Lucha libre, Au-delà et sculpteur de chair

Promis, dans mon prochain billet, je vous parlerai du travail des autres. Un coin d’auteur est forcément un gros nombril, mais il n’y'a pas de raison de le transformer en cratère géant non plus. Même si je suis fascinant, il est vrai, ma mère ne cesse de me le dire. Tiens d’ailleurs bonne fête môman.

Moi qui pensais être à la bourre dans pas mal d’annonces, sur ce coup là, je suis super raccord. Puisque tout ce dont je vais vous parler vient juste de sortir des presses. Permettez-moi donc de vous parler du Carnoplaste. Rien à voir avec le jeu de rôles cette fois-ci, puisque Le Carnoplaste est devenu un peu le spécialiste de nouvelles et novellas aux accents fortement rétros. D’ailleurs, c’est bien simple, en voyant le catalogue de ce spécialiste des fascicules, on replonge direct dans le merveilleux scientifique de l’entre-deux guerres. Une vraie mine d’or littéraire pour les Meneurs de Jeu de la Brigade Chimérique, les fans de Harry Dickson et les autres… Je vous invite d’ailleurs à jeter un oeil sur leur site. Sans oublier leur page sur Facebook.

Or, voilà-t-y pas que je viens de réaliser (nombril, tout ça, bonne fête môman) deux couvertures pour deux fascicules du Carnoplaste. Deux numéros un de nouvelles collections en plus !

Le Psychagog n°1 – La Mort aux tentacules de poussière

Où l’on découvre ce que nous réserve l’après-vie, dans une atmosphère oscillant entre Poe et Maupassant. Un texte avec de l’humour, à l’ambiance Lovecraftienne par moments, qui ravira certainement les MJ de l’Appel de Cthulhu, Maléfices, Archéon, Crimes et les autres…

Surtout ne te retourne pas…

Le 4ème de couverture


Green Tiburon n°1 – Green Tiburon contre la pieuvre carnivore de Santa Zanya

Une nouvelle série consacrée à un univers haut en couleur, hommage aux films de Santo, mais plus généralement à la lucha libre et au fantastique débridé. Découvrez les aventures de Green Tiburon et de ses compagnons, les guerriers mystiques de l’archipel de Los Murcielagos. Ce premier rendez-vous est un avant-goût d’un univers qui sera amené à se développer par la suite et qui réserve bon nombre de surprises. J’en reparlerai sous peu car même si je n’en suis pas l’auteur, j’y tiens à cet archipel perdu dans les années 60. Tiens d’ailleurs en parlant de l’auteur de cette série pétillante, allez donc lui rendre visite sur son blog. Vu qu’il en a (enfin) un, autant en profiter. En plus il sort d’autres livres ce mois-ci ! Depuis qu’il ne mange que des fajitas, on ne l’arrête plus !

Surtout ne te retourne pas… toi non plus

Une vraie invitation à l’exotisme et aux clefs de bras

Partagez cet article:
  • Print
  • Facebook
  • Twitter
  • email
  • RSS
Catégories : Blog

Laisser un commentaire