Le sous-texte politique en JdR

Il y a des gens en ville qui aiment les jeux de rôles. Venez les retrouver pour en discuter.

Modérateur: Modérateurs

Messagepar Démiurge » Mar Juil 02, 2013 1:47 pm

Et pourtant, il existe des jeux non-divertissants, je pense aux productions de Brenda Brathwaite sur des sujets historiques douloureux (comme la Shoah, le passage du milieu etc).

Elle donne des explications concernant sa démarche sur cette vidéo : http://www.ted.com/talks/brenda_brathwa ... nding.html

Je n'aurais aucun problème à fair ela même chose en JdR (avec des joueurs qui accepteront la démarche bien sûr).
Avatar de l’utilisateur
Démiurge
 
Messages: 290
Enregistré le: Mer Mar 26, 2008 12:40 am
Localisation: Poitiers

Messagepar Odillon » Mar Juil 02, 2013 2:12 pm

Je pense que Jorune et toi ne vous entendez pas sur la définition de "divertissement".

Qu'on le veuille ou non, la catharsis permettant de vivre des passions par procuration est un divertissement, au sens premier du terme.
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 642
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar Jorune » Mar Juil 02, 2013 2:23 pm

Je ne peux pas lire ici cette vidéo. Je regarderais ce soir.

Après, sans vouloir paraitre buté, la définition même de "jeu" (à commencer par le Larousse) est liée au divertissement. "Activité humaine visant à se divertir, à tirer du plaisir".

Une activité qui aurait pour but d'informer, de convaincre ou de sensibiliser sans aucune forme de divertissement lié, c'est un exercice, une présentation, un exposé, je ne sais quoi d'autre, mais pas un jeu.

Je me répète, mais c'est une fois qu'on a admis ça qu'on peut entrer dans le choix des préférences dont tu parles, de ce que chacun peut trouver divertissant ou non.

Pour reboucler avec le sujet sur le sous-texte politique dans le jdr, c'est qu'une de ses limites, c'est précisément de rester dans le cadre d'un jeu.
Je crois que c'est Odillon qui demandait pourquoi certains intervenants ici semblaient frileux quant à mettre de la politique dans les parties. On a je crois une partie de la réponse. Si certains peuvent trouver la réflexion voir le débat politique divertissant et donc en proposer en jeu, ce n'est pas le cas de tout le monde.
Une partie ou un jeu extrêmement politisé, ça pourrait ne pas divertir tout le monde, surtout si les joueurs autour de la table n'ont pas les mêmes opinions. La présence de politique gagne à être subtile, AMHA. D'ailleurs on parle bien ici de sous-texte, ce qui retranscrit bien cette nuance.

Edit: Grillé par Odillon. Comme souvent, la communication par forum s'avère difficile, de l'intention du texte au texte, du texte à ce qui en est lu et compris.
Et avec tout ça on glisse dangereusement vers le hors sujet d'où ma tentative ci-dessus de recentrer.
Avatar de l’utilisateur
Jorune
 
Messages: 374
Enregistré le: Lun Nov 15, 2010 11:18 pm
Localisation: Marseille

Messagepar Démiurge » Mar Juil 02, 2013 11:40 pm

Odillon a écrit:Je pense que Jorune et toi ne vous entendez pas sur la définition de "divertissement".


Je suis de ton avis, donc je vais donner ma définition pour tenter de clarifier ma position.

Pour moi certains films ne sont pas des divertissements, ils ne me servent pas à "mettre mon quotidien entre parenthèses", ni à me détendre.
Et j'aime ces films pour tout ce qu'ils transmettent ou remuent en moi, le point de vue qu'ils portent sur le monde etc.

Mais je ne regarde pas que des films comme ceux-là. J'adore un bon nombre de films, séries et mangas de divertissement (Supernatural, How I met your mother, Soul Eater, Hot Fuzz, etc.)

Le JdR est un jeu, mais pour beaucoup, c'est avant tout une fiction interactive. Et en tant que fiction, je postule qu'elle permet toutes les approches que le cinéma ou la littérature permettent. Dont celles que j'estime non-divertissantes.

Et pour reboucler avec le point de départ du sujet, je ne vois pas en quoi il faudrait éviter d'aller trop loin dans l'exploration de sujets politiques (ou autres), alors que le JdR a largement les moyens de nous faire vivre la complexité et les difficultés décisionnelles en politique ou la vie des habitants d'un pays subissant une guérilla, etc. Et de le faire avec autant d'intensité que les œuvres cinématographiques les moins divertissantes.
Et cela n'a rien à voir avec le fait d'aimer ou pas ce type de films.

En revanche, si le fond de la question est : "est-ce qu'un jeu non divertissant peut avoir du succès ?" on peut en effet arguer que ce n'est pas le meilleur choix à faire.

Je ne dis pas : aimez ce que j'aime, je dis juste que la définition JdR = divertissement (cf. la définition du Wiktionnaire : "qui détourne des choses sérieuses" ; "récréation, amusement") est à mon avis et d'après mon expérience limitative. Certes, un JdR non divertissant devient généralement quelque chose de sérieux, voire de grave, c'est l'intensité de l'expérience qui compte.

Si l'on prend la définition Pascalienne du divertissement, je pense qu'on sort rapidement de la définition de Jorune (puisque travailler devient un divertissement...)

Cela n'engage personne à essayer ce que je défends, mais c'est une possibilité et je connais pas mal de gens qui n'ont aucun problème avec ce genre de pratique (cf. certaines pratiques du style norvégien).
Et la vidéo de Brenda Brathwaite est un très bon exemple de ce dont je parle, en jeu de plateau.

(J'aurais voulu mettre des smileys partout pour indiquer à quel point le ton de mon message se veut décontracté et non belliqueux).

EDIT : oubli d'une phrase
Avatar de l’utilisateur
Démiurge
 
Messages: 290
Enregistré le: Mer Mar 26, 2008 12:40 am
Localisation: Poitiers

Messagepar Johan Scipion » Mer Juil 03, 2013 12:43 pm

Démiurge a écrit:Pour moi certains films ne sont pas des divertissements, ils ne me servent pas à "mettre mon quotidien entre parenthèses", ni à me détendre.


Pourrais-tu donner des exemples représentatifs, s'il te plaît ?
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue
Avatar de l’utilisateur
Johan Scipion
Il fait Sombre d'un coup
 
Messages: 502
Enregistré le: Mer Mar 21, 2007 12:15 pm
Localisation: IdF

Messagepar Démiurge » Mer Juil 03, 2013 3:23 pm

Johan Scipion a écrit:
Démiurge a écrit:Pour moi certains films ne sont pas des divertissements, ils ne me servent pas à "mettre mon quotidien entre parenthèses", ni à me détendre.


Pourrais-tu donner des exemples représentatifs, s'il te plaît ?


Bien sûr : Festen (Thomas Vintergerg), Se souvenir des belles choses (Zabou Breitman), Rosetta (frères Dardenne), Dogville, Les idiots (Lars von Trier), Last days (Gus Van Sant)...
Avatar de l’utilisateur
Démiurge
 
Messages: 290
Enregistré le: Mer Mar 26, 2008 12:40 am
Localisation: Poitiers

Messagepar Rom1 » Mer Juil 03, 2013 3:28 pm

En fait, le souci est que le vocable français "divertir ; divertissement" est très inadapté. Je lui ai toujours préféré le terme anglo-saxon "entertainement" - bien plus parlant.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Johan Scipion » Mer Juil 03, 2013 3:52 pm

Démiurge a écrit:Bien sûr : Festen (Thomas Vintergerg), Se souvenir des belles choses (Zabou Breitman), Rosetta (frères Dardenne), Dogville, Les idiots (Lars von Trier), Last days (Gus Van Sant)...


Ah, OK.

Donc quand tu vois Festen, tu n'a pas l'impression de " mettre ton quotidien entre parenthèses " ? Tu n'es pas du tout immergé dans la fiction ?

Ou tu ne regardes pas vraiment le film, comme ces gens qui laissent la télé allumée tandis qu'ils vaquent à leurs occupations (un truc dont je suis personnellement incapable) ? Tu mets Festen à la téloche pendant que tu fais la vaisselle, c'est ça ?

Et tu ne te " détends " pas non plus ? Je veux dire, tu mates Festen par obligation professionnelle ? C'est un travail ?
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue
Avatar de l’utilisateur
Johan Scipion
Il fait Sombre d'un coup
 
Messages: 502
Enregistré le: Mer Mar 21, 2007 12:15 pm
Localisation: IdF

Messagepar M.Orson » Jeu Juil 04, 2013 6:01 am

Alors je pense qu'on est très loin du sujet d'origine et en plus c'est pas moi qui a parlé mais M.Demiurge mais quand même M.Scipion est-il difficile de concevoir que l'on puisse ne pas être diverti comme tu l'entends ?

Personnellement, il y a des films (ou des spectacles, des expositions, etc) qui ne me divertissent pas, ils m'interpellent en direct par rapport à ma propre situation et en direct. Je suis en train de suivre l'oeuvre et aussi en-dehors à m'interroger dans une sorte de flux simultanée. Parce qu'on peut apprécier quelque chose et être totalement interpellé par celle-ci face à sa propre vie, aux concequences d'une telle situation dans nos soc... j'ai pas assez de peps en ce moment pour sortir une liste énorme d'exemples mais "2 jours à tuer" m'a donné cette impression me renvoyant à moi-même...


Revenons-en au sujet peut-être ?
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
Avatar de l’utilisateur
M.Orson
Carafe filtrante Vorpale+2
 
Messages: 220
Enregistré le: Mer Aoû 15, 2012 11:39 pm
Localisation: Abyme

Messagepar Odillon » Jeu Juil 04, 2013 9:09 am

M.Orson a écrit:Revenons-en au sujet peut-être ?
C'est encore le sujet d'une certaine façon : on a élargi la question pour savoir si le sous-texte politique ne faisait pas sortir de la dimension "jeu" du JDR.
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 642
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar Jorune » Jeu Juil 04, 2013 9:21 am

D'un autre coté, si le sujet a ainsi évolué, après une pause assez longue, c'est peut être (j'insiste tout de même sur le peut être) qu'on en avait à peu près fait le tour.

Je suis maintenant certain qu'on est confronté à un problème de définition. Je ne vois pas en quoi le fait qu'un film te fasse réfléchir ou t'interpelle enlève l'aspect distraction. Se distraire, ce n'est pas forcément se marrer ou en prendre plein les yeux.

Et pour sortir des comparaisons qui ont souvent leurs limites, j'ai encore plus de mal à considérer qu'une partie de JEU de rôle ne soit pas une distraction. M'assoir autour d'une table, ce n'est ni un taff, ni un sacerdoce, rien ne m'y force. C'est juste quelque chose que j'aime faire, qui me donne du plaisir. Ce plaisir, cette distraction peut être produite par des éléments très différents: le fun, le rêve, l'adrénaline, la peur, la réflexion, l'immersion etc...
Ce n'est pas sale. Qualifier l'expérience rôlistique de distraction n'est pas rabaisser le jeu de rôle, en faire quelque chose de moins sérieux/important.
J'ai un peu l’impression que le qualificatif de distraction vous gène car trop"léger", alors qu"on joue là, c'est sérieux".
Je ne vois, pour ma part, pas le problème à faire cohabiter sérieux/réflexion/émotion et distraction.

Problème de définition sans doute, donc.
Avatar de l’utilisateur
Jorune
 
Messages: 374
Enregistré le: Lun Nov 15, 2010 11:18 pm
Localisation: Marseille

Messagepar M.Orson » Jeu Juil 04, 2013 10:23 am

Jorune :
Et pour sortir des comparaisons qui ont souvent leurs limites, j'ai encore plus de mal à considérer qu'une partie de JEU de rôle ne soit pas une distraction.


Ah, mais le JDR est une distraction, certes, mais surtout une passion en tout cas, pour moi.
Néanmoins, je reste toujours un peu pointilleux sur le terme distraction car dans l'esprit de beaucoup ce terme là ne fait pas bien sérieux...
Et moi, cela me navre quand on la prends pas au sérieux ma passion (cela vient un peu de mon historique personnel mais je vais pas faire de psychanalyse ici, hein ^^), juste ça M.Jorune.
Et puis, j'espère être suffisamment grand enfant pour ne me prendre pas qu'au sérieux en terme de jdr :;)
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
Avatar de l’utilisateur
M.Orson
Carafe filtrante Vorpale+2
 
Messages: 220
Enregistré le: Mer Aoû 15, 2012 11:39 pm
Localisation: Abyme

Messagepar Rom1 » Jeu Juil 04, 2013 10:35 am

Rom1 a écrit:En fait, le souci est que le vocable français "divertir ; divertissement" est très inadapté. Je lui ai toujours préféré le terme anglo-saxon "entertainement" - bien plus parlant.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Johan Scipion » Jeu Juil 04, 2013 11:04 pm

Rom1 a écrit:
Rom1 a écrit:En fait, le souci est que le vocable français "divertir ; divertissement" est très inadapté. Je lui ai toujours préféré le terme anglo-saxon "entertainement" - bien plus parlant.


Mon avis, lapidaire because je suis en pleine Japan : " divertissement " (in french dans le texte) n'est pas un mot sale, et il n'est certainement pas synonyme d'abrutissement.

Et même quand il l'est, ce n'est pas sale non plus. On peut sans honte avoir envie de se rincer le cerveau avec un truc à la con, juste parce que ce soir, en rentrant du boulot, on est crevé et qu'on n'a pas envie de se prendre la tête. Les produits culturels, voire cul-turels, servent aussi (surtout ?) à ça.

Mais le divertissement intelligent existe aussi, et c'est fort heureux. Parce que des fois, on a envie d'un truc un peu exigeant. Quand on est en forme et/ou qu'on veut se culturer les neurones. Faire des pompes du cerveau.

C'est dans cette catégorie que je classe Festen, un film que je kiffe grave. Je le trouve brillant à tous points de vue et il me divertit, même quand je le regarde pour travailler. Oui, parfaitement. Car en fait, je l'ai revu il y a trois semaines parce que je suis en train de mettre au propre un scénario qui en est directement inspiré.

C'était vraiment un visionnage boulot-boulot, limite si je n'avais pas un bloc et un stylo à la main. Pourtant, je me suis laissé entraîner. Grosse immersion et déconnexion forte de mon quotidien, comme à chaque fois que je le (re)vois. Du pur divertissement intelligent, selon moi.

Pour raccrocher au thème initial du fil, au même titre que Watchmen ou V for Vendetta (les comics plutôt que les films). Du super-héros avec gros supplément de politique. Hyper intelligent, hyper divertissant. Moore n'est-il pas trop fort, hmmm ?
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue
Avatar de l’utilisateur
Johan Scipion
Il fait Sombre d'un coup
 
Messages: 502
Enregistré le: Mer Mar 21, 2007 12:15 pm
Localisation: IdF

Messagepar Rom1 » Ven Juil 05, 2013 7:47 am

Ah mais je suis tout à fait d'accord avec toi.

Je pointe juste que l'étymologie du mot "divertir / divertissement" est sans doute à l'origine de la façon dont on le considère en France. Pris au sens propre, un divertissement a pour but de détourner ton attention (sous-entendu : des choses vraiment importantes).
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Précédente

Retourner vers Parlons JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron