenga, puisque tu le cites. Je suis en parfait accord avec ça.
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar Rom1 » Sam Jan 14, 2012 11:40 am

Ah ben sur le style, je signale par deux fois qu'en effet, il aurait pu mettre la pédale douce. Mais une fois que tu lis entre les circonvolutions stylistiques, le propos me semble clair et adapté.

Après bon, le style Gaborit c'est peut-être aussi ce qui assure son succès auprès d'un public - tout comme la pomposité du Monde des Ténèbres a séduit pas mal de fans.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Sevoth » Sam Jan 14, 2012 11:44 am

Je pense que le succès de Vampire vient d'un thème séduisant - surtout chez un public ado-post ado-, et du fait que c'est un jeu de super héros qui ne prétend pas l’être.
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar Le Passeur » Sam Jan 14, 2012 12:23 pm

Sevoth a écrit:Je pense que le succès de Vampire vient d'un thème séduisant - surtout chez un public ado-post ado-, et du fait que c'est un jeu de super héros qui ne prétend pas l’être.


Thumb Up.
Mes rares expériences de Vampires se sont très souvent limitées à ça, sauf deux parties avec prétirés. Et lorsqu'on entend les amateurs en conv etc., c'est plus la darkitude de surface et le pouvoir du perso qui semble être le centre d'intérêt des joueurs. Vu avec les orientations prises par le jeu, qui devient presque pulp, à terme en faisant rentrer des rond dans des carrés (ou comment je mixe Blade avec Entretien avec un vampire, sans colle ni clou)

Après, je ne suis pas familier du tout avec les CdF, le pitch me semble très sympa. Je rejoins cependant l'avis selon lequel le style utilisé peut-être contreproductif pour un JDR, qui devrait avoir pour principe de se démocratiser pour continuer à exister. Puisqu'on parle du jeu de Brand, ce qui m'a aussi touché, c'est qu'avec une simplicité légère, il arrive à transmettre à la fois son amour du Japon et surtout à faire ingérer des concepts qui ne sont pas évident pour des gens qui n'y connaissent strictement, mais alors strictement rien. Là où le jeu est réussi je trouve, c'est qu'en balançant l'ouvrage à mes joueurs, des gens qui butaient sur l'asiat'jdr m'ont fait un groupe plus que cohérent, mais également, on va dire typique.
Excès inverse, Nephilim. Jeu super intéressant, qui pourtant pourrait toucher un public large (conspiration et esotérisme sont des thèmes bien rebattus) est juste inaccessible pour la majorité des non-joueurs (sans compter que sa lecture est indigeste).
De cette manière, on peut dire qu'il faut éviter de planter les marrons qui vont nous faire ressortir les "Le JDR est-il mort ?" chaque année.

Encore une fois, ça ne s'applique pas forcément à ce jeu, que je ne connais pas, mais à la remarque qui a été faite et s'applique à d'autres, en tout cas.
Avatar de l’utilisateur
Le Passeur
 
Messages: 650
Enregistré le: Dim Fév 07, 2010 6:15 pm

Messagepar kouplatête » Sam Jan 14, 2012 1:12 pm

Bonjour je suis le nouveau ::D .
Je me permets d'aller dans le sens de sevoth.
Pour moi aussi un jeu de rôle est avant tout un jeu et non une introspection ou une préparation au cours Florent. Si j'en juge par les CR de parties et les nombreux joueurs que j'ai vus à l'œuvre j'ose penser que c'est plus un état de fait qu'une vue de l'esprit.

Il me semble qu'un jeu de rôle est avant tout un outil qui doit certes permettre de pénétrer un univers mais dans le but de l'utiliser.
Une forme pompeuse nuit à cet aspect du jeu en le rendant inutilement difficile d'accès et en noyant l'information utile.
Un JDR revêt peut être la forme d'un livre mais son propos et ses contraintes sont différents. Une forme trop romancée par exemple rend souvent pénible le travail du Maître de jeu qui recherche une information précise sur l'univers.
Si jamais le jeu venait à se perdre dans une forme inutilement précieuse ou à afficher des prétentions dépassant de trop son but premier (me permettre de jouer ) il perdrait à mes yeux tout intérêt. Il faudra bien sûr attendre le livre pour en avoir le cœur net.

Deux choses pour en terminer.

s'agissant de la brigade chimérique et de son introduction je n'ai pas eu ce ressenti. De plus le jeu est limpide et réussit à faire passer une masse d'informations importante sans lourdeur. Il ne prétend pas m'élever sur le plan spirituel ou intellectuel mais me fournit la clé d'un univers d'une richesse incroyable.

En ce qui concerne vampire c'est pour moi l'exemple même du jeu qui a prétendu élever le jdr ( l'art du conteur vous vous souvenez) et qui sous ses grands airs s'est révélé le plus souvent un défouloir pour ados dark bourrins.

P.S : Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.
Boileau
(ça c'était mon moment de préciosité à moi)
kouplatête
 
Messages: 5
Enregistré le: Sam Jan 14, 2012 11:35 am

Messagepar Rom1 » Sam Jan 14, 2012 1:47 pm

Cela dit, je suis pas certain qu'il faille préjuger du contenu du livre et de son style propre à l'aune de l'introduction.
Celle-ci est de Matthieu Gaborit - auteur de l'oeuvre originale - tandis que le livre est écrit pas le collectif des Sombres Sentes. Et vu les noms que ce collectif réuni, je pense qu'ils savent parfaitement rédiger un JdR de façon accessible et ludique. Reste que l'introduction apporte selon moi un éclairage bienvenu sur la façon dont l'auteur des romans voit son univers et la façon dont on peut l'utiliser en jeu. Qu'on apprécie ou pas son style et l'ambition affichée, reste que c'est une valeur ajoutée selon moi - cela prouve que Gaborit a surveillé et approuvé ce jeu tiré de son oeuvre, qu'il reste concerné par le médium jeu de rôle alors qu'il est depuis bien longtemps passé à autre chose. Quand on voit l'autoflagellation dont sont capables bien des rôlistes vis à vis de leur propre loisir, je trouve que ça fait plaisir.

Après, cette introduction occupe 2 pages sur les 14 offertes... Qu'avez-vous penser du reste - qui me semble plus représentatif du ton des textes que nous trouverons dans ces 320 pages ?

(car je trouve qu'on vire en HS là, on peut tjs poursuivre la discussion sur ce topic qui me semble adapté)
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar StephLong » Sam Jan 14, 2012 1:58 pm

Ce qui est proposé en amuse bouche pour ce jeu donne bien envie. je suis vraiment curieux de voir comment a été adapté le livre qui m'avait bien plu.

Quant à l'intro, sans vouloir relancer d'un D100, elle m'a bien plu
Avatar de l’utilisateur
StephLong
Magnifico Pepeto
 
Messages: 4920
Enregistré le: Jeu Mar 01, 2007 4:12 pm
Localisation: Dunwich isarien

Messagepar sempai » Dim Jan 15, 2012 6:41 pm

Je ne sais si cela a été précisé avant, mais ce livre est tout d'abord un livre univers, donc on a droit à plus de 220 pages présentant les différents peuples et ensuite, on a 100 pages de JdR.
En lisant en diagonal (et donc ce qui suit est à prendre avec des pincettes) l'impression qui en ressort est qu'il est préférable de connaître les romans pour s'immerger dans cet univers (avis à confirmer plus tard).
Studio09
24/03/2012 :Skin Walker
17/02/2012 : Le Mythe
01/09/2011 : 30 ans
sempai
 
Messages: 45
Enregistré le: Sam Juin 18, 2011 12:41 pm

Messagepar Rom1 » Dim Jan 15, 2012 7:04 pm

Les Sombres Sentes ont bien précisé que le JdR se déroule après l'action des romans. Donc en effet, mieux vaut les avoir lus si on veut éviter de se déflorer l'intrigue et le final.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Sombres Sentes » Dim Jan 15, 2012 7:47 pm

Bonsoir à tous.

Un débat passionnant (qui ne vire pas tant que cela au HS, personnellement j'ai pris plaisir à le lire ^^).

Concernant l'intro

L'avant-propos / introduction est un "hors-texte" pourrait-on dire, de Mathieu lui-même. Mister Gaborit signe cette note d'intention et une nouvelle de sa main (et de son style, donc), les 314 autres pages étant inspirées par ses idées / les brainstorms de toute l'équipe.

Sur le style de Mathieu, on adhère ou pas, question de goût. Je l'avoue, il y a par moments un aspect "moralisateur" ou pédant qui peut déplaire, mais c'est Mathieu (qui n'est pas pédant pour un sou en vrai, mais il aime bien se la raconter, parfois - et voilà, je suis viré... :;)

Sur le fond, toutefois, il y a du bon, l'objectif de cette introduction n'étant de vous dire "On va vous montrer ce que c'est qu'un jeu de ROLE comme on en voit plus, un jeu de rôle qui se la joue", mais plutôt, au travers d'une introspection de l'auteur, une note d'intention, une envie. Comme c'est évoqué quelque part, on a eu envie de vous faire ressentir des choses nouvelles, de ne pas être "le 800e jeu med-fan de l'année".

Comme Brand, quand il écrit Tenga, ne fait pas ça "pour surfer sur la vague asiat" ni pour "faire une version pirate de L5R" mais parce qu'il cherche un truc A PART, un truc qui dépasse le bidouillage d'OGL.

Après, c'est un style. Mathieu a été façonné à l'école Multisim, qui a ses avantages et ses défauts, Brand est plus dans la forme d'un Dogs in the Vineyard, droit au but, clair et concis.

Bref, il ne faut pas non plus passer 3 jours dessus, cette intro vaut pour ceux qui cherchent à connaître l'auteur et ses intentions, pas le jeu lui-même (on n'a pas besoin de se frapper le dossier psy de Steve Jobs pour apprécier un Ipad).

Retenez la fin du propos : "Une dernière chose : oubliez ce que vous venez de lire".
L'intention n'est pas le jeu mais le jeu, on l'espère, sous prétexte d'une activité ludique, vous offrira peut-être, parfois, l'émotion que nous nous étions posée comme intention.

Bref.

Le jeu lui-même n'est pas dans le même ton (je crois...).

Le ton du jeu

Il se veut aussi digeste que possible. Immersif tout en étant clair.
Le livre-univers est écrit par Siorhan d'Oros, un encyclopédiste qui tente de faire le panorama complet du M'Onde, d'offrir cet ouvrage comme mémoire de son univers afin de lutter contre l'Oubli qui le menace.

Tout en tentant de garder sa liberté de ton, il cherche donc un récit clair, objectif, formel, pédagogique. On espère, nous, auteurs, avoir su relever le défi et avoir rendu tout cela clair et accessible, sans trop de circonvolutions (on a traqué sans relâche les "yeux coucher de soleil" et autres figures de style sans autre intérêt que de montrer qu'on a une plume).

Quant au ton des règles : on vous le laisse découvrir.

Les romans : To read or not to read ?

Il n'est pas obligatoire d'avoir lu les romans pour comprendre le jeu. Tous les éléments de cosmogonie, d'explications du M'Onde, et les aventures des romans sont reprises, reformulées ou évoquées, parfois au travers de citations du roman.

Vous pouvez n'avoir jamais ouvert le roman et parfaitement vous y retrouver dans le jeu, c'était notre but.

EN REVANCHE

Si vous avez envie de lire les romans, par plaisir, on vous conseille de le faire avant de plonger dans le jeu. Tout simplement pour les mêmes raisons que celles que je viens d'évoquer : si vous commencez par le jeu, ce dernier va vous "spoiler" le roman et vous manquerez l'effet de surprise propre à ce récit (un peu comme de voir La revanche des Siths avant L'empire contre-attaque - le "Je suis ton père" n'a plus la même saveur).

J'espère avoir apporté ma pierre à l'édifice,

Cordialement,

Jérôme, des Sombres Sentes.
Sombres Sentes
 
Messages: 9
Enregistré le: Mar Juin 07, 2011 1:45 pm

Messagepar Le Passeur » Dim Jan 15, 2012 8:49 pm

La vraie question c'est "A quand dans les conv"" ? Y'a souvent pas 36 solutions pour se faire une vraie idée... :;)
Avatar de l’utilisateur
Le Passeur
 
Messages: 650
Enregistré le: Dim Fév 07, 2010 6:15 pm

Messagepar Sombres Sentes » Lun Jan 16, 2012 8:13 am

Bonjour,

On essaie de faire quelques dates (même si on est loin du Esteren tour ou des indemnités kilométriques de Brand - on nen parle que de lui, c'est une vraie vedette ce type ! :p).

Dans le passé, il y a eu Gémenos, Les Chimériades et la Nuit D6 Trouilles.
Nous serons au FIJ de Cannes le mois prochain, à l'Eclipse de Rennes en avril, et on va tenter Orc'Idées. Cela risque d'être à peu près tout pour le début d'année, la suite n'est pas encore fixée.

Cordialement,

Les Sombres Sentes.
Sombres Sentes
 
Messages: 9
Enregistré le: Mar Juin 07, 2011 1:45 pm

Messagepar Sombres Sentes » Jeu Jan 26, 2012 11:52 am

Bonjour à tous !

Sans Détour et Ludik Bazar ont envoyé ce matin les premiers mails d'expédition pour les Chroniques des féals. Les livres et écrans précommandés devraient donc arriver très prochainement dans vos boites aux lettres, et apparaître sur les étagères de vos crêmiers habituels.

On attend vos retours avec impatience.
Bonne réception, et bonne lecture.

Les Sombres Sentes.
Sombres Sentes
 
Messages: 9
Enregistré le: Mar Juin 07, 2011 1:45 pm

Messagepar Sombres Sentes » Ven Jan 27, 2012 5:05 pm

Bonjour à tous.

Quelques clichés réalisés par les chanceux qui ont reçu leur livraison aujourd'hui :

Les Chroniques des féals, la mini-ouverture ludique façon Rôliste-TV mais avec un flash au magnésium et un photographe arthritique

Voilà, y'a plus qu'à jouer. La balle est dans votre camp, désormais. On attend les retours (de flammes ? Non... on parle pas tant que ça des Phéniciers... Lâchez ces extincteurs, voyons !)

Cordialement,

Une Sombre Sente qui plane énormément.
Sombres Sentes
 
Messages: 9
Enregistré le: Mar Juin 07, 2011 1:45 pm

Messagepar Sevoth » Lun Aoû 25, 2014 11:09 am

Personne ne fait de retour sur ce jeu.

Personne n'y à jouer ?

J'ai vu la vidéo de présentation sur Sans détour où l'auteur des romans s'exprime lui-même.

Quelqu'un pour dire ce qu'il en a pensé ?
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Précédente

Retourner vers Parlons JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron