Hexagon - un univers de super-héros de création française

Vous créez un jdr ? Un scénario ? Une aide de jeu ? Vous souhaitez avoir de l'aide ou un avis de la part de la communauté d'Antonio Bay ? C'est ici.

Modérateur: Modérateurs

Hexagon - un univers de super-héros de création française

Messagepar Rom1 » Mar Juin 05, 2012 9:29 am

Image

Hello à tous.

Ce topic a pour but de vous présenter l'univers Hexagon, dont les racines remontent aux années 60 chez les défuntes éditions Lug (célèbres pour avoir importé chez nous les premiers comics Marvel) et qui connait un regain de vitalité depuis maintenant une dizaine d'années.

Bien que plus discret et moins connu que ses grands frères Marvel ou DC, il est suffisamment riche et intéressant pour que les MJ férus de JdR de super-héros aient envie d'en faire leur univers de jeu - ou en tout cas, d'y faire quelques incursions, de s'en inspirer, d'en importer des éléments dans leur propre création, etc.

Je vais tâcher de présenter tout ça progressivement et je suis bien sûr à disposition pour répondre aux questions.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Histoire éditoriale

Messagepar Rom1 » Mar Juin 05, 2012 9:29 am

HEXAGON : UN UNIVERS DE COMIC-BOOK FRANÇAIS

Véritable univers partagé peuplé de super-héros hauts en couleur, l’Hexagon Universe est une création française dont les origines remontent aux années 1950 avec la fondation de Lug, maison d’édition qui fit beaucoup pour la popularisation des comic-books en France.

La première vague : les prémisses du « Lugverse »

Image

C’est en 1950 que Marcel Navarro décide de créer sa maison d’édition, en s’associant à Auguste Vistel. Ensemble, ils créent les Éditions Lug basées à Lyon (Lugdunum étant le nom latin de la ville).
Au début, Lug se contentait de publier des réimpressions de bandes-dessinées françaises et italiennes, mais très vite, Marcel Navarro décida de créer ses propres personnages – dont il confia scénario & dessins à des artistes français et italiens. D’une certaine façon, on lui doit ainsi la création du premier univers de super-héros français en bandes-dessinés – des « french comic-books », en quelque sorte.
Si la plus fameuse création de Lug à l’époque était Zembla (un seigneur de la jungle inspiré de Tarzan), de nombreux autres personnages virent le jour à cette occasion. Citons notamment : Rakar (un vengeur masqué évoluant dans l’Amérique des westerns), Silver Shadow (un justicier du futur), Max Tornado (un astronaute doté d’une force herculéenne), Tanka (un autre seigneur de la jungle), le Roi des Profondeurs (un héros amphibie), le Pilote noir (un justicier utilisant avions et technologie supérieure), Gun Gallon (dont les aventures se situent dans un univers de fantasy), etc. Il est à noter qu’à l’époque, l’apparence de ces personnages et l’ambiance de leurs aventures rappelaient celles des super-héros de la firme américaine DC (chez qui paraissent par exemple Superman et Batman).

Les comics Marvel et la deuxième vague

Image

En 1969, Claude Vistel, la fille d’Auguste, rentra d’un voyage à New York et convainquit Marcel Navarro de traduire et publier en France les premiers comics de la firme Marvel. Le magazine Fantask accueillit ainsi les Fantastic Four, Spider-man et le Silver Surfer. Inspiré par cette déferlante, Marcel Navarro décida de continuer à créer des super-héros au sein de Lug.
Wampus fut lancé en fanfare dans son propre magazine – accompagné des épisodes de Mister Song et du CLASH, une organisation de lutte contre le terroriste sponsorisée par l’ONU. Hélas, la censure avait Lug dans le collimateur et les aventures de ce monstre change-forme sans morale durent être interrompues – de même que la publication de Fantask.
Ne se décourageant pas, Marvel Navarro relança les héros Marvel dans deux nouveaux magazines dès l’année suivante : Strange (une revue devenue légendaire depuis) et Marvel (qui subit elle aussi les foudres de la censure) – et divers autres parutions suivirent par la suite (Spidey, Nova, Titan…). Parallèlement, de nombreux nouveaux héros de création franco-italienne continuèrent à voir le jour – notamment sous la plume de Claude Legrand et les pinceaux de Luciano Bernasconi. Un magazine leur fut même consacré : Futura. On y trouvait les aventures de : Jaleb (un télépathe issu d’une civilisation extraterrestre), Homicron (un héros aux vastes pouvoirs énergétiques), la Brigade temporelle (une organisation chargée de veilleur sur le temps), Jeff Sullivan (un surhomme), l’Autre (une version adoucie de Wampus), Sibilla (une enquêtrice de l’occulte), etc.
Suivirent en 1974 et 1975 les magazines Waki (publiant les aventures d’un héros post-apocalyptique) et Kabur (publiant les histoires d’un héros de fantasy et des épisodes du Gladiateur de Bronze, un justicier new-yorkais venu d’une autre galaxie).

Les années 1980 : une troisième vague

Image

En 1980, Marcel Navarro décida de relancer le magazine Mustang – contenant à l’origine des histoires de western – pour y publier de nouveaux super-héros de création française, dont notamment Ozark, un shaman indien. Dans le même temps, d’autres personnages virent le jour dans diverses parutions estampillées Lug : Phénix (une héroïne urbaine et nocturne), Starlock (un astronaute possédé par un extraterrestre surpuissant et belliqueux, poursuivi par l’armée), Kit Kappa (un maître des arts martiaux), Jayde (un jeune métamorphe), Motoman (un super-motard), etc.
Ce foisonnement de personnages coexistant dans diverses revues finit par créer un univers informel, pas réellement partagé et sans réelle continuité (assez semblable en cela au DCverse pré-Crisis on Infinite Earth). Les créations Lug bénéficièrent de plus d’une dynamique de publication touchant d’autres pays européens : Espagne et Italie, notamment.
Vers le milieu des années 1980, Auguste Vistel décéda et Marcel Navarro décida de prendre sa retraite. Lug fut vendu à un groupe scandinave : Semic, en 1993. À partir de là, la création de nouvelles aventures de tous ces personnages s’arrêta et Lug fut absorbé par Semic en 1994.

Les années 2000 : le renouveau

Image

Vers le milieu des années 1990, la branche française de Semic redevint autonome sous le nom de Semic S.A. Dès le début des années 2000 et sous l’impulsion du nouvel éditeur en chef Thierry Mornet, Semic décida de donner une seconde jeunesse aux personnages jadis créés par Lug en leur inventant de nouvelles histoires.
Cet ambitieux programme prit la forme de six magazines : Kiwi, Mustang, Rodéo, Spécial Rodéo, Yuma et Spécial Zembla ; et de séries limitées comme les Strangers et Fantask. Y furent publiés un mélange de réimpressions, de fumetti italiens et de nouveaux épisodes de création française concernant les super-héros Lug. Sous l’égide de Jean-Marc Lofficier, on vit ainsi le retour de Zembla, Wampus, Kabur, Phénix, la Brigade temporelle, Sibilla, le Gladiateur de Bronze et bien d’autres encore. Cette fois-ci, il fut établi que tous ces personnages vivaient dans le même univers partagé et il y eut un réel effort pour créer une continuité rétroactive et une cohérence entre les divers éléments introduits par Lug au cours de presque quatre décennies.
À cette période, le groupe des Strangers (réunissant Homicron, Starlock, Jaleb, Tanka, Jayde et Futura) vit ses aventures publiées chez Image Comics – en faisant le premier french comic-book édité aux USA ! Dans le même temps, Phénix et Sibilla vivaient un cross-over avec Witchblade, chez Top Cow.
Mais malgré tout ce dynamisme, cette relance prit fin avec la dissolution de Semic en 2005.

Les années 2010 : un avenir prometteur

Image

Mais ces super-héros, vieux de presque soixante ans pour certains et ayant déjà traversé bien des épreuves, ne disparurent pas encore. Une association de scénaristes en récupéra ainsi les droits sous la bannière d’Hexagon Comics.
Depuis lors, une ambitieuse politique de reconnaissance de cet univers est menée. Ainsi, l’éditeur Rivière blanche publie depuis plusieurs années d’épais omnibus réimprimant les aventures classiques des super-héros créés par Lug. Un partenariat avec l’éditeur associatif Wanga Comics permet la publication de matériel inédit : la saga des Strangers enfin disponible dans son intégralité, le magazine Hexagon Universe / Strangers Universe permettant de réimprimer des aventures marquantes et de produire de nouveaux épisodes, une saison 2 des Strangers en cours de parution, etc.
L'univers Hexagon existe également sous une forme littéraire. Ainsi, Dimension Super-héros est une anthologie de nouvelles mettant en scène ces héros, et on y trouve la plume de nombreux auteurs de JdR (Willy Favre, Eric Nieudan, Krystoff Vala, Ghislain Morel, Julien Heylbroeck...). En juillet, un roman mettant en scène le groupe Hexagon va paraître - également chez Rivière blanche - tandis qu'un second tome de Dimension Super-héros est prévu pour 2013.

Bref, l'Hexagonverse, bien que vieux de presque un demi-siècle, semble n'en être qu'à ses débuts - prometteurs !
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Omnibus

Messagepar Rom1 » Mar Juin 05, 2012 9:31 am

LES OMNIBUS CLASSIQUES CHEZ RIVIÈRE BLANCHE


Image

Depuis plusieurs années, Rivière blanche compile les épisodes "vintage" des héros de l'univers Hexagon au sein d'épais omnibus (plus de 500 pages pour environ 30 / 35 €).
En plus des épisodes classsiques des années 50 / 60 / 70, ces omnibus reprennent l'intégralité des aventures plus récentes d'un personnage (comprenant le relaunch des années 2000). Ainsi l'Omnibus d'Homicron comprend également la mini-série "le Dossier Homicron" qui explique ce qui s'est passé entre la vieille série et le début des Stangers (et pourquoi Homicron est à présent une femme). Ou le second omnibus consacré à Phénix qui reprend uniquement la série récente de ce personnage "Phénix à Paris". Etc.

Image

Si la plupart de ces histoires peuvent de nos jours sembler très désuètes (encore plus que les comics américains de la même période, en vérité), elles présentent néanmoins un intérêt indéniable pour quiconque se pique de s'intéresser à l'histoire des comic-books.
Je ne peux que vous encourager à vous en procurer quelques-uns pour goûter la saveur d'une période plus naïve mais pleine d'énergie créative.

Image

Ces omnibus se commandent sur le site de Rivière blanche ou sur le Wangastore.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Strangers

Messagepar Rom1 » Mar Juin 05, 2012 9:31 am

Les Strangers

Image

Série-phare du relaunch de l’univers Hexagon, les Strangers sont à l'honneur dans deux saisons (ou mini-séries) dont la seconde est encore en cours de parution (la première étant disponible sous forme de recueil).

Strangers saison 1

Image

Les Strangers sont une équipe rassemblant principalement des personnages d'origine extra-terrestre ou extra-dimensionnelle de l'univers Hexagon. On y trouve ainsi : Homicron, Starlock, Jaleb le Télépathe, Futura et Jayde. Ces êtres ont été réunis par Tanka dans un but précis (et pour une raison bien spécifique), et c'est l'histoire que raconte ce trade paper back. Il rassemble ainsi huit épisodes, dont sept furent publiés au début des années 2000 dans diverses revues SEMIC tandis que le huitième opus est entièrement inédit (c'est également la première fois que le septième numéro paraît en couleur). Au total, ce recueil pèse plus de 200 pages pour une saga haletante.

Alors qu'Homicron et Starlock donnent un coup de main au CLASH sur la station spatiale SAMAEL, Jaleb et Futura recherchent une personne particulière à Paris. Hélas, un accident (mais en est-ce réellement un ?) plonge Jaleb dans le coma au moment même où Tanka a besoin de lui pour affronter son ennemi de toujours : le Duc Oxian, une entité du futur aimant manipuler le cours du temps. Pendant ce temps, un vieil ennemi du CLASH attaque la station spatiale ; Homicron et Starlock ont fort à faire pour éviter un crash capable d'annihiler toute vie sur Terre.
Les deux intrigues se rejoindront alors que les ennemis se feront de plus en plus redoutables avant que les membres des Strangers, qui ne se connaissaient guère jusque là, ne finissent par agir en équipe pour empêcher rien de moins que la transformation du soleil en nova.

Cette saga, permettant de rassembler l'équipe au cours d'une aventure épique et riche en évènements, occupe les six premiers épisodes du recueil. On a l'occasion de lire un récit vraiment haut en couleur, qui rappelle les meilleurs moments du silver age américain. En effet, ici point de décompression narrative ni d'analyse post-moderne : on est dans du pur comic-book de super-héros et d'aventure. L'action prime, les dialogues vont droit au but (ne s'empêchant pas les outrances typiques des années 60 / 70) et les dessins colorés mettent toute cette exubérance en valeur.
Il est assez impressionnant de voir comment Jean-Marc Lofficier, maître d'oeuvre du renouveau de l'univers Hexagon et scénariste des Strangers, parvient à enchaîner les péripéties de façon fluide, faisant se rejoindre naturellement plusieurs sous-intrigues, introduisant (ou réinventant) des personnages (bons comme méchants), mettant à profit les capacités des héros pour faire rebondir l'action, caractérisant son univers de façon forte... Cette mini-série se permet ainsi de raconter une histoire riche (dont l'ambition est rien moins que la redéfinition / modernisation d'un univers de comics) tout en offrant un déluge d'action et d'exploits proprement super-héroïques ! Ça se bat dans l'espace, sur la lune, près du soleil ; les adversaires comprennent savant fou, tyran sans âge et entité cosmique ; et le scénario se paie même le luxe de mettre en scène un grand classique du genre : l'affrontement de deux équipe de héros (ici les Strangers affrontent Hexagon) dont l'une est vilement manipulée.
Le pari de moderniser l'univers Hexagon est ici parfaitement gagné : dans le feu de l'action, Jean-Marc Lofficier en profite pour replacer chaque protagoniste dans son rôle et dans une dynamique relationnelle envers les autres acteurs de ce monde (le CLASH, la fonction de Tanka, la complémentarité / opposition entre les Strangers et Hexagon, les ennemis comme le Necromant ou Oxius, etc.). Si on a lu les omnibus rassemblant les vieux récits des années 70, on ne peut être qu'admiratif de la façon dont les concepts sont recyclés et rassemblés de façon respectueuse mais bien ancrée dans notre époque (sans pour autant perdre le sense of wonder des comics au profit d'un cynisme moderne de mauvais aloi).

Les deux derniers épisodes du recueil permettent de conclure la première saga et de lancer des pistes pour la suite.
Ainsi, le septième numéro introduit les Apôtres du Grand Mental, cette force dont Wampus et l'Autre sont les héraults et que Futura (en tant que servante de l'Universalité, concept opposé) doit combattre. On suit également le destin de Jayde, enfant stellaire aux origines floues qui doit à présent décider de son avenir.
Mais c'est sans doute le huitième numéro qui nous donne le plus d'indices sur ce que sera la prochaine saga des Strangers. Homicron et Starlock y sont invités sur Alpha pour apprendre que les anciens maîtres de Starlock (les Tours, des entités cosmiques mystérieuses) ont dépêché plusieurs de leurs agents vers la Terre pour y punir leur serviteur renégat... Ça promet !

Un mot sur le travail éditorial de Wanga comics : superbe. Le recueil est de toute beauté, épais, coloré et solide. Un bel objet que l'on est fier de ranger dans sa bibliothèque. Et le prix reste modique pour une telle qualité : 22 €.

Strangers saison 2

ImageImageImage
ImageImage

Difficile de parler de cette mini-série car seuls deux épisodes en sont parus pour le moment.
Dans le premier, Tanka fait équipe avec Phénix pour contrer les plans d'un tyran en devenir. Dans le deuxième, Jayde doit faire face à ses crimes passés en affrontant un mystérieux cyborg.
Bien que l'intrigue n'ait pas encore décollé, on se doute que les éléments introduits en fin de saison 1 seront exploités : ainsi, double menace sur la Terre cette fois, entre les Apôtres du Grand Mental et les envoyés des Tours... Nul doute que l'action - épique et cosmique - sera au rendez-vous.

Là encore, ces comics se commandent chez Rivière Blanche ou Wanga Comics.
Modifié en dernier par Rom1 le Mar Juin 05, 2012 9:45 am, modifié 3 fois.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Magazines

Messagepar Rom1 » Mar Juin 05, 2012 9:33 am

Les magazines de l'univers Hexagon

ImageImageImageImage

Hexagon Universe a connu cinq numéros et propose des aventures de divers héros de l'univers Hexagon - passés (Dragut, Lagrid) comme présents (le Gladiateur de Bronze).
A sa suite, Strangers Universe prend le relais selon la même formule. Un seul numéro est paru pour le moment.

Utiles pour qui veut avoir un aperçu des héros Hexagon par petites touches, ces magazines peuvent s'avérer frustrant si l'on est féru de continuité. On se tournera alors plutôt du côté des Strangers.
Une fois de plus, tout cela se commande chez Rivière blanche et Wanga Comics.

Image

A noter que prochainement seront disponible des trading cards à l'effigie des héros Hexagon !
Modifié en dernier par Rom1 le Mar Juin 05, 2012 9:45 am, modifié 1 fois.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Livres

Messagepar Rom1 » Mar Juin 05, 2012 9:40 am

Du côté des livres...

L'univers Hexagon se décline aussi sous forme littéraire, nouvelles et romans.

Dimension Super-héros

Image

Dimension Super-héros est une anthologie de nouvelles, chacune traitant d'une histoire d'un héros de l'univers Hexagon sous la plume d'un auteur ayant pour charge de s'approprier ce personnage.
Et autant vous dire que le casting est trois étoile ! Les fans de jeu de rôle ne seront ainsi pas dépaysés : la fine fleur de ce milieu a été sélectionnée. Citons donc : Anthony "yno" Combrexelle (Notre Tombeau, Patient 13), Willy Favre (Humanydyne, Sable rouge, la Brigade chimérique), Kristoff Valla (Qin, Yggdrasill), Ghislain Morel (le Naheulband), Eric Nieudan (Lanfeust RPG, Star Drakkar - mais aussi lauréat du Prix Alain le Bussy 2011 pour sa nouvelle "les Octets de ma Vie"), Julien Heylbroeck (WarsaW, la Brigade chimérique, Luchadores) et Romain d'Huissier (Qin, Devâstra, la Brigade chimérique). D'autres auteurs, débutants ou expérimentés et issus d'autres sphères, ont également commis un texte. Ainsi de Jean-Marc Laîné (essayiste auteur des brillants Urbaine Tragédie et Super-Héros ! chez les Moutons électriques), Nelly Chadour (présente sur l'anthologie Muséums chez Malpertuis), Cédric Burgaud et Philippe Pinon (qui font ici des débuts fracassants), et également quelques guest anglo-saxons.

Du côté des héros mis en scène, c'est un bel aperçu de tous les genres qu'il est possible de fusionner dans le creuset du récit de super-héros. Ozark le sorcier indien, Homicron l'Alphan aux pouvoirs énergétiques, le métamorphe Jayde, la belle enquêtrice occulte Sibilla, l'équipe de super-ados des Kidz, le mystérieux Agent sans Nom, le surhomme Starlock, l'aventureuse Brigade temporelle, le puissant Gladiateur de Bronze, Kit Kappa le maître des arts martiaux...
Du space opera à l'espionnage, de l'aventure urbaine à l'investigation mystique, de la science-fiction au western... Ce sont en tout quinze histoires complètes qui sont offertes par Dimension Super-héros, sur un total de 400 pages.
Une introduction retrace l'histoire du genre super-héros (des demi-dieux antiques jusqu'à l'époque contemporaine) tandis qu'une préface explique les origines de l'univers Hexagon. Enfin, les biographies des auteurs et des personnages mis en scène terminent l'ouvrage.

Si l'on se souvient que le super-héros descend du roman-feuilleton et du pulp, alors Dimension Super-héros est un retour aux sources du genre : des nouvelles mettant en scène des surhommes dans des aventures variées et plus grandes que nature ! Un format certes inhabituel à notre époque pour le genre, mais la curiosité de l'amateur de comics sera sans doute suffisamment piquée pour lui donner envie d'y jeter un oeil.
Un deuxième tome de Dimension Super-héros est actuellement en cours de production et sortira au premier semestre 2013.

Hexagon - Matière noire

Image

C'est cette fois-ci un roman qui s'apprête à paraître - en juillet de cette année.
Il met en scène la super-équipe Hexagon après leur tragique aventure sur la Lune narrée dans la saison 1 des Strangers. Ayant perdu son leader historique Jeff Sullivan, le groupe doit faire son deuil et aller de l'avant. Mais cela ne s'avère pas si facile quand un ennemi issu du fond des âges décide de détruire l'équipe...

Pour le plaisir, l'illustration intégrale de la couverture non maquettée !

Image

Ces livres se commandent chez Rivière blanche.
Je reviendrai parler (sur mon blog et ici) d'Hexagon - Matière noire quand il sera sorti.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

JdR

Messagepar Rom1 » Mar Juin 05, 2012 9:42 am

Ce qu'offre l'univers Hexagon...

De façon plus concrète, à quoi ressemble l'univers Hexagon ?

Selon moi, son avantage direct est qu'il reste relativement simple et beaucoup moins foisonnant que ses cousins Marvel et DC.

Image

Ainsi dans ce monde de super-héros, une organisation chapeautée par l'ONU assure la police mondiale : le CLASH. Face à elle, des groupes terroristes et criminels font de leur mieux pour s'enrichir et semer le chaos : SPIDER, CRIMEN et Fantôme, par exemple. le CLASH est épaulé par diverses autres institutions le WSU (qui lutte pour la protection de l'environnement et contre l'écoterrorisme), l'IOC (une organisation d'exploration sous-marine), etc.

Image

Les super-héros sont une réalité depuis quelques décennies - et le CLASH a des dossiers sur eux. On compte trois équipes principales : Hexagon (le super-groupe classique type Avengers ou JLA), les Strangers (plus une réunion informelle de parias qu'un groupe organisé) et les Kidz (des super-ados façon Teen Titans). Des héros solitaires agissent de leur côté - dans tous les genres possibles (street-level, cosmique, magique, etc.) : le Gladiateur de Bronze, Phénix, Sibilla, Zembla, le Roi des Profondeurs, etc. On retrouve bien sûr de grands classiques des univers de super-héros : Ozark est le sorcier suprême de la Terre, dans la grande tradition du Docteur Strange ou du Docteur Fate ; Kit Kappa est un maître des arts martiaux façon Iron Fist ; le Pilote noir est un millionnaire en armure ; le CLASH évoque le SHIELD ; etc.
Du côté des menaces extra-terrestres, ça pullule aussi : la Terre est le centre de bien des attentions. Citons les Kyrosiens, ennemis d'Homicron, ou les Tours, entités cosmiques aux desseins mystérieux.

Image

Vous trouverez ici une chronologie de l'univers Hexagon et là un listing de tous ses personnages - même les plus anecdotiques. Le tout en anglais, hélas.

Bref, malgré son ancienneté éditoriale, l'univers Hexagon reste relativement accessible.
Il y a encore beaucoup à y défricher et de la place pour des PJ. De plus, étant relativement classique au niveau des pouvoirs (facultés physiques surhumaines, manipulation d'énergie, magie, télépathie...) et de l'ambiance (on est assez proche du silver age niveau esprit), à peu près tous les systèmes génériques de super-héros (façon ICONS) conviennent tout à fait pour émuler cet univers.
Il y a à la fois l'avantage de pouvoir jouer dans un univers établi - et donc de s'appuyer sur des comics existants et une base de données offrant de l'inspiration - et de rester assez libre car cet univers n'est pas balisé en long et en large ni n'est écrasé par une lourde continuité comme ceux de Marvel ou DC.

Voilà, je pense avoir fait le tour. J'espère que cette présentation vous aura intéressés. N'hésitez pas à me poser des questions sur un aspect ou un autre, ce sera avec plaisir que je répondrai. :)
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Lobo » Mar Juin 05, 2012 5:34 pm

Intéressant de voir l'évolution de cet univers. J'avoue être passé largement à côté (par manque de temps et d'envie). D'ailleurs pendant longtemps j'ai cru que seules les deux autres séries du Mustang des années 80 constituaient le gros de la création française en matière de super héros
Avatar de l’utilisateur
Lobo
Jambon City Machinegun
 
Messages: 499
Enregistré le: Sam Mar 03, 2007 9:40 am
Localisation: Sur la Nive et sur l'Adour

Messagepar Rom1 » Mar Juin 05, 2012 6:25 pm

Image

Et c'est d'ailleurs dommage que leurs auteurs respectifs n'aient pas voulu que Mikros et Photonik intègrent l'univers Hexagon - car ils sont les super-héros français les plus connus et auraient pu apporter leur relative notoriété à cette franchise.

ImageImage
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Rom1 » Mer Juin 06, 2012 7:47 am

Et c'est tjs après avoir écrit un post long comme le bras de Mr Fantastic que tu t'aperçois qu'en fait, ça n'intéressait personne.

s://(( -->://((s://(( -->
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Lobo » Mer Juin 06, 2012 8:34 am

Rom1 a écrit:Et c'est d'ailleurs dommage que leurs auteurs respectifs n'aient pas voulu que Mikros et Photonik intègrent l'univers Hexagon - car ils sont les super-héros français les plus connus et auraient pu apporter leur relative notoriété à cette franchise.


Surtout que leur relaunch respectif n'a pas été très convaincant (2 volumes à chaque fois entre 1998 et 2000 et puis plus rien), alors que le relaunch d'Hexagon a su s'installer sur la durée à son rythme. Mais sait-on jamais, peut être qu'à l'image de l'ogre DC qui intègre des personnages d'autres éditeurs à son catalogue, Mikros et Photonik finiront par arriver un jour dans l'univers d'Hexagon?


Pour une adaptation en univers roliste, ne vaut-il pas mieux se contenter au départ des titres récents? S'ils offrent un vrai univers partagé et donc plus cohérent, c'est sans doute une meilleure base de travail, les réédition en omnibus étant plus pour le côté complétiste/historique.
Avatar de l’utilisateur
Lobo
Jambon City Machinegun
 
Messages: 499
Enregistré le: Sam Mar 03, 2007 9:40 am
Localisation: Sur la Nive et sur l'Adour

Messagepar Rom1 » Mer Juin 06, 2012 8:40 am

Oui bien sûr.
Le reboot / relaunch récent unifie de toute façon l'historique de cet univers et de ses personnages. Via une mini-Crisis qui est racontée dans l'omnibus de Wampus.
Cependant, n'oublions pas que des omnibus reprennent aussi des séries récentes (le Dossier Homicron dans Homicron, Phénix à Paris dans Phénix n°2...).

Perso, je pense qu'avec le site anglais qui file les fiches des personnages, le TPB Strangers et le roman Hexagon : il y a déjà la base essentielle. Un coup d'oeil à Dimension Super-héros si on veut avoir une vue des possibilités scénaristiques peut aussi être utile.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Fabien Lyraud » Mer Juin 06, 2012 9:00 am

Pour Mikros, il y a une nouvelle série dans les magazines de Reptile Comics. Et ils ont aussi fait une série dérivée regroupant quelques anciens alliés de Mikros, Fantask Force ( avec entre autre les Gondolier Noir ).
Fabien Lyraud
Michel Field
 
Messages: 528
Enregistré le: Lun Juil 16, 2007 3:28 pm

Messagepar Rom1 » Mer Juin 06, 2012 9:03 am

C'était durant l'époque SEMIC tout ça, en effet.
D'ailleurs au cours de sa première saga contre le Silure, la Fantask Force voit apparaître en ses pages Photonik et... l'équipe Hexagon !
Puis SEMIC a coulé et chacun a repris ses billes : Reptile / Organix Comics de son côté et Hexagon Comics du sien.
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar Bob Darko » Mer Juin 06, 2012 11:02 am

Pas le temps de lire tout ça maintenant mais ça m'intéresse!
L'arme la plus mortelle de l'homme est son cerveau. C'est pourquoi je ne l'utilise que si j'y suis vraiment obligé. ~Rat-man
La gamme complète Imputrescibles en téléchargement gratuit!
Avatar de l’utilisateur
Bob Darko
Pulmono Massacro
 
Messages: 3374
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 9:35 am

Suivante

Retourner vers Workshop

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

cron