Un jeu de rôle doit il vendre du rêve.

Il y a des gens en ville qui aiment les jeux de rôles. Venez les retrouver pour en discuter.

Modérateur: Modérateurs

Messagepar Omphalos » Mer Juin 05, 2013 4:10 pm

Jorune a écrit:Après les gars, chacun joue à ce qu'il veut comme il veut et si les joueurs s'éclatent avec du porte- monstre-trésor ou du wod en mode bourrin, c'est très bien pour eux.

Tomber dans le snobisme ne va pas attirer plus de joueurs vers vos préférences.


Je réponds tout de même en HS :
Je suis tout à fait d'accord et j'espère ne pas être snob.

Je regrette juste le fait que, du coup, je ne trouve pas vraiment de table. s://( -->://(s://( -->
C'était le cas à ladite convention. Aggravé par le fait que nombre de joueur jouaient à leur jeu habituel avec leur potes habituels. Heureusement, j'ai eu des joueurs à ma table (j'ai juste pas pu être simple joueur) : presque exclusivement des débutants qui n'avaient visiblement pas les même a priori.
Je précise, tout de même que ce n'est pas la norme des conventions auxquelles j'ai participé.

Pourtant, des jeux j'en ai plein, dans des genres très variés, du plus débile au plus pointu en passant par le mainstream et j'ai joué à pas mal de truc différents.
s://( -->://(s://( -->
Omphalos
 
Messages: 23
Enregistré le: Lun Mai 16, 2011 11:31 am

Messagepar Brain.Salad » Mer Juin 05, 2013 4:32 pm

C'est pas facile de savoir précisemment ce qui s'est passé, où le pourquoi, sachant qu'on a quand même pas la même façon de jouer (ou d'aller vers) d'une convention à une autre. A part interroger les gens sur le motif de leur désintérêt, il me paraît assez complexe d'en tirer des conclusions. D'autant que j'ai été témoin à plusieurs reprises des deux extrêmes : des gens qui veulent impérativement jouer à quelque chose de nouveau ; et des mecs qui tiennent à leur MJ comme aux mamelles de leur vieille môman. Du coup, impossible pour eux de quitter leurs potes de club, même en convention.

Passionnant les gars, wéééé.

Il y a aussi "l'effet orga" qui joue pas mal. Si on te met un peu en avant, que ton jeu est annoncé un minimum, tu n'arrives pas comme un cheveu sur la soupe. Sans quoi, y'a une sensation de "mec qu'on connaît pas" qui veut "placer son jeu qu'on connaît pas". Du coup, t'es laissé dans un coin. Ce que je trouve -perso- clairement déplorable. Mais bon.

Après, évidemment qu'on peut jouer sans fantastique. Faut juste garder à l'esprit que les joueurs sont là pour se divertir. Et que la réalité est bien faible face à l'imagination. Faut donc accentuer le glamour, quitte à mentir un peu ou à jouer sur les références (Tarantino c'est quand même plus kiffant qu'un reportage de NT1 sur la Légion Etrangère). J'ai joué à Trauma, j'ai joué à Mercenaires et je me suis fait un poil chier. J'étais juste pas dans le trip du MJ et une histoire, basée sur des faits réels, a toujours plus d'impact lorsqu'elle est captée par tous. Sans quoi, ça peut vite ressembler à Journal de 20 Heures RPG.
Perso, je préfère toujours une petite dose, non de fantastique, mais d'étrangeté. Même si ça s'avère cartésien au final (ou juste technologique).
Avatar de l’utilisateur
Brain.Salad
Travelo Mysterio
 
Messages: 6347
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 1:43 pm
Localisation: Locaux d'Isis Inc.

Messagepar Sevoth » Mer Juin 05, 2013 6:15 pm

Juste un truc.

Pour avoir fait parti de cette frange de joueurs qui ne s'est pas séparé de son groupe en conv', un petit retour sous forme de plaidoirie improvisée.

- Monsieur le président, vous devez absolument contextualiser le comportement de cette bande de jeunes, ils étaient quatre alors qui, allant pour la première fois à une convention de jdr, à Longjumeau, n'avaient pas pour but d'expérimenter autre chose que de nouveaux jeux ensemble, à travers le prisme d'un MJ inconnu.

Qu'ont-ils découvert ce jour là, monsieur le président ? Ni plus, ni moins que Vampire Dark age.

Qu'ont-ils fait par la suite ? Ils ont fréquenté d'autres conventions. Rencontrés d'autres personnes, et se sont ouverts à d'autres tables. Oui, ils ont fini par se séparer et ont tenté avec plus ou moins de réussite de découvrir d'autres joueurs, d'autres styles de jeu, d'autres jeux tout court.
Alors oui, monsieur le président, ils ont fauté , c'est vrai. Ils ont fait parti de cette frange dénoncée et haïssable de petits banlieusards plein d’orgueil et ont ce jour là, c'est vrai : préférer jouer ensemble, Ô ils ne le nient pas !
Mais ont-ils pensé à mal ? Ont-ils passé un mauvais moment ? le Mj en question s'est-il senti agressé ? Oh non, monsieur le président. Il n'y a pas eu mort d'homme ce jour là. Et depuis, ils se sont rachetés monsieur le président.

C'est juré !
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar M.Orson » Mer Juin 05, 2013 6:53 pm

Perso, je préfère toujours une petite dose, non de fantastique, mais d'étrangeté. Même si ça s'avère cartésien au final (ou juste technologique).


 

Assez d'accord, sur ça. Et je reste quand même sur le fait qu'il n'y a pas forcément loin à aller pour la chercher cette étrangeté.

 

Pour moi, c'est dans l'incompréhension des choses, les difficultés à appréhender une situation/concept/technologie, dans la dissimulation d'information  par des organisation/gouvernement que naissent les peurs, les craintes, les inimitiés, les mouvements de foules et en autre les légendes/ le fantastique.

Et malgrè toute notre connaissance, de l'ère de l'ultra information, des pans entiers de notre monde - que nous complexifions sans cesse - restent hors de portée. Et ça c'est un gros ressort sur lequel jouer car de tout ceci, il y en a plein nos livres d'histoires ou l'actualité.


Pour ce qui est de quitter son groupe de jeu, pas toujours facile mais bon, ça fait du bien d'aller voir ailleurs quand même.
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
Avatar de l’utilisateur
M.Orson
Carafe filtrante Vorpale+2
 
Messages: 220
Enregistré le: Mer Aoû 15, 2012 11:39 pm
Localisation: Abyme

Messagepar Brain.Salad » Mer Juin 05, 2013 8:26 pm

Sevoth a écrit:
Pour avoir fait parti de cette frange de joueurs qui ne s'est pas séparé de son groupe en conv', un petit retour sous forme de plaidoirie improvisée.



Je ne parle pas des groupes qui VONT en convention, mais des locaux. Ceux du club qui organise. La différence est importante. Se rendre à une conv avec des potes et rester ensemble, c'est le même principe qu'au cinoche. Tu vas rarement t'asseoir devant quand tes potes sont au fond. Ça fait partie du partage et je ne trouve pas ça anormal. Mais quand, sur place, les mecs du club jouent avec les mecs du club, on est plutôt dans une peur de l'extérieur.
Avatar de l’utilisateur
Brain.Salad
Travelo Mysterio
 
Messages: 6347
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 1:43 pm
Localisation: Locaux d'Isis Inc.

Messagepar Sevoth » Mer Juin 05, 2013 9:25 pm

Ah oui. Ca, oui.

Je pensais pas que ça existait du coup.
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar Brain.Salad » Mer Juin 05, 2013 9:44 pm

Comme je l'ai dit, c'est un extrême, mais ça existe. Ceci dit on s'éloigne du questionnement initial.
Avatar de l’utilisateur
Brain.Salad
Travelo Mysterio
 
Messages: 6347
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 1:43 pm
Localisation: Locaux d'Isis Inc.

Messagepar syz » Mer Juin 05, 2013 9:45 pm

... Et ça compte quand tu vas à une conv' et que tes potes sont plus nombreux que le reste des participants ?

Oui, c'est du vécu : nous sommes venus à 6 et il y avait 3 autres bonhommes ... C'est moche.
syz
La musique triste ça m'émeut
 
Messages: 568
Enregistré le: Dim Juin 24, 2007 7:30 pm
Localisation: Santes (59)

Messagepar LeDupontesque » Jeu Juin 06, 2013 8:46 am

Ah ben exemple du CIIL (Lyon) cette année: les mecs du club organisateur ont joué entre eux et aucune autre table n'a pu fonctionner.
L'an prochain: niet le CIIL.
La Lice ça n'a rien à voir. Déjà c'est beaucoup plus fréquenté.

Bon mais c'est pas tellement le sujet.
Une contribution pertinente?
J'ai probablement rien à voir là-dedans...
Avatar de l’utilisateur
LeDupontesque
 
Messages: 269
Enregistré le: Lun Jan 04, 2010 8:44 pm
Localisation: Lyon

Messagepar LeDupontesque » Jeu Juin 06, 2013 8:48 am

Sinon, ton analyse est très juste M. Salad.
C'est vrai, qu'insister sur l'aspect secret/dessous des cartes/mystère de mon jeu serait un axe d'approche certainement assez porteur.
Une contribution pertinente?
J'ai probablement rien à voir là-dedans...
Avatar de l’utilisateur
LeDupontesque
 
Messages: 269
Enregistré le: Lun Jan 04, 2010 8:44 pm
Localisation: Lyon

Messagepar Johan Scipion » Jeu Juin 06, 2013 12:43 pm

Mon conseil à deux balles : en bourse aux scénars, quand le jeu n'est pas (ou pas assez) vendeur, faut vendre le meneur.

Tu fais marrer les gens, pof, tu remplis ta table, même avec un pitch tout pourri. Parce que les gens se disent qu'avec toi, aussi improbable que puisse être le truc que tu proposes, ils vont passer un bon moment.

Je l'ai vu des dizaines de fois en conv.
+ Découvrir Sombre
+ Soutenir le jeu sur Tipeee
+ Consulter mon planning de démos
+ Commander des numéros de la revue
Avatar de l’utilisateur
Johan Scipion
Il fait Sombre d'un coup
 
Messages: 503
Enregistré le: Mer Mar 21, 2007 12:15 pm
Localisation: IdF

Messagepar yno » Jeu Juin 06, 2013 1:05 pm

Johan Scipion a écrit:Mon conseil à deux balles : en bourse aux scénars, quand le jeu n'est pas (ou pas assez) vendeur, faut vendre le meneur.

Tu fais marrer les gens, pof, tu remplis ta table, même avec un pitch tout pourri. Parce que les gens se disent qu'avec toi, aussi improbable que puisse être le truc que tu proposes, ils vont passer un bon moment.

Je l'ai vu des dizaines de fois en conv.


Bien vu !

D'ailleurs, plutôt que de tenter de vendre un jeu qui est peut-être moins facile à rendre sexy en 2-3 phrases choc que d'autres, vendre le scénar du jour peut-être plus simple. Les joueurs savent directement dans quoi ils s'embarquent et ça laisse penser que le meneur ne va pas simplement improviser un scénar sur un coin de table.
Mister Frankenstein Éditions : http://bit.ly/misterjdr
Site officiel : www.misterfrankenstein.com
Avatar de l’utilisateur
yno
[...]
 
Messages: 1161
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 10:12 pm
Localisation: Manoir du Docteur

Messagepar Le Passeur » Ven Juin 07, 2013 2:43 pm

C'est juste. J'ai fait un carton en bourse au scénar en plaçant "Sexe et Cannibalisme", la base du publicitaire quoi...Personne peut test après ça. :;)

Personnellement, je crois que pour présenter un monde réaliste en convention, il faut, avant d'aller plus en avant dans le BG faire des parallèles avec des films/livres connus, ça devient très vite parlant et les joueurs vont avoir dans la tête "Ouais, je vais jouer aux Trois Mousquetaires" et non pas, pour le moment "Je vais jouer à "Intrigue à la cours de Louis XIII".

J'ai banni le fantastique de Tenga (de toute manière il est tellement mis en arrière plan dans le livre, qu'on sent presque qu'il n'a rien à y faire autrement qu'en toile de fond pour certaines intrigues) et de Hellywood (pour jouer pur noir) et j'ai eu plus de volontaires que de joueurs pour les campagnes...
Je reproche justement cette tendance à certains jeux de vouloir forcément mettre du "fantastique" ou "la touche d'originalité" qui ne rentre pas dans les clous et fout parfois tout en l'air.

Les Chinois disent "un serpent à patte" pour ce genre de chose, en rapport avec deux type qui font un concours de vitesse pour dessiner un serpent. Le premier est en avance, alors il dessine des pattes à son serpent pour la frime. L'arbitre fait gagner le deuxième, en expliquant qu'un serpent avec des pattes n'est plus un serpent...A trop vouloir rajouter du surnaturel, des supers-pouvoirs ou des trucs un peu déco, on oublie parfois le sens véritable de son jeu.
Avatar de l’utilisateur
Le Passeur
 
Messages: 650
Enregistré le: Dim Fév 07, 2010 6:15 pm

Messagepar Jorune » Ven Juin 07, 2013 4:20 pm

Je sais que ce n'est pas l'essentiel de ton propos, mais je voulais juste dire que je ne trouve pas que dans Hellywood le fantastique arrive comme un cheveu sur la soupe. Je le trouve au contraire plutôt pas mal intégré.

On peut décider de l'enlever comme tu l'as fait bien sûr, mais je n'ai pas l’impression qu'il ait été rajouté à des fins racoleuses. Le croisement du roman noir et de Buffy contre les vampires en quelque sorte.

J’arrête là la parenthèse.
Avatar de l’utilisateur
Jorune
 
Messages: 374
Enregistré le: Lun Nov 15, 2010 11:18 pm
Localisation: Marseille

Messagepar Le Passeur » Ven Juin 07, 2013 7:29 pm

Jorune a écrit:Je sais que ce n'est pas l'essentiel de ton propos, mais je voulais juste dire que je ne trouve pas que dans Hellywood le fantastique arrive comme un cheveu sur la soupe. Je le trouve au contraire plutôt pas mal intégré.

On peut décider de l'enlever comme tu l'as fait bien sûr, mais je n'ai pas l’impression qu'il ait été rajouté à des fins racoleuses. Le croisement du roman noir et de Buffy contre les vampires en quelque sorte.

J’arrête là la parenthèse.


Non, je ne pense pas qu'il ait été fait dans ce sens, je pense que comme Edge of Midnight, il a été placé pour accentuer le côté clivage entre communauté qu'on retrouve dans le Noir (je crois qu'il l'explique dans l'ouvrage).
Après, je trouve que ça fait doublon dans le jeu, à moins que ce ne soit un garde-fou pour permettre aux joueurs d'aborder le racisme quotidien sans malaise. Perso, mes joueurs ont joué le jeu.

Du coup, si on fait ce genre de grand écart : si on joue avec des convictions politiques personnelle et que les joueurs jouent le jeu d'une ambiance de ce type, l'équilibre est assez tendu à garder. On joue des persos qui peuvent être racistes et cyniques parce que ce sont des jalons du genre, tout en faisant dire autre chose à notre jeu en y insufflant une autre dynamique que celle du genre en question...
Je crois que c'était Brand qui m'avait dit qu'il voyait souvent des joueurs s'enfermer dans des canevas de genre et se fermaient la porte à d'autres inspirations finalement.
Est-ce qu'on peut dire la même chose des opinions que l'on met en avant en rédigeant un scénar, c'est possible aussi. Je sais que je n'ai aucun scrupule à faire crever les PJs grosses ordures et que j'ai en horreur les arrivistes qui veulent avant tout "avoir la récompense" ou "être le plus malin à la fin".

Au final, ça me bloque pas mal de scénar parce que je pousse les joueurs à aller chercher l'héroïque ou la culpabilité, sans vraiment, je pense, laisser de porte de sortie au médiocre et au gagne-petit.
L'image que j'ai de l'homme va joue donc insidieusement sur mes campagnes. Je ne m'en rendais pas vraiment compte jusqu'à présent, ceci dit.
Avatar de l’utilisateur
Le Passeur
 
Messages: 650
Enregistré le: Dim Fév 07, 2010 6:15 pm

PrécédenteSuivante

Retourner vers Parlons JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

cron