Parties d'Hiver

Il y a des gens en ville qui aiment les jeux de rôles. Venez les retrouver pour en discuter.

Modérateur: Modérateurs

Messagepar syz » Lun Fév 11, 2013 8:39 pm

Je viens de dévorer (ahahah) ton CR : très très bon ! J'adore ce genre d'histoire bien gluante et suintant le glauque.

J'attends la suite !!! :3))
syz
La musique triste ça m'émeut
 
Messages: 567
Enregistré le: Dim Juin 24, 2007 7:30 pm
Localisation: Santes (59)

Messagepar StephLong » Lun Fév 11, 2013 8:48 pm

Julien voilà un CR qui fait saliver :3))
Avatar de l’utilisateur
StephLong
Magnifico Pepeto
 
Messages: 4920
Enregistré le: Jeu Mar 01, 2007 4:12 pm
Localisation: Dunwich isarien

Messagepar Julien H » Lun Fév 11, 2013 9:10 pm

Merci à vous deux !
La suite sera logiquement pour début mars. Je commence à réfléchir au truc, doucement. Ce ne sont pas les endroits bien étranges qui manquent à Kult. Ni même le bestiaire bien flippant...

Je profite de ce post pour vous filer le lien de présentation des persos, sur un autre sujet:
http://www.subasylum.com/Antoniobay/vie ... &start=615

Et préciser à Tobormory que je lui ai répondu en page précédente.
Avatar de l’utilisateur
Julien H
Ultimo Pepito
 
Messages: 6935
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 12:25 pm

Messagepar tobormory » Lun Fév 11, 2013 9:17 pm

Yep, j'ai vu t'inquiète, mais il faut bien se nourrir et, occasionnellement, se décoller les fesses du lit alors que ma chère et tendre regarde The Shining version Director's Cut.
:3))

Julien H a écrit:J'ai changé de serial killer pour plus l'ancrer dans le lieu et l'époque de ma campagne.


Et tu as eu raison. C'est vachement mieux ainsi ! Jack, ça fait un peu usé. Albert n'a rien à envier au "père" des tueurs en série moderne. Très bon choix. Je me demande si ça aurait marché avec mes joueurs, je ne suis pas sûr que tout le monde connait Albert Fish.

"Dans l'esprit des cannibales" de Nathan Constantine, chez Obscuria (un bouquin trouvé à 1.99€ à NOZ).


Excellent ! Faudrait que je me trouve ça.

En parcourant le chapitre consacré à Fish, les PJ ont pu réaliser qu'ils avaient vécu des moments de la vie du gourmet moustachu.


Du grand art, bravo !

Oui, j'essaie de le matérialiser dans les premières minutes de ma description de la première scène ou du prologue, exactement comme pour un film.


Oui, c'est bien ce que je pensais. Je fais pareil (quand je n'oublie pas moi non plus). Bon, comme je fais beaucoup de Brain Soda, c'est facile. Mais j'aime bien jouer avec le titre et mes joueurs pour les faire s'interroger : spoiler ou fausse piste ? Ou simplement une façon simple et efficace de poser l'ambiance.

Sinon note bien quelque part dans ta mémoire que je (et je ne suis certainement pas le seul) compte bien lire la suite en mars. Parce que ce que tu annonces sur le milieu des snuff movies est très alléchant !
"By sword, by pick, by axe, Bye Bye" - The Mutilator (1985)
Avatar de l’utilisateur
tobormory
Coupez ! On la refait !
 
Messages: 375
Enregistré le: Mar Jan 15, 2008 10:28 pm
Localisation: Bayou La Mort

Messagepar Julien H » Lun Fév 11, 2013 11:23 pm

tobormory a écrit:
Julien H a écrit:J'ai changé de serial killer pour plus l'ancrer dans le lieu et l'époque de ma campagne.


Et tu as eu raison. C'est vachement mieux ainsi ! Jack, ça fait un peu usé. Albert n'a rien à envier au "père" des tueurs en série moderne. Très bon choix. Je me demande si ça aurait marché avec mes joueurs, je ne suis pas sûr que tout le monde connait Albert Fish.

En fait, j'avais un joueur à ma table qui s'y connaissait un peu. Mais mis dans le bain du "jeu", il n'a pas pensé à un personnage réel, je pense. Il n'a tiqué que quand il a épluché la liste des condamnés à morts exécutés à Sing Sing en 1936. J'avais mélangé son nom à plein de noms inventés...

C'est bien noté pour la suite. ;)
Je vais tâcher de résumer leurs investigations et explorations comme pour ce premier scénario.

J'ai oublié de parler un peu de la zique sur ce premier scénario:

- BO de Silent Hill, le jeu.
- In Slaughter Natives, album éponyme (dont je cause justement sur mon blog)
- Melek-Tha, album Astrum Argentinum
- BO d'Inception et surtout, surtout, d'eXistenZ.
Avatar de l’utilisateur
Julien H
Ultimo Pepito
 
Messages: 6935
Enregistré le: Sam Fév 24, 2007 12:25 pm

Messagepar StephLong » Sam Fév 16, 2013 8:49 am

Hier soir, une petite partie de zombie. Un système maison qui commence à pas mal tourner et un setting influencé par Dead Island, Lost et quelques autres trucs aussi amusants.

Au programme un séjour de rêve pour 3 Pj dans une île australe paradisiaque répondant au doux nom de Raivavae. un lagon qui entoure une île volcanique avec un hôtel ultra moderne à la fois toute équipé et répondant aux normes écolos les plus strictes.

Un jeune hacker riche et fan de catch, une infirmière avec son médecin de mari (lui est un PNJ important, on va y revenir) et une membre du RAID qui vient de se voir proposer d'entrer dans une organisation secrète.
Coraline jouait l'infirmière, le hacker était joué par un ami vieux routier du jdr et la flic par une débutante.

Début du scénar, le hacker est en train e tuer des zombies dans une ruelle avec une belle blonde. Une porte apparaît, la bonde disparaît et le voilà dans un couloir. il est submergé et meurt. Le hacker enlève son casque de réalité augmentée et il est en train de jouer à House of the dead 12 en compagnie du charmante chinoise rencontrée au bar, fan de Jeff Hardy. (ce PNJ pouvait servir de PJ de secours en cas de décès brutal. Ils font l'amour et le hacker se réveille plus tard. Il a très chaud, la clim de la chambre d'hôtel est en rade comme tout le matos électrique et bien entendu plus de wi fi ou de raison téléphonique. LA jeune chinoise est elle aussi là, les deux personnages ne se quitteront plus. LA demoiselle est une voleuse mais elle va finir par craquer pour celui qu'elle voulait juste escroquer. elle fait partie d'une famille liée à une triade mais cet aspect n'a pas eu besoin d'être dvppé vu que tous les PJ ont survécu. mais reprenons notre histoire.

L'infirmière se réveille, pas de clim, pas de mari et des souvenirs éparses d'une soirée animée. Ah elle se souvent vaguement avoir embrassé la flic avant d'aller dormir-cuver.

LA flic se réveille,, elle aussi un peu Ko. Elle se souvient bien que l'infirmière est craquante et en redemanderait mais pour le moment , il faut trouver à boire, et l'estomac gargouille.

Après une rapide exploration, les PJ se retrouvent et se rendent compte qu'il n'y a pas foule dans l'hôtel. Le barman les rejoint et leur explique même qu'il n'y a plus qu'eux.

Un peu d'exploration dans l'hôtel avant la première attaque de zombies qui laissent le barman sur la carreau et bien des questions en suspens.

Au fur et à mesure, les Pj découvrent que certains zombies ont des tenues militaires et pour cause, c'est à une expérimentation délicate que tout le monde assiste. Les Pj ont été vacciné à plusieurs reprises pour un teste limité sur un futur virus militaire. Le tout est commandité à la fois par la famille du hacker, le mari de l'infirmière, et un proche d'un ami décédé de la flic. Oui tous les Bg se croisent pour arriver là.

Un zombie ressemblant bcp au mari de l’infirmière est tué par la flic, très rapide avec une hache. Bien entendu, il s'agit d'un leurre, le médecin est au chaud dans le labo en train de surveiller tout grâce aux nombreuses caméras dissimulés partout.

Après une visite de l'île, la découverte grâce à une montre que tout le monde a dormi deux jours, les Pj vont vers l’aérodrome qui cache en sons sous sol la base secrète. Après un nouveau zombiecide, ils retrouvent tous els grands méchants dans une pièce sécurisée. Les militaires ont mal géré le virus qui a partielle muté et à a donc contaminé le gros des troupes.

Les Pj se venge, l'infirmière hésite bcp même si elle découvre que non seulement son mari était prêt à la sacrifier mais qu'il l'a trompée avec sa soeur. Oui un peu de romance bizarre.

Finalement, les Pj trouvent un bateau pour fuir et au large sur une mer agitée il tombe sur un navire de la Marine française. Ils montent à bord et sont accueillis par un zombie grimaçant.

Fin du scénario.

Au final on a joué 3 heures. C'est du ramassé pour donner rythme et punch. Les joueurs ont bien crié, et la débutante a choisi de jouer une flic très détendue sexuellement, ce qui a valu quelques jolis échanges avec Coraline. j'aurai dû filmer


::D

Cette aprem et ce soir partie de Vampire là c'est Coraline qui s'y colle.
On a une jolie table de joueurs avec des vieux routiers du club Pythagore et un petit jeune sympa, un de mes anciens collégiens depuis étudiant et rôliste
Avatar de l’utilisateur
StephLong
Magnifico Pepeto
 
Messages: 4920
Enregistré le: Jeu Mar 01, 2007 4:12 pm
Localisation: Dunwich isarien

Messagepar Odillon » Lun Fév 25, 2013 8:21 pm

Ce samedi, suite de ma campagne Goules avec trois joueurs. La partie a duré 13 heures (20 h 30 à 9h 30), était bien dense et le scénar était centré sur les voyages dans le temps et les paradoxes temporels. Je vais donc essayer de faire le plus simple possible pour résumer une partie très complexe.

Tout commence quand l’un des PJ vivant à Trinidad et Tobago est chargé par son maître vampirique de mener une opération contre un gang de la Barbade lors d’un deal de cocaïne avec des Colombiens se déroulant dans les eaux territoriales trinidéennes. Alors que le commando mené par le PJ s’attendait à récupérer de la cocaïne et de l’argent, ils constatent que le gang de la Barbade comptait payer la cocaïne avec une statue antique. L’intervention dégénère et une fusillade éclate au cours de laquelle la statue semble « avaler » un des trafiquants colombiens. A partir de ce moment là le PJ (qui garde la statue sur instruction de son maître) commence à avoir des migraines et à vivre des moments où il a l’impression que le temps s’accélère ou ralentit.
Peu de temps après, un autre PJ vivant à Los Angeles est menacé par des associés US du gang de la Barbade qui, sachant les liens entre son maître vampirique et celui de Trinidad, exige que la statue soit rendue. Le PJ les prend de haut et les envoie balader.
Au même moment (séquence jouée en montage alternée avec la précédente), le troisième PJ, vivant à San Francisco, apprend que des travaux menés dans la cave d’un bar dont il est le copropriétaire ont entraîné la découverte d’une lettre à son attention derrière une brique d’un mur alors que le mur abattu date des années 50, époque où il n’était même pas une goule. La lettre le supplie de prévenir le PJ de Los Angeles qu’il doit cacher sa petite amie au plus vite avant que celle-ci soit sauvagement assassinée suite à son refus de prendre en compte la menace qu’il a reçu le jour même. Le PJ de L.A est prévenu trop tard et ne rentre pas chez lui à temps, trouvant sa maîtresse éventrée. La lettre précise que s’il n’a pas été possible de sauver la jeune femme, il est possible de la sauver quand même en utilisant la statue récupérée à Trinidad.

Avec les consignes de la lettre, la statue antique (qui représente Zurvan, le Dieu perse du temps et du destin) et avec l’aide d’un sorcier, les PJ découvrent que les assassins sont une secte servant un puissant sorcier expert dans les voyages dans le temps - le « Hors temps » - qui sévit depuis la fin des années 50, date à laquelle il aurait réalisé un puissant rituel qui lui a accordé ses pouvoirs sur le temps. La lettre a été écrite par l’un des PJ (celui de Los Angeles) qui, suite au meurtre de sa maîtresse, a appris à utiliser la statue (qui permet de voyager dans le temps sous certaines conditions très restrictives) et est revenu dans le passé pour déposer une lettre en espérant qu’elle serait trouvée avant que le meurtre soit commis. Ce faisant, il a attiré l’attention de créatures, les « Gardiens du temps » (fortement inspirés des chiens de Tindalos de l’Appel de Cthulhu) qui l’ont tué et qui traquent désormais les PJ compte tenu de leur participation à un paradoxe temporel. La seule façon de leur échapper est de réécrire complètement l’Histoire en utilisant les pouvoirs de la statue de Zurvan pour remonter dans le passé juste avant que le « Hors temps » lance son rituel qui lui a accordé ses pouvoirs et de l’éliminer. Le pouvoir de la statue est, quand elle est disposée à un endroit précis, de renvoyer les personnes qui l’entourent à une époque passée, dans le lieu géographique où elle se trouve, deux à trois heures avant l’utilisation d’un puissant sort affectant le temps, et les autorise à rester dans cette époque passée pour une période de cinq à sept heures. Si le rituel autour de la statue est réalisé à un endroit où aucune magie du temps n’a jamais été utilisée, les officiants sont simplement perdus à jamais. Les PJ doivent donc retrouver l’endroit exact où le rituel qui a accordé ses pouvoirs au « Hors temps » a été lancé pour la première fois. Pour y parvenir, ils disposent dans la lettre qu’ils ont reçu de localisations géographiques précises leur permettant de réaliser des sauts dans le temps (mais sans savoir dans quelle époque ils vont arriver), saut dans le temps les amenant à des époques où le « Hors temps » a utilisé sa magie pour supprimer les membres d’un groupe de gangsters et un agent de la CIA dont il souhaitait se venger (si vous souhaitez en savoir plus sur ses motivations, j’ai détaillé le parcours du « Hors temps » et de l’organisation à laquelle il appartient ici). En voyageant dans le temps, les PJ vont pouvoir réaliser leur enquête sur le « Hors temps » (sans l’affronter directement mais en étudiant ses victimes et éventuellement en les interrogeant avant qu’elle ne se fasse attaquer par le sorcier) mais chaque saut dans le temps les rapproche d’une attaque des « Gardiens du temps » et les démolit un peu plus psychologiquement et physiquement.

Cette construction scénaristique m’a permis de faire voyager mes PJ dans différentes époques et leur faire rencontrer des personnalités historiques réelles, principalement des mafieux ayant réellement existés.

Les lieux et époques explorées :
- Los Angeles, mars 1958 : Les PJ ont dû mettre la pression sur le gangster Johnny Stompanato (devant l’actrice Lana Turner) pour les aider à trouver un gangster sur le point d’être assassiné par le Hors temps.
- Las Vegas, avril 1964 : Les PJ se sont retrouvés dans le casino Le Flamingo, assistant à une soirée arrosée entre le Rat Pack (Dean Martin, Sammy Davis Jr., Franck Sinatra) et le gangster de Chicago Sam Giancana dont les deux gardes du corps ont été assassinés par le « Hors temps ».
- Tampa (Floride), mai 1961 : Les PJ ont dû infiltrer la villa du mafieux Santo Trafficante Jr. alors que celui-ci recevait le mafieux de la Yiddish Connection, Meyer Lansky, (dont deux des gardes du corps étaient visés par le « Hors temps ») et un militaire US avec qui les deux parrains discutaient des suite à donner à l’échec du débarquement de la Baie des cochons à Cuba un mois plus tôt.
- New York (Harlem), Thanksgiving 1974, Les PJ ont débarqué lors d’une distribution massive de dindes aux habitants du quartier par le parrain local Frank Lucas, gangster dont un des lieutenants est la cible du « Hors temps ». problème : un gangster italien en affaire avec Frank Lucas et à qui ils ont refait le portrait en 1958 à Los Angeles les reconnait et veut les abattre dans la foule.
- Il y avait une autre époque prévue mais que les PJ n’ont pas eu besoin de la visiter : Chicago, août 1968, les PJ auraient dû enquêter autour d’un agent de la CIA en disgrâce depuis l’offensive du Têt et venu chercher le soutien du sénateur Fulbright pendant la convention nationale démocrate qui a été marquée par de très vifs affrontements entre la police et les manifestants hostiles à la guerre du Vietnam. Le « Hors temps » ciblait l’agent de la CIA.

Grâce à leur enquête, les PJ découvrent qu’ils doivent réaliser le rituel sur les anciens quais de Staten Island à New York et arrivent en 1954. Deux des PJ se font massacrer par les Gardiens du temps et le troisième est tué par le sorcier mais en mourant il provoque la mort de celui qui allait devenir le « Hors temps », créant un paradoxe temporel majeur effaçant les autres évènements et renvoyant les PJ (vivants) juste avant le début du scénario.

Au final, ce fut un scénario compliqué à écrire et à mener mais excitant et vraiment plaisant à jouer. Chaque saut dans le temps avait sa propre ambiance musicale construite à partir des tubes de l’époque et offrait une ambiance différente. J’ai bien aimé mélanger mafieux réels et imaginaires, évènements historiques réels, extrapolations et éléments fantastiques.
La tension a été crescendo avec un final où des PJ en miettes tombent les uns après les autres mais parviennent à provoquer l’évènement qui les sauvent.
Mes joueurs ont aimé et me l’ont bien signifié, ce qui m’a bien payé de mes efforts. Je crois que ça restera une partie marquante au milieu de toutes celles que j’ai faites jouer.

EDIT : et si vous voulez connaître la playlist employée, je l'ai mise ici.
Modifié en dernier par Odillon le Mer Fév 27, 2013 12:55 pm, modifié 1 fois.
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 636
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar Sevoth » Mar Fév 26, 2013 11:39 am

Tu m'elton john.

Tu t'es bien arraché sur celui-là, la thématique est tellement casse gueule que je ne l'aurais probablement pas tentée.
Ceci dit, je garde une très mauvaise expérience d'une campagne avec une trame centrée autour du voyage dans le temps (toujours sur vampire), puisque le groupe de PJs devaient deviner que parmi les PNJs antagoniste se trouvait un véritable brujah doté de Temporis.

On ne l'a jamais compris, et on s'est fait pouiller presqu'un an de campagne en un scénario...

Chapeau bas donc !
Sevoth
"J’écrisse jusqu’à devenusser criasse, larme et
pleur.
J’écrisse jusqu’à m’arrachalasser la peauterie
du corps.
J’écrisse jusqu’à tomberir dans la poussière et
devenusser poussière.
" L'effrayable.
Avatar de l’utilisateur
Sevoth
Salle de billard +1 (avec jacuzzi)
 
Messages: 944
Enregistré le: Lun Fév 16, 2009 10:09 pm
Localisation: Noisy le Sec (93). Yes, america : come get me.

Messagepar guillaume » Dim Mar 10, 2013 3:15 pm

Découverte de Agon
Du pure jdr collaboratif avec une grosse dose de défis pour sortir du lot et s'opposer, de pleins de façons, à ses compagnons de quetes.
On joue donc des Héros, des guerriers grecs choisis par les Dieux pour une quete spécifique. L'idée c'est que tout est pretexte à défi. Que ce soit un combat, le voyage, les soins, la musique.... On défie l'adversaire, on défie les joueurs. Pour gagner des avantage et surtout forger sa légende.

Je commance par les regrets. Peu nombreux. Le roleplay est quasi absent. On s'amuse évidemment avec son personnage mais le jeu n'est pas orienté pour se gérer sans jet de dés. Donc on en revient tjs sur la mécanique. La résolution, de son coté, fait quand meme bcp appel à la chance. On a beau lancer des brouettes de dés par moment, comme c'est le chiffre le plus haut qui compte, c'est ardu de prévoir une tactique pour maximiser ses chances. On a eu la poisse, alors que le MJ (Charly Dean) a eu de la réussite, et ça déséquilibre un peu, meme si les nombreuses possibilités offertes en terme de choix de dés et de tactique de jeu offrent de beaux retournements de situation.

C'est là la force d'Agon. La mécanique est huilée (comme le corps des Héros), les possibilités sont monstrueuses et totalement jouissives, le tout dans une démesure totale. Les possibilités de défis sont infinies et donnent au jeu un rythme d'enfer, pied au plancher tout le long, surtout quand comme hier on a la chance d'avoir un MJ qui se donne au maximum et des joueurs avec du répondant. Par extension, le jeu est question de gestion de quelques paramètres et d'un certain équilibre. Selon les situations l'approche change, et il faut considérer tout à la fois l'état du groupe, ls buts personnels, l'adversité. Celle ci existe d'ailleurs par nos failles. Le MJ dispose d'un pool de points, qu'il peut dépenser mais qu'il augmente surtout à chacun de nos échecs de défis. J'aime aussi le coté compétitif dans le collaboratif. On a pas tout exploité par timidité (les serment), mais cela ajoute une sous mécanique démentielle.

Bref j'ai adoré. Ca manque de RP, clairement, mais sur le reste Agon fait plaisir. (ca sort chez Heuhh à la fin du mois de mars si j'ai bien compris)

Merci à Charly Dean et Blackrall pour la soirée et le fun.
guillaume
 
Messages: 295
Enregistré le: Mar Aoû 24, 2010 12:57 pm
Localisation: Le Havre (76)

Messagepar Odillon » Dim Mar 10, 2013 4:04 pm

C'était le scénario d'initiation qui en voulant vous faire explorer le système de jeu a entraîné davantage de jets de dés que de roleplay (ce qui arrive dans pas mal de scénarios d'initiation, malheureusement) ou bien c'est la pente naturelle du jeu ?
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 636
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar Charly dean » Dim Mar 10, 2013 5:04 pm

Je pense que c'est en partie moi qui ai raté quelque chose dans le jeu...
Je me renseigne auprès des personnes les plus balèzes de la Terre sur ce jeu pour savoir.
Mais ouaip, le manque de RP autre que celui dans les défis m'a "gêné" pour les joueurs car tu as plus l'impression d'être dans un jeu de société de rôle que dans un jdr tout court.
Par contre, j'ai eu une chance aux dés, un truc immonde pour les pauvres persos des joueurs ...

En tout cas, merci pour ton retour Guillaume!

voici une réponse: http://www.pandapirate.net/casus/viewtopic.php?p=1067876#p1067876
Avatar de l’utilisateur
Charly dean
 
Messages: 67
Enregistré le: Jeu Sep 02, 2010 7:02 am

Messagepar Blakkrall » Dim Mar 10, 2013 7:19 pm

J'ai le même ressenti que Guillaume autour de ce jeu, j'ai passé un excellent moment (ça tient beaucoup au MJ) et je pense que c'est un jeu qui mérite l'investissement sur plusieurs parties pour être rodé et vraiment en tirer tout son jus.

AGON, c'est le jeu de celui qui pisse le plus loin, mais c'est fun ::D


Merci à vous les gars pour la partie !
Lune grise et pâle
Gémissements dans la rue
Les zombis approchent

F.6PO

Image
Avatar de l’utilisateur
Blakkrall
Indiana Thread
 
Messages: 1799
Enregistré le: Jeu Oct 16, 2008 5:35 pm
Localisation: Montivilliers (76)

Messagepar Charly dean » Dim Mar 10, 2013 7:34 pm

Moi ce que j'ai aimé, c'est la façon dont vous avez pris en main les scènes de mises en place de vos serments. C'était épique :)
Entre les créatures de pierre, les perses à bateau, les cavaliers et leurs chevaux, etc... Génial pour se lancer^^
Avatar de l’utilisateur
Charly dean
 
Messages: 67
Enregistré le: Jeu Sep 02, 2010 7:02 am

Messagepar Odillon » Dim Mar 10, 2013 7:38 pm

Vu de l'extérieur, vos commentaires ne donnent pas beaucoup d'informations. On pourrait savoir ce que le scénario racontait ?
Et en plus, je n'ai strictement rien à vous vendre.
Odillon
 
Messages: 636
Enregistré le: Lun Mai 25, 2009 12:36 pm
Localisation: Lille

Messagepar Charly dean » Dim Mar 10, 2013 7:46 pm

Des héros grecs sont envoyés en quête par un Dieu pour tuer un traître. Sauf qu'évidemment ils trouvent beaucoup d'embûches sur leur chemin :)
J'n'en dis pas plus car ça spoilerait le scénar du LdB à venir...
En tout cas, si tu as vu Jason et les Argonautes, le Choc des Titans et si tu connais Ulysse, t'es à fond dans ça...
Des compétitions entre les personnages sur des trucs comme de l'escalade, de la nage, de la musique, de l'éloquence, de la grâce... Bref... Tout est prétexte à s'affronter virilement et amicalement.
Les joueurs ont vu leurs héros malmenés par leur destin. Ont vu des trucs toujours plus grands, balèzes ou je ne sais quoi que ce qu'ils n'avaient jamais vu jusque là... Ils ont profité du temps grec pour se baigner, sécher, se friter, draguer, etc...
Avatar de l’utilisateur
Charly dean
 
Messages: 67
Enregistré le: Jeu Sep 02, 2010 7:02 am

PrécédenteSuivante

Retourner vers Parlons JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron