Enquête & Frustration

Il y a des gens en ville qui aiment les jeux de rôles. Venez les retrouver pour en discuter.

Modérateur: Modérateurs

Messagepar Coraline » Mar Aoû 09, 2011 9:52 am

syz a écrit:Oui, c'est bien pour ça que j'employais les termes "enquêtes tordues" et "énigme complexe", pas juste "enquête". Quand ça devient trop compliqué, ça décroche (valable aussi bien pour des enquêtes que pour tactique). Mais c'est aussi parce que je ne suis pas très attaché au mode défi intellectuel (ce qui peut être un tort).

EDIT : et tiens, on peut étendre aussi à tout ce qui est conception de plans. Le truc qui me fait sortir des rails lorsque ça traîne trop. EN général, j'ai juste envie de sortir d'une séance en ayant fait des trucs. N'importe quoi, du moment que ça laisse de bons souvenirs.


Oui mais en ce cas on en revient bien à une vision personnelle, il me parait impropre d'en tirer une généralité comme tu as pu le faire plus haut :;)
"Plus que jamais nous avons besoin des jedis"
Les Chèvres du Pentagone.

"On ne connait pas le verbe éventrer ? Et maintenant, c'est mieux ?" Michael M.
Avatar de l’utilisateur
Coraline
Seconde victime de Michael Myers
 
Messages: 498
Enregistré le: Jeu Fév 10, 2011 6:43 pm
Localisation: Senlis

Messagepar syz » Mar Aoû 09, 2011 9:55 am

Une généralité propre, c'est possible ? :;p
syz
La musique triste ça m'émeut
 
Messages: 567
Enregistré le: Dim Juin 24, 2007 7:30 pm
Localisation: Santes (59)

Messagepar Coraline » Mar Aoû 09, 2011 10:01 am

C'est facile : "la plupart des humains ont deux jambes". ::D

(ok je sors ^^)
"Plus que jamais nous avons besoin des jedis"
Les Chèvres du Pentagone.

"On ne connait pas le verbe éventrer ? Et maintenant, c'est mieux ?" Michael M.
Avatar de l’utilisateur
Coraline
Seconde victime de Michael Myers
 
Messages: 498
Enregistré le: Jeu Fév 10, 2011 6:43 pm
Localisation: Senlis

Messagepar Pikathulhu » Jeu Aoû 11, 2011 3:02 pm

En tant que joueur, je ne suis pas fan des enquêtes, car souvent ça manque de ryhtme. J'annonce d'ailleurs assez souvent la couleur en partie.

Néanmoins, en tant que MJ, je suis assez souvent amené / contraint à proposer des scénarii de type enquête. Dans ce cas-là, j'ai deux solutions pour rendre le bouzin un maximum vivant et fluide :

1° Je m'arrange pour que les PJs soient assez étroitement impliqués dans l'affaire. Il m'est même arrivé de leur faire jouer d'abord la victime puis ensuite les enquêteurs.

2° Lors de mon dernier scénario axé enquête ("La Guerre des Miasmes", joué à Eclipse cette année), j'ai donné à chaque joueur un jeton "indice". Ils pouvaient le dépenser à tout moment : alors, quel que soit l'endroit et la situation dans laquelle le PJ se trouvait, je devais lui donner un indice sous une forme ou sous une autre. ça marche bien, et je pense que je conserverai l'astuce. Parce que :
1- comme ça dès qu'un joueur sent poindre l'ennui ou l'incompréhension, il a le moyen de relancer la machine.
2- parce qu'en tant que MJ, ça m'apporte de l'imprévu, des éléments que je dois créer à la volée, et qui peuvent éventuellement, en plus d'accélérer le rythme, amener le scénario dans des directions sympa; ou au moins rajouter un détail mémorable.
Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsider + https://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dark ambient (homme de goût)
 
Messages: 463
Enregistré le: Lun Avr 02, 2007 4:01 pm
Localisation: Morbihan

Messagepar Fabien Lyraud » Jeu Aoû 11, 2011 3:04 pm

Comment mettre en scène un bon whodunit en jdr ? Est ce impossible comme le suggère Seagull ?
Fabien Lyraud
Michel Field
 
Messages: 529
Enregistré le: Lun Juil 16, 2007 3:28 pm

Messagepar Pikathulhu » Jeu Aoû 11, 2011 3:10 pm

Perso, je pense que pour rendre un whodunit assez cool, il ne faut pas uniquement focaliser sur les indices, mais aussi la personnalité des PJs (pré-tirés de préférence, ou au moins imposer des relations pointues avec des PNJs) et des PNJs. Bref, les ingrédients d'une bonne soirée enquête : des péripéties millimétrées, une pincée d'ambiance, deux grammes de matière grise, et une bonne dose de RP.
Outsider : Créativité, épanouissement et folklores personnels vus depuis la marge. http://outsider.rolepod.net/
http://www.facebook.com/folkloreoutsider + https://twitter.com/Outsider_Daily + Google + : Thomas Munier
Avatar de l’utilisateur
Pikathulhu
Dark ambient (homme de goût)
 
Messages: 463
Enregistré le: Lun Avr 02, 2007 4:01 pm
Localisation: Morbihan

Messagepar Coraline » Jeu Aoû 11, 2011 3:11 pm

Pikathulhu a écrit:Bref, les ingrédients d'une bonne soirée enquête : des péripéties millimétrées, une pincée d'ambiance, deux grammes de matière grise, et une bonne dose de RP.


A cela je rajouterai personnellement une intrigue secondaire (ou plusieurs) à garder dans la manche, mais ce n'est que ma manière de faire :)
"Plus que jamais nous avons besoin des jedis"
Les Chèvres du Pentagone.

"On ne connait pas le verbe éventrer ? Et maintenant, c'est mieux ?" Michael M.
Avatar de l’utilisateur
Coraline
Seconde victime de Michael Myers
 
Messages: 498
Enregistré le: Jeu Fév 10, 2011 6:43 pm
Localisation: Senlis

Messagepar Footbridge » Dim Aoû 14, 2011 10:31 am

Effectivement, c'est le propre d'une soirée enquête : proposer pour chaque personnage ou presque une ou plusieurs intrigues secondaires.

On peut reprendre le principe en enquête sur table, auquel cas l'enquête devient plutôt une histoire de démêlage de fils plutot que la remontée d'une simple piste.
Footbridge
Les Légendes de la Garde, la VF ! http://www.leslegendesdelagarde.com
New Heaven, le jdr narratif post apocalyptique sans MJ : http://www.newheaven.fr

Site Web : http://www.footbridge-online.net
Footbridge
 
Messages: 398
Enregistré le: Lun Jan 11, 2010 2:29 pm
Localisation: Lille

Re: Enquête & Frustration

Messagepar Xaramis » Lun Aoû 15, 2011 12:40 pm

La question est donc : comment faites-vous pour faire rebondir un scénario d'enquête qui s'enlise ? Une question s'adressant aussi bien aux MJ qu'aux joueurs, d'ailleurs.
Et même, en amont, comment préparer un scénario de type enquête qui soit suffisamment bien construit pour que son déroulé coule de source ? Est-ce que system matters ? (y a t'il des règles qui favorisent ce type d'aventures)

Je vais tenter de répondre à ces questions dans leur ordre inverse : d’abord sur la préparation, ensuite sur la relance d’une partie enlisée.

Pour ce qui est des scénarios d’enquête, j’invente rarement une trame moi-même. Je préfère m’inspirer de trames de romans, par exemple, que je décortique pour n’en garder que le squelette et que je rhabille à ma sauce.
Dans mes recherches d’inspirations, je ne recours pas trop souvent aux « romans à énigme » (façon Agatha Christie), pour les raisons suivantes.

1) Le plus souvent, les énigmes sont résolues par un « enquêteur » unique, ou un duo entre un enquêteur et son assistant. Faire jouer ce genre d’aventure à un groupe de 4 ou 5 PJ, c’est se retrouver :
- devant des situations improbables : par ex., les 4-5 PJ restent groupés et enquêtent tous ensemble, et la discrétion est impossible ;
- ou devant des situations difficiles à gérer : les PJ se séparent, le MJ doit gérer les sous-groupes séparément, les sous-groupes doivent se retrouver pour faire un point intermédiaire sur leurs avancées, etc.

2) Le plus souvent, ces énigmes sont résolues à partir d’indices matériels presque anecdotiques, que l’esprit supérieur de l’enquêteur arrive à analyser pour en tirer des conclusions sur qui, quoi, comment, pourquoi et où. Soucis en JdR :
- il faut que les PJ arrivent à trouver ces indices. Certains systèmes de jeux le font découvrir « automatiquement » ;
- si le MJ ne donne aux PJ que les indices « utiles » les PJ se focalisent directement sur les indices donnés, et ça donne une direction unique à l’enquête. Il me semble préférable de mêler, à ces indices « utiles », des indices « inutiles »ouvrant d’éventuelles fausses pistes ;
- le « héros » du roman a toujours l’étincelle qu’il faut pour que les pièces de l’énigme s’assemblent dans son esprit. Même quand c’est totalement tiré par les cheveux. Faire reposer un scénario de JdR sur l’hypothèse que les joueurs auront, pour leurs PJ, la même étincelle revient à faire prendre le risque de l’enlisement signalé dans la question de départ.

3) Le plus souvent, l’enquête se termine avec tous les suspects rassemblés dans une pièce, avec l’enquêteur qui expose ses déductions, le soupçon qui passe d’un acteur de l’intrigue à un autre, jusqu’à pointer le vrai coupable qui avoue et explique tout en bouchant les trous de la déduction ou en éclairant les zones d’ombre. Quasiment impossible à mettre en scène de façon intéressante en JdR (en plus du fait que ce procédé littéraire me fait mourir d’ennui).

Donc, même si je ne tourne pas le dos à ce genre de source d’inspiration (j’en ai même très directement utilisé pour divers scénarios que j’ai publiés sur le net ou dans des gammes de JdR), je préfère aller chercher du côté de thrillers moins « analytiques », et incorporant plus d’« action », car cela sert à pimenter les parties de JdR ; sinon, j’en reste à une « soirée enquête », qui a tout son charme aussi mais qui est un autre plaisir.

Les éléments qui me semblent importants à utiliser pour construire un « bon » scénario d’enquête sont :
- en premier lieu, une trame solide. Ce qui ne veut pas dire qu’elle doit être à tiroirs, embrouillée au point que tout le monde, MJ compris, s’y perd. Cela ne veut pas dire, non plus, qu’elle ne doit pas être linéaire. J’emmerde les ayatollahs du non-linéaire pour les scénarios de JdR : prendre plaisir dans une partie, c’est s’amuser à incarner un personnage, avancer sur des chemins connus ou méconnus, accepter d’être éventuellement « manipulé » par le PJ, le tout dans une ambiance plaisante à peu près conforme à ce qu’on attendait. Et ça, même un scénario « linéaire » peut l’apporter ;
- des motivations claires des PNJ. Ces motivations sont celles qui aident la trame à être solide. Peu importe qu’elles soient caricaturales. Dans une enquête à la James Bond, le Grand Méchant veut être maître du monde ; c’est caricatural, mais c’est ça qui le fait marcher, qui lui donne ses forces et ses faiblesses ;
- une enquête qui peut avancer sans qu’elle repose uniquement sur des indices matériels ;
- et, surtout, jouer sur le fait que certains PNJ mentent. Je suis souvent surpris, dans des parties de JdR, de voir à quel point les joueurs (et donc les PJ) gobent ce que les PNJ leur balancent, sans même prendre la peine de se demander si c’est vrai ou faux. Parfois, une enquête peut se retrouver bloquée parce que les joueurs ont gobé des mensonges, n’ont pas recoupé des infos, etc. ; c’est-à-dire qu’ils n’ont même pas eu la lucidité d’un comportement basique d’enquête. Et moi, je n’ai aucune envie de faire jouer des scénarios d’enquête où les PNJ sont des « machines à donner des indices vrais ». J’avais ouvert une discussion à ce sujet dans le forum de la Cour d’Obéron : La duperie par le MJ, un jeu égoïste ?



J’essaie de ne pas laisser les joueurs s’enliser dans une enquête. Mais, pour le cas, où ça coincerait vraiment :
- je peux intercaler une scène apportant des informations complémentaires, voire redondantes avec ce que les PJ ont déjà entrevue, histoire d’insister sur une perspective particulière ;
- je peux faire intervenir un contact des PJ, qui se rappelle à leur bon souvenir ;
- je peux aussi intervenir directement, de MJ à joueurs, pour susciter questions/réponses, brassage d’idées, etc. Pour moi, ça fait aussi partie du plaisir d’un scénario d’enquête. Et je ne me suis jamais senti "SuperConnard" à procéder ainsi.
Venez chercher ou partager des inspirations rôlistes dans Inspirôle, ou voyagez dans le sillage de Corto
Avatar de l’utilisateur
Xaramis
Jean Marais
 
Messages: 342
Enregistré le: Sam Mar 10, 2007 1:52 pm

Messagepar Seagull » Lun Aoû 15, 2011 12:47 pm

Monsieur Xaramis, vous exposez de façon on ne peut plus claire ce que j'avais esquissé plus haut, grand merci.


Seagull.
Avatar de l’utilisateur
Seagull
Racine révolutionnaire
 
Messages: 250
Enregistré le: Jeu Mar 01, 2007 12:24 am
Localisation: Puerto Margo, Santa Margarita

Re: Enquête & Frustration

Messagepar Macbesse » Mar Aoû 16, 2011 8:40 pm

Xaramis a écrit:- je peux aussi intervenir directement, de MJ à joueurs, pour susciter questions/réponses, brassage d’idées, etc. Pour moi, ça fait aussi partie du plaisir d’un scénario d’enquête. Et je ne me suis jamais senti "SuperConnard" à procéder ainsi.


C'est fou comme un simple "relis tes notes" peut parfois débloquer une situation. :;)
Inviter à respirer, à lever le nez du guidon, à remettre à plat, ensemble, les éléments dont ils disposent, mine de rien, ça reste utile.

Je suis d'ailleurs surpris que personne n'ait évoqué le problème de la circulation de l'information au sein du groupe de joueurs. Je n'ai peut-être eu affaire qu'à des joueurs paranoïdes, mais l'un des problèmes que j'ai fréquemment rencontré dans les enquêtes était l'absence de communication entre les PJs.
PJ1 obtient une info par un canal qu'il ne souhaite pas révéler (indic, capacité spéciale, effraction).
PJ2 fait de même, et ainsi de suite.

On se retrouve avec un groupe qui a une masse d'info cumulée largement suffisante, sauf qu'il n'y a eu qu'un partage minimal.

Là, l'intervention directe du MJ telle que l'avait décriée Rom1 est hélas nécessaire, car les PJs ont beau avoir été individuellement très bons dans la collecte d'infos, ils ont besoin qu'on leur rappelle qu'ils agissent en groupe.
Je dévorerai la bureaucratie comme un loup,
Et j'envoie au diable tous les papiers.
~Maiakovski
Macbesse
 
Messages: 47
Enregistré le: Ven Mar 06, 2009 5:24 pm

Messagepar ZeMorg » Mar Aoû 16, 2011 9:22 pm

Perso, les scénars enquête qui s'enlisent, c'est ma hantise.

Je suis de plus en plus méfiants face aux scénars aux enquêtes un peu tordues, non-linéaires, etc. Baser la partie sur une énigme à résoudre à coup de méninges, c'est un peu délicat... Si le déclic ne se fait pas, rien ne se passe. Sans compter que l'interprétation des indices (surtout des témoignages des PNJs), ça peut être coton et partir dans une direction complètement imprévue - et pas forcément débile pour autant. Ce qui paraît simple à la lecture du scénar peut ne pas couler de source autour de la table sans que cela signifie que les joueurs sont des débiles profonds.

De plus en plus, j'ai tendance à jouer les scénars enquête pour l'ambiance avant tout. Du coup :
- Je prépare une série d'indice +/- linéaire, qui dévoilent progressivement le mystère et mènent au suivant. La question n'est plus de savoir si les PJs vont comprendre, mais quand, et dans quelles conditions (ressources, etc.).
- J'ai toujours des indices redondants qui pointent dans la même direction, pour ne jamais les laisser stagner (au pire, ils explorent une fausse piste, mais ils font quelque chose).
- Je prévois des évènements qui vont redynamiser la partie. Il y a toujours une tension, une menace palpable, un compte à rebours, un truc qui fait que les joueurs sont obligés de se bouger les fesses. Lorsque ça tergiverse trop, je déclenche un évènement (nouveau meurtre, règlement de compte, attaque, course-poursuite, etc.) qui redynamise la partie et rappelle aux joueurs que la menace est bien réelle. Parfois, cela relance également l'enquête (les PJs font un prisonnier, ils suivent un suspect jusqu'à sa planque, etc.).

Cela implique de préparer souvent davantage que ce que le MJ va vraiment utiliser en cours de partie, mais ça me donne l'avantage d'avoir plein de cartes à jouer en cours de partie si nécessaire. Au pire, j'improvise dans le même genre d'idées.

Question système, j'ai trouvé mon compte avec le principe de Gumshoe (louper un jet de comp' n'apporte rien, finalement; le MJ est obligé de recycler l'indice pour que le scénar se poursuive), mais je n'utilise pas le système by the book parce qu'il ne me convient que moyennement pour l'action, justement! Ceci dit, ce système empêche juste qu'une partie s'enlise à cause d'un jet foiré, pas parce que les joueurs ne tirent pas les conclusions voulues.

Enfin, en tant que MJ, il m'arrive d'intervenir hors jeu pour leur suggérer de récapituler (souvent lorsqu'il se fait tard, parce qu'ils oublient un détail qui est sous leurs yeux), mais je le fais plus souvent en jeu, par l'intermédiaire d'un PNJ (un contact, un collègue, etc.). En tant que joueur, je préfère clairement que le MJ intervienne, en jeu ou hors jeu, plutôt que nous laisser stagner jusqu'à l'aube (vécu).

EDIT : A côté de ça, je plussoie Xaramis sur toute la ligne.
Avatar de l’utilisateur
ZeMorg
 
Messages: 42
Enregistré le: Mer Fév 28, 2007 10:44 am
Localisation: Bruxelles

Messagepar El Charpi » Ven Sep 16, 2011 5:36 pm

Pas de whodunnit en jdr.

C'est pas que c'est impossible de le faire, mais c'est juste, AMHA, du gâchis.
Parce que du coup, si on a une bonne idée de scénar à la Agatha Christie, ben autant en faire une murder-party.
Avatar de l’utilisateur
El Charpi
N'aime pas la Fox (ni Roucky)
 
Messages: 197
Enregistré le: Mer Fév 28, 2007 6:28 pm
Localisation: Bordeaux, France.

Messagepar Julien H » Ven Sep 16, 2011 5:42 pm

El Charpi a écrit:Pas de whodunnit en jdr.

C'est pas que c'est impossible de le faire, mais c'est juste, AMHA, du gâchis.
Parce que du coup, si on a une bonne idée de scénar à la Agatha Christie, ben autant en faire une murder-party.

Ben sauf si on préfère jouer au jeu de rôle ! :;)
Avatar de l’utilisateur
Julien H
Ultimo Pepito
 
Messages: 6935
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 12:25 pm

Messagepar El Charpi » Ven Sep 16, 2011 5:50 pm

Je vois pas trop d'avantage au format jdr sur table par rapport à la murder-party si c'est pour faire jouer un scénario de type Agatha Christie.

Alors oui, je sais qu'il y a des réfractaires à l'idée de mettre un costume, mais la plupart du temps, les scénarios enquêtes à base de chambre close et autres, ça devient très vite des murder-parties avec les joueurs assis autour d'une table (et avec plus de longueurs).
Avatar de l’utilisateur
El Charpi
N'aime pas la Fox (ni Roucky)
 
Messages: 197
Enregistré le: Mer Fév 28, 2007 6:28 pm
Localisation: Bordeaux, France.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Parlons JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron