De la création et de l'écriture

Il y a des gens en ville qui aiment les jeux de rôles. Venez les retrouver pour en discuter.

Modérateur: Modérateurs

De la création et de l'écriture

Messagepar Tlön Uqbar » Mer Mar 26, 2014 9:05 pm

Je suis tombé là-dessus par un semi-hasard via Facebook.
Comme j'apprécie le monsieur et que je trouve ce qu'il dit très intéressant dans cette (courte) vidéo, autant vous en faire profiter à tous.
Bien sûr, ça cause à la base écriture de pièce de théâtre, films et séries TV, mais ça s'applique très facilement à notre loisir.

Enjoy.

http://www.youtube.com/watch?feature=pl ... RwGk#t=147
Les chats existent dans notre monde pour réfuter le dogme que toutes choses furent créées pour servir l'homme.
Froquevielle

Cats ! (La Mascarade)
Avatar de l’utilisateur
Tlön Uqbar
les Griffes de la Nuit
 
Messages: 343
Enregistré le: Ven Jan 09, 2009 10:58 am
Localisation: Tlön, Uqbar, Orbis tertius

Messagepar StephLong » Mer Mar 26, 2014 9:35 pm

Astier est un type en or et cette vidéo remue les neurones
Avatar de l’utilisateur
StephLong
Magnifico Pepeto
 
Messages: 4920
Enregistré le: Jeu Mar 01, 2007 4:12 pm
Localisation: Dunwich isarien

Messagepar Sevoth » Jeu Mar 27, 2014 1:57 pm

La formation délivrée par les gentils messieurs est assez intéressante mais couteuse (environ 600 euros si l'on a pas un statut d'intermittent et les budgets formations qui vont avec).

Les livres publiés autour du mythe et de la manière de construire des histoires font le job.
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar Etienne C » Jeu Aoû 28, 2014 8:50 am

Super cet Astier, oui 600 €, c'est cher ! Alors ne peux t'on pas porter la réflexion au sein de ceux qui font le jeu de rôle, créateur, scénariste, MJ et joueurs ?

L’Ecriture de scénario pour le jeu de rôle


Dans le jeu de rôle, j’ai recense 4 grandes activités fondamentale. Si elles sont toutes indispensables, elles ne font pas appel aux mêmes connaissances, ni aux mêmes compétences.
La première activité est celle qui est dévolue à la création d’un jeu, je parle de la création d’un corpus de règles équilibrés.
La deuxième activité est celle du scénariste. Il écrit des scénarios (en ayant en arrière pensé le corpus de règle mais pas forcément non plus). La personne à qui s’adresse la production d’un scénariste est le maître du jeu. Ce sont les scénaristes et le scénario qui sont l’objet de mes grandes questions.
La troisième activité est bien sur celle du MJ. Le maître du jeu s’appuie un corpus de règle, sur un univers et un scénario. Je précise qu’il s’agit du MJ en tant qu’activité de maitrise autour de la table et de la préparation de ce qui va se passer autour de celle-ci. Je considère qu’il n’a pas forcément écrit le scénario. Son objectif devrait être : le plaisir des joueurs et obtenir une histoire cohérente en partant d’un scénario comme structure.
La dernière activité est bien sûr, le PJ. Le joueur a la responsabilité d’un personnage(ou de plusieurs suivant les jeux) dans le cadre d’un ensemble de règle, dans un univers et par rapport à une trame initié et proposé par le maitre. Il a la responsabilité d’obtenir à la fin une histoire cohérente et avoir donné de l’importance à son personnage.
Comme je le disais plus haut la partie qui m’interroge le plus pour l’instant, c’est le scénariste. J’ai un double questionnement personnel sur cette activité.


2.1 Les scénarios des Autres

D'abord reprendre les scénarios des autres (pour les jeux que je maîtrise ou je ne souhaite pas écrire mes propres scénarios comme Hellywood, BIA, Tanga, ou les moments où j’incorpore le scénario d’un autre dans ma propre campagne). Ici je suis confronté à plusieurs questions :

2.1.1 Quelle est le thème du scénario ?
Comment retrouver rapidement de l’information dans le scénario ?
En cours de partie le MJ, se retrouve confronté à une scène en construction se déroulant en 1 lieu, avec des acteurs, pour une action donnée, malheureusement les informations pour les acteurs PNJ et leurs actions se trouvent en des endroits très éloignés dans le codex. Et en plus le lieu où tout à coup par décision et implication des PJ n’était pas prévu par le codex.
Je me souviens dans un scénario pour Hellywood la description de plusieurs scènes bien faites et bien formulé dans une chronologie dans des lieux pour des acteurs PNJ accomplissant leur action qui, finalement se sont retrouvé rassemblé, au cours du jeu à « midi » dans un « diners » avec tous les acteurs sur un type d’action très différentes mais conduisant aux mêmes pistes ensuite.
Question :
Quelle serait la forme la plus adapté de l’écriture pour que le scénario soit un outil toujours pertinent pour le MJ ? Par exemple des illustrations pertinentes au bon endroit aident à retrouver l’information en cours de partie, une table des matières, un index.

2.1.2 Le style du scénario
C’est un reproche que j’adresse à beaucoup de scénario tué par le style. Celui qui l’écrit, le scénariste, vise bien souvent à se faire plaisir et à raconter une histoire à un lecteur, mais il oublie que ce lecteur est un MJ qui va aider à accoucher d’une histoire collective a partir des bases d’un scénario de JDR.
Alors bien souvent le style nuit à la compréhension du scénario et à le détourne aussi de son but qui est de donner des outils à un MJ pour mener la partie. Le style peut effectivement permettre de sentir le ton que le scénariste aimerais que soit donné à son histoire, comme une indication scénique, mais dans ce cas autant le faire par une petite nouvelle préalable et ensuite de donner à boite à outils dont le MJ a besoin avec une écriture technique descriptif et a plusieurs entrées.
Quand je prends un scénario du « commerce », je suis amené à créer le schéma des relations et affinités des PJ, comme par exemple celui du cid :

Image

Pourquoi autour du jeu de rôle ne se dégage-t-il pas une forme standardisé du scénario. Cette forme existe bien pour le cinéma ?
Un scénario de film rentre, le plus souvent, dans une présentation standardisée, qui se résume à quelque chose de très simple : une page = 1 minute. Une page de scénario contient : les numéros, titre et détails des scènes, les didascalies (indications de ce qui se passe), et les dialogues. La présentation est traditionnellement très aérée, et le temps de la lecture est d’approximativement une minute.
Ainsi, temps de lecture = temps du film. Donc, à la lecture du scénario, on « sent » le rythme du film.
Même la présentation, la mise en page, répond à des critères très standardisés. On pourrait, à juste titre, critiquer cette standardisation, et la qualifier de frein à la créativité. Mais, au fond, c’est un simple cadre technique. De même qu’un film, pour pouvoir être vu, quelle que soit son originalité, doit toujours être sur un support standard de projection, un scénario procède de la même logique. C’est un document technique support d’un projet de film.

2.2 Écrire mes propres scénarios, mes manques
Bien souvent, pour mes diverses campagnes, j’écris mes propres scénarios. Ce qui me manque finalement le plus c’est l’existence d’un standard comme pour l’écriture de scénario pour le cinéma.
Je m’en rends compte depuis que certains de mes anciens joueurs font rejouer les campagnes que j’ai écrites auxquelles ils ont participé en tant que joueur.
Autant le style la forme et l’écriture de celle-ci me semblaient adapté au moment voulu, autant à la relecture quelques années plus tard, je vois qu’il faut tout réécrire. Les scénarios de mes campagnes ne sont pas assez « boites à outils » et par conséquent ils ne peuvent pas être transmise de manière claire à d’autres MJ.

Voilà où en sont mes réflexions, il y avait eu un sujet sur un forum avec « Le Grumph » sur ce sujet mais je ne le retrouve plus.
Pourchassées,
Les lucioles se cachent
dans les rayons de Lune

Oshima Tyota

Blog
Tsuvadra Univers
Image
Avatar de l’utilisateur
Etienne C
 
Messages: 111
Enregistré le: Jeu Nov 19, 2009 11:54 am
Localisation: Paris

Messagepar Ceir » Jeu Aoû 28, 2014 1:21 pm

Intéressante ton analyse.

Je comprends tout à fait ce que tu veux dire sur la présentation des scénars. Pour avoir masterisé COPS, il y a des scénarios vachement élaborés, et si en tant que MJ tu veux pas passer ton temps à regarder dans le bouquin pour vérifier telle ou telle info, il y a un vrai boulot d'apprentissage/d'ingestion du scénario pour te l'approprier.

Pour une forme standardisée de scénario, je suis plus partagé. Je vois bien ce que tu veux dire, mais le type qu'a inventé pour le ciné 1 page = 1 minute, il a aussi proposé une division du scénario pour faire de bonnes histoires : à la page 5 le héros vit un bouleversement, à la page 30 le méchant est au sommet de sa gloire, à la page 75 le héros pense avoir gagné, etc... Et bien ce type il a standardisé tous les scénarios d'Hollywood. Je n'ai plus le lien, mais j'avais vu la démonstration sur 5 films sortis à Noël dernier, tout genre confondu. Et bien, à quelques minutes près, le standard se vérifiait. Bref, en standardisant, tu risques un peu de tuer le scénario, non ?
L'important, ce sont les valeurs - Perceval
Ceir
 
Messages: 6
Enregistré le: Lun Aoû 25, 2014 6:17 pm
Localisation: Normandie

Messagepar Sevoth » Jeu Aoû 28, 2014 1:34 pm

Peut être un petit point du bas de ma petitesse d'auteur de scénarios pour le monde télévisuel.

L'écriture d'un scénario format cinéma/feuilleton n'est pas du tout, mais alors pas du tout, la même qu'un scénario format JDR.

Pour un scénario type retranscription d'une histoire dans un format visuel tu écris dans ce sens :

1. Le pitch : résumé très condensé de l'histoire sans dialogue ou très peu. On y décrit les enjeux globaux, l'intervention des protagonistes, la fin.

2. Le script.
Version très détaillée du pitch (en fonction du format, tu vas 6 pages pour du 11 mns à 30 pour 40 mns), tu décris scène par scène ce qui se passe.

3. version dialoguée
Tu rajoutes les dialogues.

En dehors de la phase de pitch, pour avoir déjà construit du scénario de jdr, on est quand même sur une méthodologie et des enjeux très différents.

Perso, voilà comment je travaille.

1. L'univers.
D'ordinaire ( 99% des cas), j'utilise un univers pré-écrit pour définir le contexte de me scénarios.
2. Le concept.
Quelle histoire vais je raconter ? L'idéal étant e pouvoir la décrire en une phrase.
Exemple :
'Un homme veut obtenir une pierre de puissance pour ressusciter son fils.'
2 bis. Les personnages.
Quels seront les grands PNJs de mon histoire ? Cette partie est la plus compliquées. Je dois penser aux PNJs utiles et aux fausses pistes à cause du syndrome Batman (lisez les comics, quand un nouveau personnage apparait, c'est le coupable...).
Pour simplifier :
1. Le père : Leonard Grassier, anthropologue de renom.
2. Régis Grassier : Fils décédé d'une maladie incurable dont le corps est conservé dans une chambre froide dans la cave de Léonard.
3. Antoine Bertrand : confrère et rival de Léonard.
4. La pierre d'Ekilis : une pierre nordique habitée par une entité du nom d'Ekilis.
5. Ruppert engleton : Le père de la petite amie de Régis qui désire la fortune des Grassier.
6 Emma engleton : la petite amie de Régis, victime de l'ambition des deux pères.
7. Ivan ivanovitch ivankof : le mercenaire russe.
Je colle toujours,- TOUJOURS- des avatars.
3. Le pitch complet.
Léonard ne se remet pas de la mort de son fils, anthropologue de renom, il se plonge passionnément dans la littérature nordique pour découvrir un moyen de le ramener. Il découvre la pierre d'Ekilis, "le vainqueur de la mort". Il décide de pourchasser la pierre coute que coute dans un fjord. Son rival, Antoine Bertrand obtient des renseignements sur les recherches récentes de Léonard dans de grandes bibliothèques, il travaille aussi sur le domaine de l'europe du nord, il craint qu'une thèse réussie de Grassier n'éclipse sa thèse et va lui mettre des batons dans les roues en lui envoyant Ivan.
Pendant ce temps, le mariage d'emma et Léonard n'a pu se passer. Rupert le père d'Emma décide d'éliminer Léonard et de créer des faux pour forcer un héritage qui bénéficiera à sa famille.

4. Les grandes lignes du scénario.

* Emma contacte les Pjs car son beau père en devenir a disparu du jour au lendemain. Son père est parti à sa recherche.
* les pjs doivent retrouver la trace de Léonard.
* ils empecheront le mercenaire de le tuer.
* ils seront trahis par Engleton.
* Ekilis sera libéré et possédera le corps de Léonard.

Eventuellement, si j'ai le temps je détaille. Voir je dialogue les points de passages indispensables (le discours d'entrée, de retrouvaille, de fin..).

Et pas plus. Parce qu'en jdr, l'auteur n'a pas les tenants et les aboutissants définitifs, la plupart sont détenus par les joueurs.
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 942
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar Etienne C » Jeu Aoû 28, 2014 2:13 pm

Sevoth a écrit:Eventuellement, si j'ai le temps je détaille. Voir je dialogue les points de passages indispensables (le discours d'entrée, de retrouvaille, de fin..).

Et c'est justement cette partie qui m’intéresse car c'est par celle-ci que l'on écrit plus un scénario pour soi mais pour un autre MJ.
Et comme je l'expliquais un peu plus je suis passé à la transmission. Et c'est là que ces jeune MJ débutant on besoin d'info et d'outils pour faire rejouer une campagne qu'ils avaient joué, il y a 10 ans.

Sevoth a écrit:Et pas plus. Parce qu'en jdr, l'auteur n'a pas les tenants et les aboutissants définitifs, la plupart sont détenus par les joueurs.

100% d'accord !
Pourchassées,
Les lucioles se cachent
dans les rayons de Lune

Oshima Tyota

Blog
Tsuvadra Univers
Image
Avatar de l’utilisateur
Etienne C
 
Messages: 111
Enregistré le: Jeu Nov 19, 2009 11:54 am
Localisation: Paris

Messagepar Ceir » Jeu Aoû 28, 2014 7:38 pm

La place du joueur est essentielle, c'est clair.

Par contre, je ne bosse pas tout à fait comme toi en ce moment, mais avec comme différence de partir de mon propre univers. Du coup, j'ai des cadres et des rebondissements dans ma campagne par lesquels les joueurs vont devoir passer. Donc quand je constitue un scénar, je regarde d'abord ce que je veux que le scénar apporte dans le cadre de ma campagne. Ensuite, il faut que les joueurs vivent ce scénario, donc je crée un pitch pour ce scénario là. Et après je fonctionne comme toi.

Pour la remarque sur les jeunes MJ, le livre que j'ai trouvé le mieux fait pour expliquer le rôle de MJ c'est Apocalypse World. Il donne énormément de piste sur le rôle du MJ, la manière d'incarner des persos, de construire un scénar,... C'est vraiment bien fait, mais ça peut aussi en être presque flippant pour un débutant.
L'important, ce sont les valeurs - Perceval
Ceir
 
Messages: 6
Enregistré le: Lun Aoû 25, 2014 6:17 pm
Localisation: Normandie

Messagepar Etienne C » Ven Aoû 29, 2014 7:09 am

En fait, c'est beaucoup plus le travail du scénariste qui me questionne en ce moment. Et même plus du scénariste non MJ qui transmet, plus qu'un scénario, mais une campagne.
Et c'est la relecture de mes anciens scénarios dans ce cadre de la transmission d'un "scenarium" (entendu comme boite à outils scénaristique) qui me fait poser cette question. Comment bien écrire un scénario de jeu de rôle, qui soit une bonne boite à outils pour le MJ, comme le scénario de film est le meilleurs outils pour tous ceux qui travaille sur un film.
Je pense comme Sevoth qu'un scénario de JDR ne peu pas avoir la même forme qu'un scénario de JDR, bien sur, mais je me demande si il n’existerait, par toutes nos expériences une forme facilitant :
1- la lecture
2- la boite à outil en jeu

Je sais qu'il existe des forme très spécifique à certain jeux (BIA, vraiment bine pour les scénario enquête : D&D pouvant se faire avec un plan - quoique le schéma des relation pourrait être bien utile aussi) Mais comme in existe plein de musique différente et que beaucoup peuvent être conservé et transmise en l'écrivant sur une partition de solfège.

C'est peut-être parce que je pratique le JDR depuis 30 ans que je me pose ces questions de la transmission.
Pourchassées,
Les lucioles se cachent
dans les rayons de Lune

Oshima Tyota

Blog
Tsuvadra Univers
Image
Avatar de l’utilisateur
Etienne C
 
Messages: 111
Enregistré le: Jeu Nov 19, 2009 11:54 am
Localisation: Paris

Messagepar Ceir » Sam Aoû 30, 2014 1:28 pm

En ce moment j'écris ma propre campagne dans mon propre univers. Et vu que je publie ensuite sur le SDEN, et bien il faut mettre au propre en pensant à un éventuel MJ qui voudrait jouer.

Je m'écris une base assez détaillée, je teste le scénar pour voir ce à quoi pensent mes joueurs et auxquels je n'aurais gère pensé, et ensuite je modifie.

Par contre, j'avoue ne pas m'être forcément posé la question de la manière de transmettre. Ou plutôt de comment transmettre.

Globalement j'ai tendance à proposer une évolution chronologique des évènements (avec des options éventuellement sur ce que peuvent réaliser les joueurs et comment retomber sur ces pieds) et j'essaie de donner des indices par-ci par là. Genre : introduisez des enfants qui s'attachent aux PJ's, pour voir comment ils vont les gérer. Ou : là c'est le moment de gloire de vos joueurs, ils viennent d'en chier, alors arrangez-vous pour qu'ils brillent. J'essaie aussi, dans ma manière de l'écrire, de donner l'ambiance de la scène, même si je ne suis pas forcément sûr de bien m'y prendre.

Une difficulté que j'aie, c'est que je personnalise mes scénars par rapport à mes joueurs. Glisser ici un truc pour tel joueur, là un bidule pour un autre, etc. Et ça, c'est super difficile à proposer à un MJ qui va jouer avec un autre groupe de joueurs.
L'important, ce sont les valeurs - Perceval
Ceir
 
Messages: 6
Enregistré le: Lun Aoû 25, 2014 6:17 pm
Localisation: Normandie


Retourner vers Parlons JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité