[Besoin d'aide]Scénario Humanydyne

Vous créez un jdr ? Un scénario ? Une aide de jeu ? Vous souhaitez avoir de l'aide ou un avis de la part de la communauté d'Antonio Bay ? C'est ici.

Modérateur: Modérateurs

[Besoin d'aide]Scénario Humanydyne

Messagepar Karibou » Jeu Sep 25, 2008 12:38 pm

Bonjour,

Cela fait pas mal de temps que j'ai une idée de scénario pour Humanydyne qui me trotte dans la tête. Pour varier les plaisirs, j'ai décidé de faire une histoire 100% enquête en laissant beaucoup d'éléments en vrac et en les laissant fouiller.

Sauf que voilà, il y a des transitions que je n'arrive pas trouver. Alors, j'aurai besoin d'aide pour fluidifier le tout et combler les blancs.

Donc, dans l'idée, ça se passera comme ça :

Après une journée de travail acharné, les PJ vont se coucher. Ils sont réveillés très tôt par l'agence : Nada veut absolument les voir.

Arrivés à l'agence, Nada est occupé avec une autre équipe. C'est l'occasion d'une séance café, avec PNJ histoire de savoir ce qui se trame. On leur parle d'un tueur en série, le poinçonneur (oui, c'est nul comme nom, si quelqu'un a mieux à me proposer, je prends) qui aurait fait sa cinquième victime dans la nuit. Même mode opératoire pas de traces, aucune empreinte, et aucun médium ne trouve sa trace. Ils tue ses victimes (des femmes) en leur introduisant une longue pointe jusqu'au coeur, sans jamais les blesser violemment. Seul autre point commun entre les victimes : un taux élevé de sucre dans le foie, normalement réservé aux graves cas de diabète, ce qui n'était pas le cas des victimes.

Au bout d'un moment, les PJ peuvent enfin accéder à Nada. Ce dernier confirme les rumeurs sur le tueur. Sauf que cette fois-ci, la victime faisait partie de l'agence. Nada prend le dossier particulièrement à coeur et le leur confie, histoire de montrer à la presse que les choses bougent et que le dossier est pris au sérieux. L'ancienne équipe travaillera elle aussi sur le cas, en parallèle, mais de manière discrète, pour éviter les médias. Nada remet aux PJ les dossiers des meurtres, puis le dossier personnel de la dernière victime avant de les envoyer sur la scène de crime.

Là-bas, le légiste les attend. Première constatation : il est clair que cette victime a été la première à vraiment se débattre. Pas de traces d'ADN du tueur, mais l'appartement est en vrac et le corps de la victime couvert d'hématomes. Si les PJ fouillent, ils ne devraient rien remarquer d'anormal pour le moment. Un autre agent est aussi présent sur les lieux, il se présente comme un ami de la victime et offre son aide aux PJ.

Maintenant, les joueurs doivent se triturer les méninges. J'aurai préparé les dossiers dont j'ai déjà parlé et ils devront se battre avec la paperasse. Au bout du compte, rien ne lie de manière évidente les victimes entre elles, si ce n'est leur sexe. De plus, aucune trace sur les blessures ne donnent d'indication sur la nature de l'arme. Sinon, ils pourront trouver dans les dossiers une correspondance officielle faisant état d'un différent entre deux légistes : l'un affirme que le même tueur s'est occupé de toutes les victimes, l'autre que l'absence de preuves ne permet pas de le conclure.

Arrivé à ce point, je bloque pas mal sur l'écriture du scénario. Je sais que les crimes continueront et que les PJ auront du mal à trouver le tueur. Mais je ne sais pas quels éléments leur laisser pour qu'ils ne galèrent pas trop.

Au sujet du tueur : c'était un homme tout à faire normal, débarqué des USA après découverte de ses pouvoirs. C'est une sorte de chasseur mystique qui traque les femmes. Il peut faire sortir de la paume de sa main une griffe en os à la wolverine avec laquelle il tue les femmes. Cette griffe libère un poison mortel. d'éventuels morceaux de griffe laissés sur le corps des victimes (côtes etc..) se dégradent rapidement, ne laissant pas de trace. Si les victimes ne se débattent pas, c'est qu'il secrète un gaz incapacitant qui lui aussi se dégrade suffisamment vite pour ne pas laisser de trace au bout de quelques heures. Une fois dans l'organisme, ce gaz se décompose et mène très rapidement à un fort taux de sucre dans le foie.

Le tueur devrait mourir lors de son interpellation. Il se débattra violemment, et si les PJ ne le tuent pas de suite, c'est l'agent censé les aider qui le fera, sous le coup de la colère.

L'histoire est finie? Que nenni!
Attention, la suite de l'histoire est complètement pompée sur un épisode de Médium.

La nuit suivante, les PJ feront tous le même rêve qui leur montrera les différents meurtres, des yeux du meurtrier lui-même. Deux détails devraient les troubler : les meurtres se déroulent dans l'ordre chronologique. Or, ils n'ont jamais entendu parler de la première victime vue dans le rêve ; de plus, leur ancienne collègue n'est pas dans la liste.

Autre fait étrange : des traces ont été trouvées sur le corps de ladite collègue. L'arme qui lui a perforé le coeur était en Teflon, ce qui ne laissait que peu de traces, mais un examen approfondi a permis de révéler leur présence sur l'orifice d'entrée de l'arme. Ce détail n'était pas choquant tant qu'on ignorait le mode opératoire du tueur, mais maintenant que le légiste a son cadavre sous la main, quelque chose cloche. De plus, une piqure de seringue est visible près du foie de la victime. Comme si on aurait voulu, par exemple, injecter du sucre...

Si les PJ font état de leurs soupçons à Nada (ou si ils l'ont déjà fait), ce dernier leur dira d'arrêter là. A ce moment, je veux, en gros, que les PJ sentent le lourd poids de l'administration sur leurs épaules, et qu'ils comprennent qu'ils devront enquêter très discrètement.

Un voyage à l'appartement de la victime issue de l'agence révélera des choses : en effet, une cachette s'ouvre très facilement. Pourquoi pas plus tôt? La réponse est à l'intérieur : cette agente enquétait sur des embuscades menées par des stupergangs qui ont coûté la vie à de nombreux agents. En farfouillant bien, quelques éléments sont apparus, incriminant ce bon agent, si désireux d'aider les PJ. Une note expliquera qu'un sceau magique empêchait l'ouverture de ce coffre si il était dans l'entourage de l'appartement.

Maintenant qu'ils ont des preuves, les PJ peuvent aller voir Nada la tête haute. Il râlera pour leur désobéissance, mais sera impressionné par leur perspicacité (si ils l'ont été, évidemment). Il enverra directement des hommes chez l'agent, en repos pour dépression après le meurtre qu'il a commis.

Au sujet de cet agent : ses pouvoirs faisaient de lui l'espion parfait : insensible aux pouvoirs mentaux, inexistant sur le plan psychique. Il contrôlait si bien son corps qu'on ne pouvait savoir quand il mentait. Pour la petite histoire, il a accidentellement énervé Frigg, qui a décidé de couper le fil qui le reliait à la destinée. Sans destin, il n'a plus vraiment d'existence psychique et ne peut pas accéder au temps du rêve.
C'est un pourri qui revend des infos aux stupergangs. Dès qu'il a eu des soupçons sur sa collègue, il a profité des crimes en cour pour accuser le tueur en série. Désormais, il a filé.

Impossible de trouver le pourri. Maintenant, les joueurs doivent réfléchir à un moyen de le faire payer. J'ai prévu de les faire gamberger quelques minutes. Si ils trouvent quelque chose de sympa, je les récompenserai, sinon, Nada trouvera le moyen de faire courir le bruit que cet agent est en réalité loyal à l'agence. Les agents morts dans les embusquades auraient été soient déjà condamnés à mourir, soit des illusions.
Deux semaines plus tard, l'agent est de retour dans le bureau de Nada. En morceaux, dans une petite boîte. Fin.


Alors, ça va peut être un peu indigeste, j'ai tout écrit d'une traite. Si quelqu'un a des idées, je suis preneur! Et merci d'avance à tout ceux qui m'aideront ou me donneront leur avis.
"Elle est morte et croupit en enfer, où elle sert de seau à des belettes habillées en pom pom girls : voila ce qui arrive aux mères qui disent a leurs enfants de trouver un vrai boulot". (NextWave)
Avatar de l’utilisateur
Karibou
 
Messages: 11
Enregistré le: Ven Jan 11, 2008 10:11 am
Localisation: DTC

Messagepar Julien H » Jeu Sep 25, 2008 1:36 pm

La trame est à mon avis très intéressante. Le fait que le scénario continue après la première fausse fin est trèssympa également. Je t'encourage à continuer. Pour relier les scènes, il doit y avoir des solutions. je vais y réfléchir mais rien d'insurmontable à mon avis.
Avatar de l’utilisateur
Julien H
Ultimo Pepito
 
Messages: 6935
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 12:25 pm

Messagepar Karibou » Jeu Sep 25, 2008 1:50 pm

Merci pour ton avis et ton courage, je me rends compte que ce n'est pas très digeste comme post! ::(
"Elle est morte et croupit en enfer, où elle sert de seau à des belettes habillées en pom pom girls : voila ce qui arrive aux mères qui disent a leurs enfants de trouver un vrai boulot". (NextWave)
Avatar de l’utilisateur
Karibou
 
Messages: 11
Enregistré le: Ven Jan 11, 2008 10:11 am
Localisation: DTC

Messagepar Julien H » Jeu Sep 25, 2008 1:52 pm

Karibou a écrit:Merci pour ton avis et ton courage, je me rends compte que ce n'est pas très digeste comme post! ::(

Je crois avoir compris l'intrigue, rassure toi.

Seulement, au boulot, je ne peux pas trop me poser et bien réfléchir l'écran sous les yeux pendant longtemps. Je snipe... :;p
Avatar de l’utilisateur
Julien H
Ultimo Pepito
 
Messages: 6935
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 12:25 pm

Messagepar Karibou » Sam Sep 27, 2008 8:36 am

Et bein, c'est sérieux, ça! ::D
"Elle est morte et croupit en enfer, où elle sert de seau à des belettes habillées en pom pom girls : voila ce qui arrive aux mères qui disent a leurs enfants de trouver un vrai boulot". (NextWave)
Avatar de l’utilisateur
Karibou
 
Messages: 11
Enregistré le: Ven Jan 11, 2008 10:11 am
Localisation: DTC


Retourner vers Workshop

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron