[léger HS] Votre culture "geek"

Pour parler du reste et raconter des histoires horribles au coin du feu.

Modérateur: Modérateurs

[léger HS] Votre culture "geek"

Messagepar Rom1 » Lun Juil 16, 2012 9:51 am

Image

Un petit topic estival, en ces temps de désertion du net pour cause de bronzage intensif sur les plages du Pas de Calais !

Une réflexion qui m'est venue ce week-end en voyant l'engouement (ou le dégouement) pour le nouveau BloodLust : je me suis rendu compte que ma culture "geek" n'était en rien comparable à celle de très nombreux rôlistes.

Quelques exemples :
- Je n'ai jamais joué à D&D, aucune version (autant dire que les retroclones me laissent de marbre).
- J'ai du faire deux parties de BloodLust dans ma vie, et ça ne m'a pas marqué plus que ça - ni dans un sens ni dans l'autre. (ce qui ne présage en rien de ce que je pourrais penser de l'édition Metal, qui me fait de l'oeil sévère, la gourgandine)
- Je déteste Rêve de Dragon. (mais vraiment)
- Je n'aime pas du tout l'Appel de Cthulhu.
- Princess Bride, c'est sympa mais franchement, un film culte ?
- Le Seigneur des Anneaux, je l'ai lu pour la première fois vers 20 ans y- et je préfère de très (mais alors très !) loin les films.
- Je trouve Lovecraft très lourd.
- Etc.

Ma culture "geek", je l'ai bâtie essentiellement sur les comics (Strange !) et pas mal aussi l'animation japonaise (merci le Club Do' !).
Niveau littérature, j'ai surtout lu du Stephen King dans mes jeunes années (et tout ce qui s'en rapprochait à l'époque : Ramsey Campbell, Dean Koontz...) puis pas mal de SF plutôt âge d'or / d'argent (Dune, Asimov, Bradbury, Silverberg...).
Point de vue cinéma, j'ai très tôt été attiré par la Chine - d'abord avec les Bruce Lee passant sur la 5, puis les vieilles VHS de René Chateau Vidéo et celles (plus classes) de HK Vidéo.
Enfin, point de vue JdR : j'ai commencé avec INS / MV, fait un peu de Vampire puis me suis très vite tourné vers le Livres des Cinq Anneaux.

Evidemment, ça se ressent bien dans ce que j'aime jouer / écrire actuellement.
Comics => la Brigade chimérique, Dimension Super-héros, Hexagon - Matière noire
Manga / animation => Devâstra
Ciné chinois => Qin
Etc.

Et vous alors ! Quelle sont les composantes de votre culture "geek" (j'entends pas là : vos passions au sens large, ça peut être aussi bien les fumetti italiens que Alexandre Dumas) ? Et de quelle manière influencent-elles votre pratique (ou écriture) rôlistique ?
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar StephLong » Lun Juil 16, 2012 10:10 am

Ah la culture geek.

Pour commencer je suis une bille en informatique, j'ai bien fait un peu de jeu vidéo, j'ai même fini certains autrefois et je ne joue jamais sur PC.

J'ai lu tôt le Seigneur des Anneaux, Dune, Lovecraft, Stephen King et quelques autres (dès la 6ème-5ème pour bcp).

A la différence de Rom1, l'Appel de Cthulhu est un de mes jeux cultes, une référence mais c'est lié au fait que Lovecraft malgré ses défauts de style a été une révélation au collège et que j'ai voulu poursuivre l'aventure à une table dès la sortie du jdr.

J'écoute beaucoup de musiques diverses, du jazz au métal et les dernières années je me suis ouvert à des styles très utiles en partie de jdr comme l'Ambiant ou les musiques de trailers. Et un côté collectionneur de zic bien entendu, typique des geeks.

J'ai lu quelques comics mais des classiques et en petite quantité. Je lis peu de BD même j'ai dévoré Spawn au début avant de décrocher, et plus récemment je suis tombé "amoureux de Walkind dead

Comme beaucoup d'anciens, je suis tombé dans le club Dorothée et donc les dessins animés de tous ordres puis les films asiatiques en gardant un oeil sur les films d'action. Oui les années 80 90 avec Stallone et compagnie ce fut aussi un bon moment. Vous imaginez ma joie à voir Expandables.

Pour ce qui est du jdr, jen ai lu plus que je n'en ai joué avec une pause une partie des années 90 et début 2000. Je suis collectionneur patenté et je râle sur le temps que je voudrai consacré à jouer et que je n'ai pas.

Comme nombre de geeks, j’adore écrire, développer des idées bizarres étranges pour en faire des textes qui le plus souvent restent sur mon ordi voire sont détruits.

Pour les séries je suis un consommateur depuis très jeune, j'en ai vu pas mal mais pas nécessairement les plus cultes chez les geeks.

Et j'avoue être très souvent largué lors de discussions entre potes geeks qui connaissent les moindres détails d'un film, d'une série, d'un jeu, d'un bouquin de fantasy inconnu, d'un sketch de type Golden Show auquel je ne suis pas sensible.

C'est grave docteur ? <888
Avatar de l’utilisateur
StephLong
Magnifico Pepeto
 
Messages: 4920
Enregistré le: Jeu Mar 01, 2007 4:12 pm
Localisation: Dunwich isarien

Messagepar Rom1 » Lun Juil 16, 2012 10:28 am

Ah oui tiens, j'oubliais que je ne suis absolument pas jeux vidéos / informatique. (je le suis tellement pas que j'y pensais même pas en écrivant mon post)

Mais la question Steph' (et les suivants) : c'est en quoi tes influences / passions modèlent-elles tes goûts et pratiques rôlistes ? (voire ton écriture)
"Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est un plaisir de fin gourmet."
- Georges Courteline

Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Rom1
Black Torpedo
 
Messages: 10263
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 7:55 pm
Localisation: Reims

Messagepar StephLong » Lun Juil 16, 2012 10:51 am

ok donc je vais répondre à la question.

Mes lectures, les films que j'ai vu, les jeux que j'aime m'ont amené vers une pratique et une écriture qui se plait à plonger la plume dans l'histoire régulièrement (ma formation d'historien a bcp joué aussi) et surtout j'aime à teinter mes histoires, mes textes de sombre, d'horreur parfois, de violence mais pas dans le but de jouer la carte provoc, d'en mettre plein la gueule (ou alors pas que) mais de faire éprouver des sentiments aux joueurs quitte à les secouer.

Mon cheminement geek, mes goûts m'ont conforté dans des choix d'écritures, m'ont permis aussi de peaufiner mon style y compris dans la construction, l'influence des films, des série, des dessins animés est prégnante. La musique joue aussi son rôle, je mets toujours des morceaux, je vais chercher dans ma collection, dans les découvertes faites grâce aux potes geeks à la pointe du domaine comme Brain Salad.

Bref sans culture geek, il est évident que je ne jouerai pas, ni écrirai pas tout simplement.
Avatar de l’utilisateur
StephLong
Magnifico Pepeto
 
Messages: 4920
Enregistré le: Jeu Mar 01, 2007 4:12 pm
Localisation: Dunwich isarien

Messagepar Lunereth » Lun Juil 16, 2012 10:55 am

Comme pour Rom1, j'ai une culture geek très comics et pour cause : en tant que dyslexique, j'ai appris à lire avec les Strange, Titan, Nova, Spidey et Spécial Strange. J'étais aussi fan de chevaliers, d'enchanteurs, de contes de fées, de scienc-fiction (Cosmos 1999) et de légendes grecs bien avant que je découvre les JDR.
Je pense et j'ai toujours pensé que ce sont ces goûts - particulier - m'ont naturellement conduit vers les jeux de rôles, plus que ce dernier m'ait influencé dans mes choix.

Maintenant, je suis fan de D&D et je compte bien faire jouer Rom1 à Licornes & Labyrinthes un de ces jours.

J'aime Lovecraft mais plus pour ces idées du fantastiques et de l'horreur que pour son style.

J'aime Rêve de dragon mais sans plus, malgré le fait qu'il fut mon troisième achat rôlistique.

Je vous un culte sans nom à la première édition de l'Œil Noir,le premier JDR auquel j'ai joué et, surtout, fait joué. Je regrette maintenant d'être allé dans un club où les membres plus âgé que moi à l'époque n'étaient pas ouvert. Pour eux, l'Œil Noir n'était qu'un jeu de second ordre et Marvel SUper Heroes qu'une vaste blague (et, pourtant, lorsque je me rappelle leurs personnages...)

Je trouve que Princesse Bride est un film merveilleux mais je classe une centaine de film dans cette catégorie.

J'adore l'humour et particulièrement celui des Monty Python mais, étrangement, ça marche mal dans les parties. Essayer de mette le lapin blanc dans une partie.

J'aime Roger Zelazny et je considère comme l'un des meilleurs écrivains de SF et je déteste le jeu de rôles sur Ambre (ce qu'il ne fait pas crier haut et fort dans le milieu rôliste), que je considère comme l'un des pires exmples de ce que l'on peut faire dans notre loisir.

Fan de Sta Wars, je suis bizarre : je préfère largement La menace Fantôme, L'Attaque des clones et La Revanche des Sith aux autres épisodes tout comme je préfère la version d20 des règles de JDR à celle d6 (là, c'est pareil, il ne faut pas dire ça dans le milieu rôliste français même si une grande partie des détracteurs de la version d20 ne l'ont jamais lu).

Je suis ingénieur en informatique mais je n'aime pas les jeux vidéos quels qu'ils puissent être et, si je fais de l'ordinateur chez moi, c'est presque exclusivement du Word pour écrire.

Je déteste les auteurs de SF durs comme Dune, Asimov, Bradbury, Silverberg… pour ne citer qu'eux.

Je crois que c'est tout pour le moment.
Lunereth
 
Messages: 71
Enregistré le: Lun Mai 28, 2012 10:07 am
Localisation: Aulnay-sous-Bois

Messagepar StephLong » Lun Juil 16, 2012 11:03 am

mais tu fais comme moi tu n'as pas dit en quoi ça avait influencé ton écriture, ta façon de jouer, de mener :;)
Avatar de l’utilisateur
StephLong
Magnifico Pepeto
 
Messages: 4920
Enregistré le: Jeu Mar 01, 2007 4:12 pm
Localisation: Dunwich isarien

Messagepar Léonard » Lun Juil 16, 2012 11:06 am

Je ne suis pas geek parce que :
— Je ne fais pas de jeux vidéos.
— Mon ordinateur a 8 ans, et j'espère ne pas avoir a en changer de si tôt. En gros, tout ce qui est nouvelle technologie m'emmerde.
— Je n'ai pratiquement jamais lu de comics.
— Pareil pour les mangas.
— Je déteste le hard rock. Musique de dégénérés ! ::]
— Je n'ai pratiquement pas joué à D&D, et ça ne me branche pas du tout.
— Quand je lis le 4ème de couverture d'un roman de fantasy, je ricane la plupart du temps.
— Je n'ose pas relire "Le seigneur des anneaux", par peur d'être déçu.
— Je méprise les films d'horreur, et la plupart des films fantastiques sont nuls.

Je suis geek parce que :
— Je suis rôliste.
— J'ai lu une masse considérable de bédés franco-belges;
— J'ai aussi lu beaucoup de SF et de fantastique.
— J'ai lu 3 fois le "seigneur des anneaux" dans mon adolescence, et je me souviens qu'Aragorn est né le 1er mars 2933.
— Les rares fois où je tombe sur un bon roman de fantasy, c'est vraiment le pied.
— Pareil pour le cinéma. J'adore regarder un bon film fantastique ou de SF.
— Je me régale à acheter des Legos Star Wars à mon fils.
— J'écoute des groupes de rock américains pratiquement inconnus.
— Je me passionne pour l'Histoire, notamment pour les anecdotes bizarres et étranges.
— "Encore sur un de tes forums de jeu de rôle !" (ma femme).
Léonard
Première victime de Michael Myers
 
Messages: 160
Enregistré le: Sam Oct 22, 2011 9:43 am
Localisation: Aix-en-Provence

Messagepar Lo-Pan » Lun Juil 16, 2012 11:12 am

J'ai déplacé vers l'Elizabeth Dane car on aborde là un sujet très intéressant mais plus "culture générale" rôlistique que purement jdr.
Que cela ne vous empêche nullement, honorables forumistes, de répondre à ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
Lo-Pan
Modérateur de Série B
 
Messages: 171
Enregistré le: Ven Fév 23, 2007 7:46 pm

Messagepar Coraline » Lun Juil 16, 2012 11:14 am

Pour ma part à la base je ne suis pas une geek mais une littéraire. Cela dit, comme ça ne s'oppose pas...

D'abord il y a eu le club dorothée, et mon père qui m'obligeait à regarder Dragon Ball (sans le Z) et les chevaliers du zodiaque (je me suis arrêtée à la saison 1, mais j'ai vu un film ^^), c'est ainsi que je suis tombée amoureuse de Jays, conquérant de la lumière, et que Nicky Larson m'inquiétait un peu avec sa manière de courir après les filles ^^

Puis ma soeur à eu une PS2 à Noël, et j'ai découvert les Sims, les Point and Click, mais surtout Prince of Persia ^^ Il y a deux ans, j'ai eu une X-Box pour Noël :p et mon chéri m'a offert la Kinect. Je ne joue pas très souvent, mais je trouve que certains jeux valent bien les jeux de société quand on reçoit (les jeux de combat genre Dead or Alive ou Soulcalibur, et depuis peu les petits jeux Kinect), et puis quand j'ai du temps, je me mets facilement devant des jeux qu'on m'a prêté. Cela dit, le dernier que j'ai fini, c'est Mass Effect 1, ça remonte à 3 ans.

J'ai vécu une grande partie de mon adolescence sans télé, aussi j'ai pas mal de retard côté film. Mais j'accroche bien à certaines séries et mon chéri (encore lui !) réussit à combler mes lacunes. Mais je ne suis définitivement pas une télé-addict.

J'ai découvert le Seigneur des Anneaux à 17 ans, et j'avais trouvé ça bof. J'ai eu une révélation pour la lecture fantasy et SF à 20 ans seulement - en même temps je prenais la carte d'un syndicat étudiant, me colorait les cheveux en bleu et découvrait le jdr. Il y a parfois des épiphanies... Mes cheveux ont repris une couleur normale et je suis dégoûtée de la politique, mais le jdr est resté et mes "lectures geeks" aussi. Neil Gaiman et Alain Damasio sont mes grands favoris, devant Proust et Balzac (en ce qui concerne les romans, mais il y a peu de littérature de l'imaginaire dans les autres genres littéraires, en même temps).

Pour ce qui est de l'informatique, j'ai découvert vraiment internet en arrivant en Picardie, il y a cinq ans. Je l'utilise surtout dans un but de communication et un peu d'information. C'est très pratique quand on écrit, par exemple, et qu'on a un doute sur une définition, une orthographe, une date, etc.

Enfin, puisqu'il faut parler des comics, je les ai découvert avec les films. Mon père me bassine tellement avec depuis mon adolescence (il rêvait qu'ils sortent un jour en film !!) que j'avais acheté les X-men en livre, année 1981 si je me souviens bien. Je l'ai revendu, déçue... Le style ne me plait que moyennement, je n'accroche pas (de la même manière que j'ai dû mal avec les mangas, mais pour d'autres raisons). Paradoxalement, j'adore les films !!

En quoi cela influence ma manière de jouer au jdr ? Je crois qu'en fait c'est ma culture littéraire influence beaucoup plus cela que ma culture geek, finalement assez récente.

J'ai dû mal avec les parties courtes, sauf si elles sont sous formes d'épisodes de séries et que je sais qu'on peut en enchaîner un ou deux. J'aime quand une partie dure aussi longtemps que la lecture d'un livre de 150-200 pages au moins ^^

Je n'aime pas quand on me donne des pré-tirés qui n'ont pas d'histoire, pas de défaut. J'aime les personnages qui ont leur but, qui ont leurs failles, et qui vont pouvoir évoluer. Quand je maîtrise, même un one-shot, je fais tourner énormément de choses autour des PJs. J'aime qu'ils soient des héros - des acteurs réels et non des spectateurs, comme cela arrive dans beaucoup de parties où la fin est écrite avant même qu'on ait commencé la partie.

J'aime les émotions. Je la préfère à la baston. J'aime quand ça va vite de temps en temps, tout comme j'aime les films d'action, mais je préfère les enquêtes qui font réfléchir et, surtout, les dilemmes moraux, les choix difficiles, les émotions fortes. J'aime pouvoir me dire, quand j'écris un scénar pour mes joueurs, que ceux-ci seront des Cid en puissance.

Et c'est là, enfin, peut-être, ce que je dois à la littérature (vs. la tv et le cinéma) : j'aime les histoires qui ne font pas que distraire. J'aime les histoires qui instruisent. Qui ait une morale - même si elle est basique genre "l'amitié est plus forte que tout" ou "il ne faut jamais baisser les bras" - qui soit en fait la base du scénar, et non pas la cerise qu'on ajoute sur le gâteau.

Après, clairement, je sais que c'est aussi ma culture qui m'a fait autant aimé Achéron et Vampire - qui s'attachent à la littérature gothique et/ou du XIXème siècle, dont je raffole.

C'est pour ça aussi que j'ai été très déçue par Scion qui s'annonce pourtant comme s'inspirant du célébre American's God de Neil Gaiman (ce qui ne m'empêche pas de m'amuser au demeurant).

Et comme ma littérature est essentiellement européenne, des jeux comme L5A, Devastra, Qin, Wu Lin, etc. me plaisent (pour ceux en tout cas auxquels j'ai eu le plaisir de jouer) sans m'inspirer (heureusement que j'ai vu Tigre et Dragon, sinon je crois que je n'y comprendrai rien ^^) et il m'est difficile de rentrer dans l'univers. Mais ils ont l'avantage de me faire voyager vraiment loin, et ce sans avoir à me vacciner avant. C'est comme apprendre une autre langue : à la fois difficile et excitant.

Voilà, je pense avoir fait le tour. C'est difficile de faire court, la culture geek est si variée et touche tellement de domaines !!
"Plus que jamais nous avons besoin des jedis"
Les Chèvres du Pentagone.

"On ne connait pas le verbe éventrer ? Et maintenant, c'est mieux ?" Michael M.
Avatar de l’utilisateur
Coraline
Seconde victime de Michael Myers
 
Messages: 498
Enregistré le: Jeu Fév 10, 2011 6:43 pm
Localisation: Senlis

Messagepar Nhaïgraoo » Lun Juil 16, 2012 11:28 am

Intéressant sujet :)

Ma "culture geek" est également fragmentaire : je suis roliste, joueur de jeu vidéo, cinéphile, j'aime la BD européenne comme américaine, mais par contre, je n'aime pas la fantasy et n'en lis jamais, je ne me suis jamais jamais intéressé à la japanimation et à toute la culture qui l'entoure, je déteste les jeux de plateau et si je joue beaucoup sur console, l'informatique m'emmerde par ailleurs, enfin, je suis quelques séries télé mais jamais en mode hardcore... C'est donc un mélange un peu bancal.

Tout cela est venu un peu par hasard et n'a pas vraiment été consolidé.

Ainsi, la BD, c'est parce que mon père en lisait, qu'il m'a abonné aux hebdos de Spirou et Tintin et que j'ai hérité et poursuivi sa collec. Ensuite, j'ai découvert Strange et les super héros, que j'adule encore aujourd'hui. La littérature est venu après : j'aime bien le fantastique, j'adore le roman noir et policier, je déteste la fantasy.

Le cinéma, je le dois à la fois à mon père et à ma mère. Mon père est un fondu de films noirs, western et de "films de karaté" comme on disait dans les années 80. A la maison, on ne loupait jamais La Dernière Séance de M'sieur Eddy : c'était plateau-repas obligé devant la téloche. Ma mère adore les films d'horreur : c'est elle qui m'a acheté mon premier Mad Movies et mes parents étant cinéphiles, on a eu Canal+ quasiment dès son lancement : 3 samedis sur 4 (ben oui), on matait le film d'horreur avec ma mère. C'est comme ça que j'ai vu Evil Dead, Basket Case, Carnage et bien d'autres... Sans compter la location massive de K7 vidéo. Ah le premier visionnage des dents de la Mer :) Au ciné, les chocs furent Star Wars (vu le 2 en salles avec mon père) ou Les Aventuriers de l'arche perdue, mais aussi 2001 l'Odyssée de l'espace (vu en rétrospective quelques semaines après le retour du Jedi, le choc fut rude mais passionnant) : j'en garde aujourd'hui un vrai gout pour la SF.

Le jeu vidéo, c'est le truc que j'ai développé seul. J'ai toujours joué, je joue toujours énormément, pas sur PC, mais sur console de salon et console portable.

Le jdr, c'est par accident. Première partie de Donj au collège, rien compris, puis début sérieux au lycée.


Comment tout cela se marie-t-il dans la pratique du JDR ?
C'est difficile à dire, les versants de cette petite culture parcellaire ne se mariant pas forcément entre eux.

Il est évident toutefois que je n'aurais pas écrit Hellywood sans les soirées télé devant Eddy Mitchell.

Comme je n'aime pas la fantasy, j'y ai peu joué. Et quand j'en ai maitrisé, c'est parce que l'univers et les thèmes me bottaient (Warhammer, Guildes) et sans surprise, j'orientais souvent les parties vers du Noir urbain (Warhammer typiquement, c'était du hardboiled à Middenheim).

Comme j'aimais la SF, j'ai pris le train du cyberpunk et joué pendant 20 ans à Shadowrun dont la storyline est passionnante. Les jeux d'horreur m'ont aussi attiré, mon premier jeu en tant que maitre a été l'Appel de Cthulhu, et je reste fan de jeux comme Kult ou Werewolf.
"Ca sonne bien... C'est du Lavilliers ?" François 6PO
Whispers : découvrez la face cachée d'Hellywood.
Mon blog
Avatar de l’utilisateur
Nhaïgraoo
Tough-guy en pyjama
 
Messages: 343
Enregistré le: Lun Fév 26, 2007 11:02 pm
Localisation: Hellywood

Messagepar Odillon » Lun Juil 16, 2012 11:34 am

J'ai une "culture geek" assez tardive et qui ne s'est jamais orientée vers le med-fan et, dans une moindre mesure, vers la SF.

Comme Rom1, je n'ai jamais joué à DD mais je n'ai jamais joué non plus à Bloodlust, à Warhammer ni à aucun jeu med-fan. Ce qui se rapproche le plus du med-fan et à quoi j'ai joué c'est Miles Christi et Vampire Dark Ages, bref des jeux qui partent d'une situation réaliste pour y introduire du fantastique, pas des mondes purement imaginaires. J'ai fait une partie de L5R, j'étais motivé mais le MJ était catastrophique et je n'ai jamais renouvelé l'expérience.

Je ne dis pas que ça ne m'aurait pas plu - surtout vu comme je fantasmais sur les illustrations med-fan quand j'étais ado - mais je n'ai pas eu de personnes pour me faire découvrir ces univers, je n'ai pas essayé par moi-même au hasard (j'ai vaguement essayé en fait mais rétrospectivement, mes tentatives initiales prises au hasard n'étaient pas les bonnes) et ensuite ça ne m'a plus intéressé. En fait, pour être exact, ça ne m'a plus du tout intéressé à partir du moment où, vers 14 ans, j'ai lu le Seigneur des anneaux. Livre qui ne m'a pas fait rêver, m'a gonflé au plus haut point mais que je me suis forcé à finir quand même afin de savoir de quoi ça parlait. En cela, je trouve que les films de Jackson sont bien fait, ils m'ont donné la même impression (en moins long et avec quand même nettement plus de morceaux de bravoure dedans mais je les ai vu au cinéma et je sais que je ne les reverrai jamais).

Les super-héros sont une découverte "récente" (mais de moins en moins, je vieillis) et qui m'intéressent beaucoup mais comme j'ai lu mes premiers comics alors que j'allais sur mes 20 ans, je n'ai aucune espèce de nostalgie de rêves enfantins ou adolescents s'associant à ces personnages. Mes premiers comics m'ont été prêtés par un pote de l'époque qui était un fan absolu de Batman (exclusivement ! il avait l'équivalant de deux grosses bibliothèques remplies de comics du Dark Knight) et j'ai donc commencé par Year One, Dark Knight returns et the Killing Joke avant de continuer par moi-même vers Allan Moore. Même si je ne les regarde pas de haut, les grands héros positifs ne m'intéressent pas.

Je suis né dans un patelin sur la frontière belge de moins de 4 000 habitants (à l'époque) mais qui avait un cinéma (avec une seule salle) avec une équipe de bénévoles enthousiastes qui se battaient pour avoir une salle bien tenue, pour avoir les films pas trop tard et pour alterner des oeuvres grand public (les samedis et dimanches) et du cinéma d'auteur ou des reprises de classiques (les vendredis). A partir de mes 8-10 ans, J'étais fourré presque tout le temps là bas et je voyais à peu près tout ce qui passait. Les seules exceptions étaient quand les films étaient interdits aux moins de 13 ans (c'était la limite à l'époque) puis 16 ans. Il s'agissait souvent de films fantastiques ou d'horreurs qui m'empêchaient d'aller au ciné ce w-e là et je me consollais en lisant frénétiquement les résumés en imaginant ce que pouvait être le film. Ma mère allait souvent voir les films et je la harcelais pour qu'elle m'en raconte les grandes lignes, ce qui nourrissait mon imaginaire en me faisant inventer des films que je n'avais pas vu à partir d'un canevas existant : résumés, affiches, images promotionnelles et histoires en partie racontées. Aujourd'hui, je n'aime pas du tout avoir peur au cinéma et je ne vais jamais voir de films d'horreur mais je sais ce qui sort, je continue de lire les résumés et de m'intéresser au genre sans aller en voir aucun. Wikipedia a remplacé ma mère pour ce qui est des résumés.

Si je n'aime pas l'horreur en image, j'aime les romans d'horreur depuis mes 13 ans. J'ai lu la quasi-totalité des bouquins que Stephen King a écrit jusqu'en 1995 (après, ça m'a gonflé) et d'autres auteurs mais jamais avec la même assiduité que King. C'est après que je me suis mis à Lovecraft et j'ai trouvé ça très daté et très mal écrit en comparaison de King. Bizarrement, alors que c'est également daté, je suis beaucoup plus indulgent pour Stoker ou Poe que pour Lovecraft. J'aime pourtant beaucoup l'Appel de Cthulhu (même si je pourrais parler de mon rapport à ce jeu dans la discussion des "pannes rolistiques") mais je n'ai jamais joué vraiment avec le mythe, utilisant le jeu dans une optique plus gothique avec fantômes, vampires et loups-garous. J'aurais peut-être été plus à l'aise avec Maléfice qu'avec Cthulhu mais c'est Cthulhu qui m'ets tombé dans les mains en premier et les scénar Casus de Tristan Lhomme sur Cthulhu étaient meilleurs que les scénar du commerce pour Maléfice, quoi qu'en dise le très prétentieux auteur du jeu dans le Casus belli nouvelle-new-nueva version n°2.

Les mangas sont un univers qui se refusent à moi même si j'étais un grand fan des DA du Club Do étant ado et je ne suis pas un gamer même si j'aime bien lire les résumés des histoires de certains jeux et que l'esthétique peut m'attirer.

Ce qui m'intéresse vraiment, ce sont les uchronies, le fantastique contemporain et les histoires se basant sur des éléments réels pour en donner une interprétation imaginaire, fantastique ou décalée. C'est pour ça que, malgré ses défauts de style et ses sorties grand-guignolesques, j'aime bien ce que fait Grangé (j'ai d'ailleurs adapté le Vol des cygogne dans une mini-campagne Garou). J'aime bien les comics et BD qui s'inspirent d'évènements réels. Ca fait presque un an que je n'ai pas lu de roman mais je lis beaucoup de livre d'histoires ou d'enquête journalistique, ce qui m'informe sur le monde mais nourrit également grandement mon imaginaire puisque je passe pas mal de temps à imaginer des héros ou anti-héros de BD, de comics ou de mon cru confrontés à des évènements réels. La plupart des zones d'ombre dans ces évènements éveillent mon imagination et peuvent me laisser un long moment le regard dans le vague à me faire le film dans ma tête.

La discussion "Faites entrer l'accusé" devait le laisser deviner un peu.

C'est ce type d'histoires que j'aime écrire et sur quoi j'oriente mes scénar de JdR, et ce de plus en plus.
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 636
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar Odillon » Lun Juil 16, 2012 11:42 am

Le temps d'écrire mon post et j'ai des tas de messages en retard. Les témoignages sont intéressants et vont finalement souvent dans le même sens. C'est amusant, je ne m'y attendais pas. Je pensais qu'il y aurait plus de fans de med-fan
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 636
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar guillaume » Lun Juil 16, 2012 11:46 am

Pour commencer, je ne pense pas être geek. C'était drôle de l’être il y un temps, maintenant vu que tout le monde s'en réclame je préfère faire sécession.

Je n'ai pas eu de télé avant mon adolescence mais dans leur grande mansuétude mes parents m'achetaient plein de livres dont de la SF et de la fantasy. J'ai donc assez tôt lu des classiques du genre, mais à part former un penchant pour ce genre de littérature, ça ne me laisse pas de cicatrices marquées. Et je n'ai finalement pas de préférence entre divers genre en jdr, meme si je suis plus à l'aise dans les univers imaginaires que dans un cadre contemporain (meme teinté d'horreur. L'ADC me laisse de marbre, alors que j'aime bien Lovecraft)

Par contre, partie de scolarité en UK oblige, j'ai été, et je suis encore, très marqué par les œuvres classiques locales et une certaine idée de la tragédie et de la vengeance. Si je ne me met pas des claques, mes synopsis de campagne vont tout le temps vers un déroulement tragique. C'est moins le cas pour les one-shot, même si il y a souvent un coté fataliste / destin non maitrisable qui revient. J'essaie de me soigner.
L'humour anglais doublé de celui de Desproges a fait naitre un amour immodéré pour les situations absurdes et les longues phrases (ce que je ne maitrise pas toujours parfaitement). Et puisque je suis encore coté anglais, Doctor Who m'a marqué au fer rouge, et je place souvent - en étant surement le seul à y prendre plaisir - des références aux différentes aventures des docteurs (un lieu, une idée, une phrase).

A mon retour en France, je découvre coup sur coup l'animation japonaise & manga ainsi que le cinéma japonais. J'ai rapidement laissé de coté l'animation, pour me concentrer sur les manga et le cinéma japonais (si je dois être traité de geek, je l'autorise sur ce point précis vu que je continue encore à écrire dessus). Découverte d'une culture, que bizarrement je n'aime pas spécialement mettre en scène. Je ne suis ni un mj ni un joueur acharné de jdr "japonisant" que cela soit à veine réaliste ou totalement manga. Je suis cependant très à l'aise avec l'influence japonaise dans un univers futuriste comme Shadowrun par ex.

Néanmoins le vrai truc que je retire de mes lectures de manga et visionnage de films japonais (et le cinéma tout court au final) c'est une passion pour le rythme, le montage, le découpage d'action et tout un autre tas de trucs purement visuels (la narration visuelle en somme - quand je regarde un film je suis plus attiré par les techniques de langage ciné que par le scénario) que j'utilise énormément en jdr par exemple. Je sur-découpe les combats quitte à ralentir à l’excès, force mes joueurs à décrire les poses, les gestes... J'utilise souvent le cut, décrit avec un travelling imaginaire etc..... Pas facile à expliquer, mais clairement le langage cinématographique et le découpage des mangas sont mes plus grosses influences.

Je ne joue pas au jeux videos, ou très très peu. Je n'y connais rien en comics. Et la musique n'a que peu d'influence dans ma vie (je galère donc à en mettre en jdr).
guillaume
 
Messages: 295
Enregistré le: Mar Aoû 24, 2010 12:57 pm
Localisation: Le Havre (76)

Messagepar Lunereth » Lun Juil 16, 2012 12:12 pm

StephLong a écrit:mais tu fais comme moi tu n'as pas dit en quoi ça avait influencé ton écriture, ta façon de jouer, de mener :;)


C'est vrai. En fait, lire des comics et d'anciennes histoires influences grandement ma façon de voir et concevoir le JDR.
Lorsque je fais une partie, je vois ça en grand. Je vois des héros faisant des actions interdits que communs des mortels, je vois action plus que combat. Il faut que le jeu soit dynamique, rapide, souple.
Je vois plus Jason combattant la méduse ou Drizzt se battant contre des hordes de drows que Machintecles tué par une morsure de serpent et Bobafettum pouvant tout juste terrassé un gobelin.
Les jeux et les univers que j'écris sont pour ce type d'aventure.

Odillon a écrit:Le temps d'écrire mon post et j'ai des tas de messages en retard. Les témoignages sont intéressants et vont finalement souvent dans le même sens. C'est amusant, je ne m'y attendais pas. Je pensais qu'il y aurait plus de fans de med-fan


Contrairement à ce que l'on pense généralement, le med-fan n'est pas un genre très apprécié en France sauf dans des univers très particulier comme dans le cas d'Elric et de son univers no-future.
En fait, j'ai l'impression qu'en France, si ce n'est pas dramatique ou/et sombre, ça ne fait pas intellectuel et il faut être intellectuel. Ça vaut pour toutes les formes d'expressions artistiques et le jeu de rôle n'y échappe pas. Hors, le genre héroïque-fantasy se veut un genre... héroïque.
Il y a l'exception Star Wars, et encore, combien de MJ à ce jeu ai-je entendu dire : "Oui, Yan Solo le fait mais c'est Yan Solo et ton personnage ne l'ai pas !"... Ha, oui, je considère Star Wars comme de l'héroic-fantasy dans l'espace et pas de la science-fiction.
Lunereth
 
Messages: 71
Enregistré le: Lun Mai 28, 2012 10:07 am
Localisation: Aulnay-sous-Bois

Messagepar Coraline » Lun Juil 16, 2012 12:24 pm

(je me permets une petite correction : ce n'est pas Jason qui combat la Méduse, c'est Persée. Jason, lui, récupère la Toison d'Or avec l'aide des Argonautes et de la terrible Médée...)

Je ne suis pas d'accord avec ton analyse pour le Med-Fan, Lunereth. Il n'y a qu'à voir le succès de Lanfeust et Troll de Troy :) Celui aussi du Seigneur des Anneaux (en livres et/ou film) ou encore celui, plus récent, des Games of Throne (livres et/ou film). Voir encore, dans un autre domaine, le succès de la saga de Naheulbeuk...

Je pense que la force et la faiblesse des jeux med-fan c'est qu'ils reposent sur des arché-types et des topoï.

Peut-être aussi parce que Warhammer est un jeu où on joue des bouses et DD une liste de chiffres difficilement personnalisables.

Mais c'est un autre débat je crois, où il y aurait beaucoup, beaucoup à dire ^^'
"Plus que jamais nous avons besoin des jedis"
Les Chèvres du Pentagone.

"On ne connait pas le verbe éventrer ? Et maintenant, c'est mieux ?" Michael M.
Avatar de l’utilisateur
Coraline
Seconde victime de Michael Myers
 
Messages: 498
Enregistré le: Jeu Fév 10, 2011 6:43 pm
Localisation: Senlis

Suivante

Retourner vers L'Elizabeth Dane

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités

cron