Parlez moi d'histoires d'amour contrarié

Il y a des gens en ville qui aiment les jeux de rôles. Venez les retrouver pour en discuter.

Modérateur: Modérateurs

Parlez moi d'histoires d'amour contrarié

Messagepar Odillon » Jeu Jan 30, 2014 11:50 am

Salut !

Ca y est, je dois mettre en place une romance longue et compliquée entre un PJ et une PNJ, sur le mode de la relation Mary-Jane/Peter Parker, Lois Lane/Clark Kent avant qu'ils aient conclu.

Pourtant, ça avait commencé comme un gag en introduction de ma dernière partieen date dans ma campagne de Goule.

Suite à une précédente partie jouée cet été, mes PJ sont riches et, avant de lancer l'intrigue de la dernière partie, j'ai fais une introduction en cinématique décrivant chaque perso et ce qu'il faisait de son argent (les joueurs m'avaient briefé avant sur ce qu'ils comptaient en faire).

L'un des PJ est un cambrioleur-acrobate franco-algérien (Selim). Sa famille (issue de la bourgeoisie intellectuelle algérienne) a émigré au début des années 90 en France précipitamment pour échapper à la violence et aux attentats (le père était menacé), abandonnant tout derrière eux et le père (universitaire) n'a pas pu faire reconnaître ses diplômes en France, condamnant sa famille a un violent déclassement social. Dès que le PJ en a eu les moyens (sa famille pense qu'il a gagné à un jeu de type Loto), il a acheté une grande maison à sa famille dans les Yvelines (les faisant passer des HLM de Trappes à une résidence à Versailles). L'introduction consistait à décrire le sentiment d'horreur éprouvée par leur nouveau voisin (très réactionnaire) face à l'arrivée de la famille du PJ à côté de chez lui (sur fond de cette musique) avant de passer aux pensées de sa fille (Odile) qui trouvait Selim à son goût (sur cette musique là).

Ca ne devait pas forcément aller plus loin que ça mais, une illustration plus tard d'Odile et le joueur se disait qu'il aimerait bien explorer la relation entre son perso et Odile.

Image

Sur mes cinq PJ, deux ont une compagne. A chaque fois, les phases "séduction" ont été rapides, l'important étant que les PJ aient des vies de couple. Mais, ce que le joueur de Selim souhaite, ce n'est pas que son PJ soit en couple. Il veut jouer une situation assez longue, un plan drague au long court façon Mary Jane-Peter Parker/Lois Lane-Clark Kent: Odile et Selim se plaisent et si Selim n'était pas une goule, ça serait réglé depuis longtemps sauf que : c'est une goule, il a des tas d'obligations, il n'est pas souvent là, il lui pose des lapins quand il est là, il doit lui mentir tout le temps et rien que la rencontrer, avec son père qui surveille, c'est déjà une galère. Bref, Selim ment, ment encore plus pour couvrir ses précédents mensonges, est à deux doigts de conclure mais ça coince souvent à la dernière minute.

J'ai accepté puis j'ai réfléchi (je sais, j'aurais dû faire l'inverse s://(( -->://((s://(( --> ) et je me suis rendu compte que mes idées pour faire du soap de ce type n'allaient pas bien loin. Ne serait-ce que parce que je connais la théorie des problèmes de cœur façon comics mais je me rend compte que je n'ai quasiment jamais lu les BD qui exploraient ce type de relation.

Donc, je viens vous demander votre aide :
-Avez-vous déjà fait jouer ce type de situation au long cours en campagne ? si oui comment ?
- Quelles sont pour vous les situations type à mettre en place dans ce type d'histoire ? Les complications classiques ? les moyens de poursuivre cet entre-deux le plus longtemps possible (puisque l'objectif n'est pas que l'un ou l'autre des tourtereaux aient à conclure que, logiquement, il faut juste lâcher l'affaire) ?

J'attends vos suggestions.
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 633
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar Le Passeur » Jeu Jan 30, 2014 7:52 pm

Dans une partie d'ICONS, mon personnage (un horrible poseur à la chance insolente) avait initié et conclut une romance avec une journaliste dont les chroniques étaient résolument anti super héros.
Nous avions commencé le truc par une interview provoc qu'on avait jouée par forum (sur le topic des comptes-rendus) pour ne pas bloquer le jeu, et ce personnage arrivait régulièrement pour tenter de trouver une faille pour me flinguer ou prouver mon inutilité/dangerosité/inconséquence (et sur beaucoup de points, elle avait raison). Dans COPS, mais PJ ont également commencé ce type de romance avec d'autres membres du central.

Régulièrement, nous avions joué les court passage au restau pour soit disant continuer ces interviews qui finissaient toujours en pugilat, par scénette courte : en réalité, contre des infos inédite, elle me servait également de source de référence pour d'autres affaires.
On a finit par le classique "enlèvement" par les méchants, mais d'autres évènement peuvent rentrer en compte : faire des actions qu'elle réprouve ou réprouverait car elle ne connaît pas le derrière de l'histoire, la mettre en danger involontairement lors d'une confrontation/enquête, devoir faire un choix entre un Rendez-vous agréable et une mission (le classique restau raté), les rencontres entre des milieux clairement différent (le voyou du bronx et la gosse de riche ou l'inverse), les épreuves dures (la dépendance de l'un des deux à un stupéfiant et la lutte pour qu'il/elle décroche, la maladie etc.)

Tout ça peut être fondu dans la trame par intermède régulier et sympa.
Avatar de l’utilisateur
Le Passeur
 
Messages: 650
Enregistré le: Dim Fév 07, 2010 6:15 pm


Retourner vers Parlons JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 2 invités

cron